Quiche potiron – oignons rouges au curry

Quelle belle quiche originale ! Le succès est garanti quand on la pose sur la table !

Vous pouvez voir en ce moment sur les étals toutes sortes de potirons, courges, butternuts …. Cette quiche proposée par Cerise sur le maillot permet d’utiliser le potiron d’une façon peu ordinaire. Le goût est vraiment délicieux et ne demande que très peu de préparation. La courge étant parfois difficile à peler, l’astuce ici est top : le morceau cuit avec la peau à la vapeur une trentaine de minute et ensuite la peau s’enlève comme un rien !

Je n’ai pas utiliser de la crème fraiche comme suggéré mais une brique d’amande cuisine, ce qui en fait une quiche sans lactose.
Cette quiche est végétarienne mais pas végan car on utilise des oeufs. 

Concernant la pâte, pour rendre la recette à indice glycémique bas, je l’ai faite moi-même. C’est sur le blog de Megalowfood que je l’ai trouvée, dans sa recette « quiche aux oignons, miel d’acacia et bleu d’Auvergne« . Grâce à la poudre d’amande et à l’utilisation de la farine d’épeautre complète T130, l’indice glycémique est bas. Vous pourrez retrouver tous ces détails sur les céréales et farines en cliquant ici. De part la présence d’épeautre, cette quiche contient du gluten.

Préparation de la pâte:
Dans un saladier : 150g de farine d’épeautre complète T130 + 50g de poudre d’amande + 1 cuillère à café de sel. Bien mélanger et faire un puit.

+ 75 ml d’eau tiède + 70 ml d’huile d’olive extra et 1ère pression à froid. Mélanger et faire une boule avec les mains.

Bien fariner le plan de travail et la poser dessus pour l’étaler au rouleau de la forme voulue en fonction du moule choisi.

Positionner la pâte dans un moule recouvert de papier sulfurisé ou graissé.

Piquer la pâte de quelques coups de fourchette et la réserver au frais.

Préparation de l’appareil à quiche :
Cuire 15 minutes à l’autocuiseur ou 30 min à la vapeur 400g de potiron. (Au thermomix dans le Varoma 30 min / Varoma / Vit 1).

Préchauffer le four à 180°.

Enlever peau et pépins de la courge.

Dans le bol d’un mixeur : morceaux de courge cuite + 3 oeufs + 200 ml de crème liquide (vache, brebis ou végétale selon vos goûts et tolérances) + 1 cuillère à café de curry en poudre. Mixer finement. (Au Thermomix 15 Sec / Vit 6)

Peler 2 oignons rouges. Réserver la moitié d’un oignon coupé en fines rondelles à la mandoline si possible (pour poser sur le dessus de la tarte). Emincer  un oignon et la moitié du second, et les mélanger à la préparation de potiron.

Enfourner la pâte pour la précuire à blanc 5 minutes.

Verser la préparation sur la pâte et enfourner pour 10 minutes. 

Sortir la quiche et déposer sur le dessus les rondelles d’oignon rouge et enfourner à nouveau pour 20 minutes.

 

Continue Reading

Crèmeux de chou-fleur au lait de coco et saumon fumé

Si je vous dis :

  • Rapide
  • Sans surveillance
  • 1 seul geste
  • 3 ingrédients : sans gluten, sans lactose et à indice glycémique bas
  • Délicieux

je vous parle en fait  de ce crémeux de chou-fleur au lait de coco et saumon fumé. Qui a dit qu’il n’aimait pas le chou-fleur ? Cette recette est exceptionnellement bonne ! La chance c’est que la saison des choux ne fait que commencer !

J’ai trouvé cette recette dans le livre vert de la collection « Simplissime ». Il est parfois difficile de faire manger du chou-fleur aux enfants mais cette recette est vraiment à tomber ! Son goût subtil de coco accompagne à merveille le chou-fleur … Qui l’aurait cru?

Vous pouvez même profiter des 35 minutes de cuisson pour faire autre chose, aucun risque que cela accroche. Puis un coup de blender ou pied de soupe et vous pourrez passer à table.

N’hésitez pas non plus à le servir en entrée d’un diner un peu plus élaboré, vos invités ne vous feront que des compliments, j’en suis sûre. Il convient aux personnes mangeant sans gluten et sans lactose. Ses 3 seuls ingrédients (chou-fleur, coco et saumon) en font un plat à indice glycémique bas.

 

Dans une casserole : 1 chou-fleur coupé en petits morceaux + 800ml de lait de coco. Laisser cuire à feu doux 35 minutes.

Mixeur à l’aide d’un mixeur plongeant jusqu’à l’obtention d’une crème. (Au Thermomix 15 Sec / Vit 5, puis 15 Sec / Vit 8)

Dresser le crémeux obtenu dans des assiettes un peu creuses ou cassolettes. Poser dessus une tranche de saumon fumé.

Saupoudrer d’un peu de coco râpée et il ne reste plus qu’à se régaler !

 

Continue Reading

Soupe Miso

Je vous partage aujourd’hui une recette classique du dimanche soir, qui permet de façon rapide et légère de manger ce qu’il y a dans le frigo : cabillaud, poulet, dinde, oeufs, brocolis, carottes, champignons, poireaux …

C’est le blog Cerise sur le maillot qui m’a inspiré sur ces soupes, en nous proposant un grand nombre d’idées sur plus ou moins la même base : de l’eau, de la pâte Miso (accès à l’article sur le Soja en cliquant ici), des épices mélanges Thaï Picard, des protéines, des légumes, et de façon facultative en fonction des repas et invitations du week end, des légumineuses (fèves…) ou nouilles (Soba 100% sarrasin … ).
La pâte Miso brune et salée, constitué de graines de soja et d’orge fermentées, relève à merveille les bouillons. Je préfère utiliser cette pâte plutôt que les cubes Miso tout prêts car ils contiennent souvent de l’huile de tournesol fournissant essentiellement des oméga 6, ce qui signifie que le ratio oméga 6 / oméga 3 est mauvais. Cette huile n’est pas adaptée à nos besoins, il est donc préférable qu’elles ne fassent pas parties de la cuisine du quotidien. Ils peuvent contenir également suivant les marques de l’amidon de maïs ou de la farine de riz qui font grimper rapidement l’indice glycémique.

Ces soupes sont en général sans lactose. En revanche, par la présence d’orge dans la pâte Miso, cette soupe ne pourra pas être sans gluten.

Dans une casserole: 1 litre d’eau + 3 cuillères à soupe de pâte Miso. Porter à ébullition.

Ajouter les protéines, les légumes et les épices de votre choix. Laisser cuire quelques minutes à petits bouillons en fonction du temps de cuisson nécessaire à ce que vous avez choisi.

Ajouter les légumineuses ou les nouilles si vous souhaitez en mettre et laisser cuire le temps indiqué sur les paquets à frémissement en remuant régulièrement.

Continue Reading

Polpettes d’aubergines et pignons de pin

L’aubergine est vraiment mon légume préféré. Alors j’en profite car d’ici quelques semaines, c’est fini jusqu’à la saison prochaine. Je vous propose aujourd’hui des polpettes d’aubergines. Ce mot veut dire boulette en italien mais je trouve que c’est tellement joli que je préfère dire « polpettes d’aubergines ». C’est un plat typique des pouilles, la région qui se situe dans la « botte » de l’italie. C’est vraiment délicieux.

En fonction des quantités et de la taille des boulettes, vous pourrez servir ces polpettes aussi bien en apéritif, en entrée, en accompagnement d’un plat ou avec du jambon, par exempleC’est rapide et facile, alors faites les vite avant qu’on ne trouve plus d’aubergines de chez nous sur les étals.

C’est la recette du blog un déjeuner au soleil que j’ai sélectionnée. J’ai simplement modifié la chapelure que j’ai faite moi même avec un pain au levain 100% seigle pour préserver un indice glycémique final du plat bas.

Dans une poêle : 300g – 400g d’aubergines coupées en dés + 2 cuillères à soupe d’huile d’olive + 1 gousse d’ail. Faire rissoler 10 minutes. Jeter l’ail.
Dans le bol d’un mixeur:  les aubergines rissolées + 40g de chapelure (faite avec un pain dur à ig bas) + 30g de parmesan ou pécorino râpé + thym + origan + persil. Mixer.
+ 1 oeuf + 2 cuillères à soupe de pignons de pin + Sel + Poivre. Mixer à nouveau.
Former des boulettes de taille voulue en fonction de l’usage. La pâte est très collante, c’est normal. Rouler les boulettes dans un récipient contenant de la farine d’orge mondée, plusieurs fois, jusqu’à ce qu’elles ne collent plus.
Frire les polpettes dans un bain de friture d’huile de coco bio par exemple, bien chaud mais pas brûlant (autour des 170-180°C).Il est possible de préparer les pompettes à l’avance et de les faire réchauffer au four au moment de les servir.
Continue Reading

« Pâte à pizza » spéciale : courgette, poudre d’amande, graines de chia …

J’avais repéré cette recette depuis quelques temps sur le blog de megalowfood et je dois avouer que j’étais très intriguée. À la fois curieuse et septique mais je trouvais l’idée super bonne.

Voyant la saison des courgettes qui allait toucher à sa fin, je me suis enfin décidée hier à l’essayer…. mais pourquoi je ne l’ai pas faite avant ???? Un pur délice ! Les personnes autour de la table, invitées pour cet essai, m’ont même dit qu’ils préféraient cette pâte à une pâte à pizza traditionnelle. Pour ma part, je n’irai pas jusque là mais c’est vrai que j’ai trouvé cette recette très bonne, originale, très saine, extrêmement facile à réaliser et rapide. Cela peut être un très bon moyen de faire manger des courgettes aux enfants.

J’avais préparé et cuit la pâte le matin, il suffisait alors, juste avant le repas, de la repasser un peu au four pour la faire réchauffer, puis de la garnir (mozzarella et spek pour cet essai) et enfin de la passer quelques minutes sous le gril du four.

La pâte était bien croustillante mais pour cela il faut vraiment enlever le maximum d’eau aux courgettes râpées, d’abord dans une passoire en pressant bien avec les mains et ensuite en mettant les courgettes dans un torchon propre et à nouveau les presser au maximum.

Mégalowfood conseille un parmesan végétal, pour que la pâte soit végan. Pour ma part, j’avais dans mon frigo un reste de très bon parmesan que j’ai utilisé. À vous de voir en fonction de vos goûts et de vos tolérances alimentaires, et ceux des personnes autour de votre table.

Raper 700g de courgettes avec la peau (au Thermomix: 5sec / Vit 5). Les presser avec les mains pour retirer le maximum d’eau et faire de même en les mettant dans un torchon propre.

Préchauffer le four à 180°.

Dans un saladier: les courgettes + 80g de poudre d’amande + 40g de parmesan râpé (végétal ou non, pécorino pour une version sans vache…) + 2 grosses cuillères à soupe de graines de chia moulues (ou lin moulues) + 1/2 cuillère à café de Sel + Poivre + 1 cuillère à café d’origan + 1 cuillère à café d’ail en poudre (j’ai mis de l’ail des ours).

Etaler à la main sur une plaque recouverte d’un tapis silicone ou de papier sulfurisé. Donner une forme de pizza sur 3 / 4 millimètres d’épaisseur.

Enfourner pour 25 minutes (un peu plus pour que ce soit bien croustillant).

Garnisser la pâte de votre choix: légumes, jambon, fromages … en fonction de vos goûts et de vos tolérances alimentaires, et ceux des personnes autour de votre table.

Enfourner à nouveau pour quelques minutes en position grill.

Continue Reading

Flans de chou-fleur, lait de coco et curry

Il est parfois difficile de faire manger du chou-fleur aux enfants mais ce sera, peut-être, chose beaucoup plus simple avec ces petits flans au lait de coco et curry. Et puis si les enfants n’aiment pas, ça en fera plus aux adultes ! Et c’est tant mieux car ils sont vraiment délicieux.

J’ai trouvé cette recette sur le blog Cerise sur le Maillot. Je l’ai sélectionné d’abord pour le lait de coco, qui apporte une recette sans lactose et parce que j’adore ces saveurs. Puis pour sa simplicité de réalisation et enfin pour son indice glycémique bas. Effectivement, aucun aliment glucidique n’est nécessaire pour cuisiner ces flans donc l’ig final est forcément bas. A noter aussi, que cette recette est sans gluten.

Même s’il est toujours mieux d’acheter des produits de saisons et locaux, cette recette est tout à fait réalisable avec des fleurettes de chou-fleur surgelées. Rappelons tous les bienfaits de ce légume appartenant à la famille des crucifères : présence de vitamines B1, B2, B3, B5, B6 et B9, d’acides gras oméga-3, de vitamines K. C’est également une source importante de protéines. On y trouve aussi du phosphore et du potassium, ainsi que des antioxydants.

En fonction de la forme des moules utilisés (muffins ou autres) vous aurez des petits flans originaux. Il est possible également de décliner cette préparation dans des mini moules pour obtenir de petites bouchées agréables lors des apéritifs. 

Préchauffer le four à 180°, chaleur tournante de préférence.

Faire cuire à la vapeur 500g de fleurettes de chou-fleur 5 minutes pour un chou-fleur frais et le double s’il est encore congelé.

Dans un robot mixeur: les fleurettes + 4 oeufs + 200ml de lait  de coco + 4 cuillères à café de curry + Sel + Poivre. Mixer en surveillant la consistance désirée. Pour une question de satiété c’est mieux de ne pas broyer complètement les fleurettes, mais faites à votre goût.

Verser la préparation dans des moules individuels.

Enfourner 30 minutes.

 

Au thermomix:

Préchauffer le four à 180°, chaleur tournante de préférence.
Dans le bol: mettre de l’eau pour recouvrir les lames. Installer le Varoma contenant 500g de fleurettes de chou-fleur. 10 Min / Varoma / Vit 1,5  (15 Min pour des fleurettes encore congelées).
Vider le bol et y mettre les fleurettes + 4 oeufs + 200ml de lait  de coco + 4 cuillères à café de curry + Sel + Poivre. 10 Sec / Vit 6. Pour une question de satiété c’est mieux de ne pas broyer complètement les fleurettes, mais faites à votre goût.
Verser la préparation dans des moules individuels.
Enfourner 30 minutes.

Continue Reading

Burger très très sain

Je vous partage aujourd’hui une recette que j’aime beaucoup et dont il ne faut pas se priver. Ce sont de burger très particuliers:

  • le pain a burger est remplacé par des pancakes à la farine d’épeautre complète et aux courgettes
  • la viande est du poulet grillé, préalablement mariné dans de l’huile d’olive, du thym et du romarin
  • la sauce est un mélange d’olives noires et tomates séchées à l’huile d’olive émincées

Comme vous pouvez l’imaginer maintenant, c’est vraiment très sain, à indice glycémique bas, sans lactose (lait d’amandes dans les pancakes) et ça sent bon la Provence entre le thym, le romarin, les tomates séchées et le olives noires. 
Attention, les pancakes étant réalisés ici avec de l’épeautre, cette recette contient du gluten.En revanche, réalisés avec une farine de sarrasin, ces pancakes deviendront sans gluten. J’ai trouvé la recette de ces pancakes sur le site « du Bio dans mon bento » dont vous pouvez voir la recette originale en cliquant ici. Il est préconisé de mettre un peu d’ail en poudre, je n’en avais pas et je l’ai remplacé par de l’ail des ours séchés, un régal!

Je vous donne la recette pour réaliser 3 burgers. Les étapes ont l’air nombreuses mais aucune inquiétude, tout se fait très rapidement et simplement.

La marinade du poulet:

Couper 2 beaux blancs de poulet en gros morceaux. Les mettre dans un bol avec suffisamment d’huile d’olive + sel + romarin + thym. Bien mélanger.

Pour réaliser les pancakes: 

Râpez 1 courgette et laissez la dégorger dans une passoire avec un peu de sel.

Dans un saladier: 1 oeuf battu + 70g de farine d’épeautre complet + 100ml lait d’amande + 1 pincée de poudre d’ail + sel + poivre.  Au Thermomix: 1 Min / Vit 6. (Pâte à crêpes épaisse)

Ajouter les courgettes râpées et essorées au maximum à la pâte et mélanger bien. 

Déposez un peu de pâte dans une poêle bien chaude et huilée. Etalez alors les pancakes avec le dos d’une cuillère pour qu’ils ne soient pas trop épais. Attention, ils ne doivent pas se toucher. 

Laissez cuire 3 minutes de chaque côté environ.

La sauce:

Couper en petits morceaux 40g d’olives noires dénoyautées et 40g de tomates séchées à l’huile d’olive et égoutées. Bien mélanger.

Cuisson du poulet:

Dans une poêle grill bien chaude, saisir  quelques minutes, les morceaux de poulet accompagnées de leur marinade.

Dressage:

Prendre un pancake et le recouvrir d’un peu de mélange olives/tomates.
Poser dessus des morceaux de poulet.
A nouveau, napper d’un peu de sauce.
Refermer avec un pancake.
Une pique peu être utile pour maintenir fermement le tout.

Continue Reading

Poivrons farcis brousse – olives

Voilà un plat qui sent bon le soleil et l’été !

C’est sur les réseaux sociaux que Myriam Gromelle a très gentiment partagé sa recette de poivrons farcis au fromage frais de brebis et olives noires et vertes. Vous surprendrez les personnes assises à votre table par ces saveurs qui change énormément des traditionnels légumes farcies à la viande.
Ces poivrons farcis conviendront aux personnes mangeant sans gluten et plairont aux végétariens.

Cette recette de poivrons farcis est idéale en accompagnement de grillades à midi comme en plat unique avec quelques légumineuses. 

Très simple à faire, ils peuvent être réalisés très rapidement avant le repas ou les préparer à l’avance et les faire cuire ou réchauffer au dernier moment.

Préchauffer le four à 190°

Couper 4 poivrons vert en 2 et nettoyer l’intérieur.

Dans une poêle : faire revenir 3 échalotes émincées dans de l’huile d’olive et ajoutez 3 gousses d’ail émincées en fin de cuisson.

Dans le bol d’un robot: 100g d’olives noires dénoyautées + 100g d’olives vertes dénoyautées. Hacher

Dans un saladier : les olives hachées + 300g de fromage frais de brebis (de la brousse pour moi) + 4 tomates préalablement ébouillantées puis pelées et coupées en petits morceaux (ou 1 bonne boite de tomates concassées, 380g environ) + persil + 1 cuillère à café bombée de thym + Sel + poivre + mélange échalotes-ail. Bien mélanger.

Garnir les poivrons de cette préparation.

Enfourner 35 minutes. 

Au Thermomix:

Préchauffer le four à 190°.
Couper 4 poivrons vert en 2 et nettoyer l’intérieur.
Dans le bol : 100g d’olives noires dénoyautées + 100g d’olives vertes dénoyautées 5 Sec / Vit 3. Réserver.
Dans le bol: 3 échalotes + 3 gousses d’ail. 5 sec / Vit 5
+ 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. 2 Min 30 / 100° / Vit 1

+ les olives hachées + 300g de fromage frais de brebis (de la brousse pour moi) + 4 tomates préalablement ébouillantées puis pelées et coupées en petits morceaux (ou 1 bonne boite de tomates concassées, 380g environ) + persil + 1 cuillère à café bombée de thym + Sel + poivre. 1 min / Vit 3.
Garnir les poivrons de cette préparation.
Enfourner 35 minutes. 

Continue Reading

Moules au bouillon ThaÏ

Un grand merci à  « Cerise sur le maillot » pour sa recette de moules au bouillon Thaï. Cette recette est parfaite, je vous la conseille sans rien modifier, à part utiliser de l’huile de coco à la place de l’huile d’olive conseillée.
Des épices Picard « mélange d’herbes thaï » sont conseillés, ce doit être vraiment pratique mais je n’avais pas cela dans mon congélateur donc à place j’ai utilisé, un peu de purée de piment et de la citronnelle.

Je trouve cette recette extra par :

  • le délicieux mélange de toutes ces saveurs asiatiques qui se marient à merveille avec les moules
  • la rapidité et simplicité d’exécution
  • l’originalité : ça change des moules marinières sans être plus compliqué
  • Contenant ni gluten, ni lactose, vous pourrez faire plaisir à grand nombre de personnes.
  • Le fait de ne pas utiliser de vin blanc. Les glucides sont certes, assez faible, dans le vin blanc (2,5g aux 100g) mais ne disparaissent pas à la cuisson. L’alcool présent dans le vin blanc (9,6g aux 100ml), apporte des calories. Il faut savoir que l’alcool est volatile, mais il en reste 40% au bout de 30 minutes de cuisson. Ce n’est pas la mer à boire, car la plupart du temps les moules marinières sont divisées entre tous les convives mais lorsque l’on veut se faire 2 ou 3 jours sans sucre, après des repas un peu plus riche, ce plat convient à merveille et sera plus gourmand que 2 oeufs coque sans mouillettes !

Méfiez-vous des bouillons cubes que vous achetez, ils sont souvent  bourrés de cochoneries. N’hésitez pas à vous aider de l’article « Des petits cubes pas très recommandables » pour les choisir.
Il faut faire également très attention sur le choix du lait de coco. Regardez bien la liste des ingrédients et comparez les tableaux nutritionnels, on peut trouver des valeurs du simple au double, certains étant très sucré et même de conservateurs, émulsifiants et épaississants. Encore une fois, à vos loupes pour traquer les pièges, en vous aidant de l’article « y a t-il du sucre dans cet aliment ? »

Les proportions sont données pour 4 personnes.

Dans une grande cocotte ou wok : faire revenir 1 oignon émincé dans 1 filet d’huile de coco à feu vif.
+ 1/2 litre d’eau + 1 bouillon cube + 3 cuillères à soupe de mélanges d’herbes Thaï Picard (ou un tout petit peu de purée de piment et des rondelles de citronnelle). Bien mélanger.
+ jus et zeste d’1/2 citron vert + 4 cm de gingembre rapé + 10cl de lait de coco. Bien mélanger laisser mijoter à feu moyen 10 min.

Revenir à feu vif et ajouter 2 kg de moules bien lavées et laisser les s’ouvrir quelques minutes en les remuant régulièrement.

Servir les moules arrosées du bouillon Thaï obtenu et saupoudrées de coriandre hachée.

Au thermomix :

Dans le bol: 4cm de gingembre 5 Sec / Vit 5. Réserver
Dans le bol:  1 oignon coupé en 2. 5 Sec / Vit 5.
+ 1 filet d’huile de coco 1Min30 / 120° / Vit 1
+ 500g d’eau + 1 bouillon cube + 3 cuillères à soupe de mélanges d’herbes Thaï Picard (ou un tout petit peu de purée de piment et des rondelles de citronnelle) + jus et zeste d’1/2 citron vert + gingembre rapé + 100g de lait de coco   20 Min / Varoma / Vit 1 mais au bout de 10 min, retirer le gobelet et poser le Varoma contenant 2 kg de moules bien lavées.
Servir les moules arrosées du bouillon Thaï obtenu et saupoudrées de coriandre hachée.

Continue Reading

Côte de veau en croute de pistaches

Chez le boucher, je me suis laissé tenter par cette côte de veau qui me semblait superbe. Mais voilà, une fois arrivée chez moi, je ne savais pas comment la cuisiner. En farfouillant sur internet, j’ai trouvé la recette de Ricardo, mais il fallait que je la modifie car hors de question d’y mettre du miel. C’est un IG bas certes, mais pourquoi rajouter du sucre si on peut s’en passer ? La recette de la croute de pistache (pour un carré d’agneau) de cuisine.notrefamille m’a également plue mais pareil, hors de questions’y mettre de la chapelure, surement de pain blanc, qui fera monter l’indice glycémique final !
J’ai donc fait un mix des 2 recettes et le résultat final était vraiment très bon.

Nous avions déjà vu, en cuisinant le tendron, que le veau avait de bonnes qualités nutritionnelles : riche en protéines, en vitamines du groupe B, et en éléments minéraux (zinc, fer, phosphore, magnésium) et, de plus, il est moins gras que le boeuf.
Si l’on rajoute à ceci les bienfaits des pistaches, appartenant aux oléagineux, cela en fait un plat très sain.
Il sera également sans gluten et si la matière grasse de cuisson et une huile végétale (et non du beurre), ce veau sera sans lactose.

Préchauffer le four en mode Grill.

Dans le bol d’un mixeur, réaliser la croute de pistaches : 125g de pistaches + 2 cuillères à soupe d’huile de coco + persil + ciboulette + thym + sel et poivre . Mixer pour obtenir une poudre grossière (Au Thermomix: 2 coups de turbo de 1 sec).

Dans une poêle (qui passe au four), dorer la côte de veau dans du beurre (ou huile végétale pour une version sans lactose). En moyenne 4 à 5 minutes par côté, en fonction de l’épaisseur, pour une cuisson rosée.

Étaler la croute de pistaches sur la viande (un seul côté) et enfourner pour quelques minutes. Il est important de ne pas s’éloigner du four et retirer la viande dès que la croûte commence à grésiller.

Laisser reposer 5 minutes avant de servir.

Continue Reading