Sardines fraiches marinées

Il y avait ce matin chez le poissonnier de magnifiques sardines très très fraiches et levées en filets. J’ai sauté sur cette occasion et j’en ai pris 12 pour les faire mariner et les manger crues, sur un bon pain grillé à indice glycémique bas, bien sûr ! Pour accéder à l’article sur le pain, cliquer ici.

Accompagnées d’un bel assortiment de crudités, ces sardines ont eu du succès autour de la table. C’est la recette de papilles et pupilles que j’ai utilisée : marinade de citrons (jaunes et verts) et d’huile d’olive.

Ce n’est vraiment rien à préparer, si ce n’est qu’il faut prévoir 3 heures de marinade. Inutile donc de vous y prendre au dernier moment ! Pour les plus réticents à manger du poisson cru, il est possible de congeler les filets de sardines 24h afin d’éliminer la majorité des vers.

La sardine est en quelque sorte la star de la mer. Elle fait partie des poissons les plus riches en oméga 3, son taux de Fer est important et renferme de bonnes vitamines : A, B et D ainsi que du phosphore et du magnésium. Si on rajoute les arrêtes, qui sont souvent mangées dans la sardine, elle est une source non négligeable de calcium.

Compte tenu de tout ces bienfaits et de la facilité de réalisation, je vais en décliner tout l’été en apéritif ou en picnic présenté dans de jolis bocaux en verre, en entrée au déjeuner ou encore en plat unique le soir ! Après avoir regardé les ingrédients, vous en déduirez que cette recette est sans lactose et sans gluten.
Petit bémol, la sardine, comme beaucoup de poissons gras, peut contenir du mercure. Il est donc recommandée de ne pas en abuser ( 1 à 2 fois par semaine semble être raisonnable). Ceci dit, la palme du taux de mercure revient surtout au thon.

Dans un bol : jus de 2 citrons jaunes + jus d’un citron vert + 2 pincées de sel + 1 pincée de piment de Cayenne + 2 tours de moulin de poivre + 1 cuillère à café d’herbes de Provence + 2 feuilles de Laurier + 9 cuillères à soupe d’huile d’olive + 1/2 ou 1 gousse d’ail émincée (suivant les goûts). Bien mélanger.

Dans un grand plat à rebord : étaler 12 sardines ouvertes en filets, peau contre le plat (chair vers le haut). Napper de la marinade précédemment préparée. Eparpiller dessus 2 oignons nouveaux émincés.

Placer au minimum 3 heures au frigo.




Pesto d’avocat

Je vous partage cette recette qui est réalisable en quelques secondes de blender, sans préparation antérieure.

Cette sauce accompagne des tagliatelles de carottes dans la recette Cookidoo (plateforme Thermomix) mais pourquoi ne pas la marier à des toasts de pain de seigle et oeufs aux plats ou mollés ou encore pour relever du poisson blanc cuit au court-bouillon. Vos apéritifs changeront aussi leurs habitudes en servant ce Pesto accompagné de crudités joliment coupées.

Bref tout ça pour vous dire qu’en mariant ce Pesto d’avocat au gré de nos envies nous faisons le plein de bonnes graisses et nous profitons de tous les atouts santé de l’avocat. Et si ce fruit vous fait peur car il a souvent mauvaise presse, n’hésitez pas à cliquer ici pour découvrir l’article qui lui est consacré. L’avocat ne vous veut que du bien !

Dans le blender (ou le bol du Thermomix) : 1 bel avocat (200g environ) + 1/2 ou 1 gousse d’ail (suivant vos goûts et/ou la puissance de votre ail) + 5 feuilles de basilic + 15g de jus de citron + 70g d’huile d’olive + 3 pincées de sel.

Mixer quelques secondes pour obtenir un beau pesto. Au Thermomix : 20 Sec / Vit 7.

Reste à le présenter joliment et le saupoudrer de graines de pavot comme conseillé dans la recette originale ou de graines de sésame noir complet pour ma part.




Taboulé de chou-fleur à l’avocat (et plus)

En plein hiver on a parfois envie d’un petit peu d’été. Et qui dit été, dit taboulé ! Je vous propose une recette dénichée chez Yummix, une blogueuse Thermomix. Ici pas de semoule ni autres féculents mais du chou-fleur haché au blender. Evidement vous l’aurez compris, ce taboulé, 100% légumes est donc à indice glycémique bas. Une fois râpé, le chou-fleur ressemble étrangement, d’aspect, à la semoule de blé.
Présenté comme un taboulé, il sera peut être plus facile et plus sain de faire manger du chou-fleur aux enfants plutôt que de le perdre dans un gratin de béchamel. Il est même fort possible qu’en le mangeant ils n’identifient pas le chou-fleur. Consommé cru, son goût est bien plus subtil que cuit. Vous ne serez pas, non plus, trahi par l’odeur dans la cuisine !

Très simple et très rapide à faire, ce taboulé peut être réalisé au dernier moment ou un peu à l’avance et attendre au réfrigérateur sans problème.

L’ajout d’avocat nous permet de profiter de ce taboulé pour faire un petit stock d’oméga 3. Vous rappelez-vous de toutes ces vertus? Vous pouvez vous les remémorer en cliquant ici

Cette recette est parfaite en petite entrée ou en accompagnement d’une protéine, mais il est tout à fait possible d’y rajouter du crabe, des sardines, du maquereau, ou encore du saumon pour en faire une salade complète.

Et pourquoi ne pas en faire quelques verrines pour des apéritifs « healthy » ? Tout le monde pourra être satisfait de ce taboulé qui regroupe beaucoup d’avantages pour les uns et les autres : sans lactose, sans gluten, végétarien et même vegan.

Râper à la râpe ou au blender les bouquets d’un chou-fleur. Mettre dans un saladier et ajouter le jus de 2 citrons + 50g d’huile d’olive. Bien mélanger.
+ 1/2 oignon rouge finement émincé
+ 2 avocats coupés en dés
Bien mélanger.

Saupoudrer de gomasio si vous aimez son goût. Le gomasio est une très bonne alternative au sel puisqu’il contient 95% de graines de sésame moulues et seulement 5% de sel. 

Au Thermomix : 

Dans le bol du thermomix: les bouquets d’un chou-fleur + jus de 2 citrons + 50g d’huile d’olive. 5 Sec / Vit 5 en coupant le thermomix au milieu du temps pour racler les bords.
Mettre dans un saladier
+ 1/2 oignon rouge finement émincé
+ 2 avocats coupés en dés
Bien mélanger.

Saupoudrer de gomasio si vous aimez son goût. Le gomasio est une très bonne alternative au sel puisqu’il contient 95% de graines de sésame moulues et seulement 5% de sel. 

 




Salade de chou rouge, patate douce et bleu

J’ai réalisé cette recette la première fois car très intriguée par manger de la patate douce crue. Et bien cette salade, très simple et extrêmement rapide  à faire est vraiment délicieuse. Depuis j’en refais sans arrêt ! La recette initiale vient du livre Larousse, « Petits plats du soir avec Thermomix ».

La recette initiale est faite avec des raisins secs pour créer une saveur « sucré-salé ». Même si j’ai diminué la quantité de fruits secs, le problème est que l’indice glycémique des raisins secs est de 64, il est donc caractérisé comme modéré. Dans le cas ou on ne souhaiterai manger uniquement des aliments à ig bas, il est tout à fait possible de se rabattre sur des abricots secs coupés en 4 dont l’ig est de 30.

Pour les personnes qui souhaiteraient se passer de produits laitiers de vache, il est possible d’utiliser un fromage bleu de brebis.

Le chou rouge cru est un véritable aliment Santé car très riche en vitamines: C, K, A, B9, B1 et B6. On reconnait au chou rouge cru de bonnes teneur en Fer. Il contient également des sels minéraux, tels que le Potassium et le Calcium, entre autre.
Des études ont même prouvé son pouvoir anticancéreux.

Cette recette sans gluten peut être déclinée en petites verrines à l‘apéritif, en entrée ou en plat principal accompagnée d’une autre source de protéines.

Mixer 300g de chou rouge coupés en gros morceaux et réserver dans un saladier.

Mixer 200g de patate douce pelée et coupée en gros dés et réserver dans le saladier contenant le chou.

Préparer l’assaisonnement en mélangeant: 50g d’huile d’olive (ou mieux un mélange olive/colza ou un mélange d’oméga 3) + 1/2 cuillères à café de moutarde + 2 cuillères à soupe de vinaigre + Sel + Poivre.
Verser cette vinaigrette sur la salade chou.

Ajouter 150g de fromage à pâte persillée (bleu) en dés + 50g de noix (de Pécan pour moi) + 50g de fruits secs (raisins secs ou abricots secs coupés en 4, en fonction du taux de glucides que l’on peut se permettre).

 

Au Thermomix:

Dans le bol :300g de chou rouge + 200g de patate douce pelée et coupée en gros dés + 50g d’huile d’olive (ou mieux un mélange olive/colza ou un mélange d’oméga 3) + 1/2 cuillères à café de moutarde + 2 cuillères à soupe de vinaigre + Sel + Poivre.
Turbo / 1 Sec / 1 fois.
Racler avec la spatule les bords du bol.
Turbo / 1 Sec / 1 fois.
Mélanger le contenu du bol dans un saladier avec 150g de fromage à pâte persillée (bleu) en dés + 50g de noix (de Pécan pour moi) + 50g de fruits secs (raisins secs ou abricots secs coupés en 4, en fonction du taux de glucides que l’on peut se permettre).




Chips de Kale

Connaissez-vous le chou Kale ? Peu importe la réponse, il mérite d’être connu et re-connu !
Appartenant à la famille du brocolis, des choux vert et frisé, du chou-fleur et des choux de Bruxelles, le chou Kale a des atouts Santé non négligeables, notamment cardio-vasculaire.

Très riche en vitamine C (plus que l’orange) mais aussi en Calcium, Magnésium, Potassium, Vitamines A et K, le chou Kale a donc toute sa place dans nos assiettes. Il contient aussi de la quercétine qui a un effet contre l’hypertension artérielle, et du kempférol aux vertus anti-inflammatoire, anti-microbien, anticancer, cardioprotecteur et neuroprotecteur….
Cependant la cuisson réduit beaucoup le potentiel antioxydant du chou kale. L’avantage de la consommer en chips est que la température de cuisson reste basse.

Grâce à ces chips vous ne tomberez pas dans le piège des apéritifs (dont vous pouvez lire l’article en cliquant  ici) et vous surprendrez vos invités ! Les chips de chou kale pourront se retrouver également dans les pique niques à la place du paquet de chips !

Préchauffer le four à 140°.

Préparer le Kale: enlever les tiges du kale pour ne garder que les feuilles. Rincer les feuilles et bien les sécher.

Dans un saladier : feuilles de Kale + Sel (attention de ne pas en mettre trop) + Huile d’olive + un peu de paprika + quelques graines de sésame.
Bien mélanger pour recouvrir toutes les feuilles.

Enfourner. En 20 minutes, les feuilles seront croustillantes.




Crackers apéritifs aux graines et épeautre complet

Je crois que je peux dire que je n’ai jamais mangé des crackers apéritifs aussi bons ! Un pur régal et ils sont à décliner à l’infini en fonction des épices que vous disposez dessus avant d’enfourner.

Avez-vous déjà pris letemps de lire les listes d’ingrédients des biscuits apéritifs, crackers ou autres chips issus du commerce ? C’est la cata ! On y trouve de tout ! C’est pourquoi je vous propose cette recette sans conservateurs E …, sans sucre ajouté, sans arômes artificiels, sans farine de blé, et sans passer 2 heures en cuisine à les faire ! Je remercie MégalowFood qui, dans son livre, nous partage sa recette.

Vous allez rendre les apéritifs sains car l’indice glycémique de ces crackers est plutôt bas : la farine d’épeautre complet à un Ig de 45 et les flocons d’avoine ont un Ig de 40. Je suis devenue addict à ces biscuits apéro. Personnalisez-les comme vous le souhaitez avec des épices de toutes sortes : paprika, herbes séchées de provence, curry, cumin … et même des fromages râpés. La recette de base reste la même, il suffit de choisir les épices en fonction de vos envies du jour et de les parsemez sur la préparation avant d’enfourner.

Ces crackers aux graines sont sans lactose et végan. Dans la recette originale, Mégalowfood propose aussi des graines de tournesol. dans un soucis de ne pas ajouter un apport d’oméga 6, j’ai remplacé les graines de tournesol par des graines de lin.
Ces crackers ne sont pas sans gluten du fait de la présence de farine d’épeautre.

À la sortie du four, on laisse refroidir un peu, puis les enfants se feront une joie de casser la plaque cuite pour en faire des crackers de formes et tailles variables en fonction de ce que vous en faites.

Préchauffer le four à 180°.

Dans un saladier : 60g de farine d’épeautre complète + 15g de flocons d’avoine + 20g de graines de courge + 15g de graines de lin + 15g de graines de sésame + 1/4 de cuillère à café de poudre à lever (levure chimique) + 1/4 de cuillère à café de fleur de sel + 1 pincée d’ail en poudre (je n’avais que de l’ail des ours). Faire un puit et ajouter au centre 65g d’eau + 30g d’huile d’olive. Bien mélanger.

Etaler sur une plaque recouverte de papier de cuisson (ou tais silicone) et recouvrir d’une autre feuille de cuisson. Aplatissez la pâte en une fine couche homogène et retirer délicatement la feuille du dessus.

Saupoudrez d’épices de votre choix (j’ai mis du romarin séché) ou de fromage râpé ou laissez nature.

Enfourner pour 25 minutes en tournant la plaque de sens à mi-cuisson afin que tous les crackers soient grillés de la même façon.

Laisser refroidir quelques minutes puis casser des morceaux de la taille de votre choix.

Si tout n’est pas mangé (impossible d’après moi !), ces crackers se conservent une semaine dans un bocal hermétique.

Lien vers l’article sur les apéritifs sains : http://audrey-cookinglove.fr/domptons-les-pieges-de-laperitif-et-trouvons-des-alternatives-saines