Saumon façon Teriyaki

Voici une recette que j’adore de  Cerise sur le maillot. La recette est un peu transformée de l’originale, c’est la raison pour laquelle je l’ai intitulée « façon Triyaki. En effet, dans la cuisine japonaise, un met Teriyaki est une viande, un substitut (tofu, seitan, etc.), un poisson ou des crustacés grillés ou rôtis dans une sauce soja sucrée au mirin. Malheureusement le sucre de la sauce soja sucrée ne peut pas rentrer dans une alimentation à indice glycémique bas. Ainsi j’ai transformée la recette pour pouvoir retrouver au mieux ces saveurs asiatiques délicieuses.

Elle est bonne, hyper rapide et simple à faire, quoi de mieux ?

Questions santé on fera le plein d’oméga 3 avec le saumon à condition de bien le choisir. Les oméga 3 des poissons gras fluidifient le sang, baissent les triglycérides, régulent le rythme cardiaque et réduisent l’inflammation. Ainsi, manger des poissons gras à raison de une ou plusieurs portions par semaine semble diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires, prévenir le déclin cognitif lié à l’âge ainsi que la DMLA, améliorer la qualité de sommeil et semblerait diminuer le risque de dépression.
Pour bénéficier de toutes ces qualités, il vaut mieux choisir un saumon sauvage argenté du Pacifique et péché de manière durable comme le label MSC (Marine Stewardship Council) qui garanti des pratiques responsables et durables (ou autre écolabel) ou des  saumons d’élevage Irlandais certifiés issus de l’aquaculture biologique.
Vous retrouverez un article sur les poissons en cliquant ici.

Compter un pavé de saumon par personne.

Préchauffer le four à 200 °c.

Dans un bol : 8 cuillères à soupes de sauce soja salée (ou allégée en sel s’il n’y a pas de sucre dans la liste des ingrédients) + 3 cm de gingembre frais râpé + 2 cuillères à soupe de vrai miel d’acacia. Bien mélanger.

Dans un plat allant au four : enrober 4 pavés de saumon de la sauce préparée précédemment et les aligner côté chair au fond du plat (peau vers le haut). Il est possible de préparer ceci à l’avance et de laisser les pavés mariner un peu.

Passer le four en mode grill.

Déposer le plat en bas du four (il ne doit pas griller trop vite).
Au bout de 10 minutes, retourner les pavés et laisser à nouveau griller 5 minutes. La chair doit être mi-cuite.

Parsemer de graines de sésame et servir accompagné de légumes et de riz noir, basmati, semi-complet ou complet si on le souhaite.




Galettes de sarrasin

Février et sa Chandeleur nous déculpabilisent de manger de crêpes. Mais je vous propose ici, une recette 100 % farine de sarrasin (blé noir) à l’identique des galettes bretonnes qui ne demande qu’ à être réalisée toute l’année pour le plaisir des petits et des grands. 

Ne vous y trompez pas, son nom de blé noir est trompeur, pourtant cette céréale est bien sans gluten. Mais ce n’est pas son seul avantage. Son indice glycémique étant bas (40), les galettes « salées » sont belles et bien ig bas. Pensez-y  aussi lorsque vous allez au restaurant, choisir une crêperie bretonne peut être une bonne alternative !

Non seulement sans gluten, ces galettes sont aussi sans lactose et végan car leurs seuls ingrédients sont de la farine, de l’eau et du sel.

Le gros avantage de ces galettes repose aussi sur le fait que chaque membre de la famille pourra choisir ce qu’il met dedans, cela évitera les « moi j’aime pas ». Grâce à un « repas galette », on respecte les goûts de chacun mais aussi les tolérances : il suffit de choisir des garnitures sans gluten, sans lactose ou encore végan selon les souhaits.
On connait tous la jambon-fromage ou la complète : jambon-fromage-oeuf, mais n’hésitez pas à créer à l’infini : saumon fumé – crème fraîche – ciboulette, chèvre – miel d’acacia …

Ces galettes se trouvent aux rayon frais de tous les supermarchés bio, selon les marques sans autres ingrédients, ni additifs divers. Le seul avantage de les faire-maison, mise à part le plaisir de cuisiner, est de réduire nettement le coût. Mais sachez qu’occasionnellement en dépannage vous en trouverez de très bien au supermarché bio près de chez vous. 
Ne pensez pas réaliser cette pâte au dernier moment car pour qu’elle soit facile à étaler, il faut qu’elle ait reposée au frigo au moins 1 heure. Personnellement, je la prépare le soir pour le lendemain.

Dans un soucis d’équilibre nutritionnel, il conviendra d’accompagner votre galette d’une bonne salade verte et plus s’il n’y a aucun légumes dans la crêpe. Pensez aux bols de crudités ou selon les saisons aux légumes d’accompagnements.

N’oubliez pas qu’une assiette équilibrée au déjeuner c’est : 50 % légumes – 25% protéines – 25% (facultatif) de féculents + matières grasses et un fruit pour finir. 

J’ai pris cette recette  dans  le nouveau livre de Yummix, Simplet & Healthy. J’ai divisé les proportions afin d’avoir de la pâte pour réaliser 6 belles galettes.

Dans un blender, mixer 250g de farine de sarrasin + 1 cuillère à café de gros sel gris de mer + 450g d’eau (si possible en bouteille), jusqu’à obtenir une pâte très lisse. Au Thermomix : 20 Sec / Vit 5, puis racler les parois et lancer encore 10 Sec / Vit 5.

Laisser au frigo au moins 1 heure.

Faire des galettes dans une poêle très chaude et enduite d’huile d’olive entre chaque galette.

 

N’hésitez pas à laisser en commentaire vos garnitures de galettes préférées !




Green Sandwich

Qui a dit qu’alimentation saine ne pouvait pas rimer avec sandwich ? Bien sur que si, et en voilà la preuve, mais bien évidement, pas n’importe quels sandwichs !

Pour répondre aux critères d’alimentation saine décrits dans ce blog, il faudra retrouver dans le sandwich: des légumes, des protéines, une matière grasse et une petite source glucidique. La garniture de votre sandwich dépend certes des goûts de chacun (avec ou sans gluten, avec ou sans lactose, végétarien, végan …) mais aussi et surtout de la possibilité de le conserver au frais ou non … Attention produits qui peuvent tourner à la chaleur.

Commençons par le choix du pain: 

  • Un pain fermenté à base de levain : la mie doit donc être dense.
  • Un pain confectionné avec plusieurs sortes de farines complètes : la mie doit donc être colorée en marron.
    En effet, les farines complètes de blé ne suffisent pas car il faut y trouver des fibres solubles. Ces fibres sont présentes dans les farines de seigle, d’avoine, et d’orge.
  • Il est possible d’y trouver des graines oléagineuses de lin ou de sésame, du son d’avoine, des flocons d’avoine ou du psyllium ( car ils apporteront encore plus de fibres solubles).

Pour ma part, j’ai opté pour un pain 100% seigle au levain

Concernant le choix des protéines :
Vous avez l’embarra du choix : viande (poulet grillé,  jambon, magret séché de canard …), poisson (maquereau, sardines, saumon fumé  ou mariné, truite fumée ….), des oeufs, du fromage (cabécou, fêta, mozzarella, chèvre ou brebis frais ….) ou encore des protéines végétales (tolu mariné revenu à la poêle, des falafels coupés en tranches, des galettes végétariennes maison, tartines salées de légumineuses comme le houmous ….).

La matière grasse :
Plein de possibilité s’offrent à vous : de l’huile de coco ou autre huiles, des purées d’oléagineux sans sucre ajouté, de l’avocat pour le plein d’oméga 3, de la mayonnaise maison, du beurre, du ghee, du pesto maison, une purée de tomates séchées …
Pour ma part, c’est tartiné de purée d’avocat relevée aux épices que je préfère. 

Les légumes :
Les légumes devront être en quantité généreuse, toujours de saison, local et si possible bio. On peut piocher dans les salades : laitue, roquette, pousse d’épinards … N’hésitez pas à rajouter des crudités : betterave, tomates, concombre, avocat, oignons doux ou même des légumes préalablement rôtis maison : carottes,  courgettes, aubergines …

Les bonus :
Il est tout à fait possible pour un plein de nutriments d’ajouter des graines toastées (courge ….) ou germées ou encore des oléagineux concassés et pour ajouter du goût pourquoi pas parsemer quelques herbes aromatiques.

Les healthy sandwich peuvent se décliner à l’infini pour les jours ou, de façon exceptionnelle, nous sommes obligés de manger en travaillant ou sur le pouce dans la voiture. Mais il peut être aussi un super composant des plateaux TV du week-end : du pain de seigle grillé tartiné d’une purée d’avocat relevée aux épices et un oeuf au plat cuit à l’huile de coco posé dessus, le tout accompagné d’un gros bol de salade verte …. Ce n’est rien à faire mais vous avez devant vous un repas complet pourtant très sain !

Sur la photo présentée ici, il s’agit d’un green sandwich à l’avocat, betterave, jeunes pousses de roquette, et fromage frais de brebis.

 

 

 

 




Salade de palourdes et avocat

Depuis sa découverte, je prépare cette recette soit en entrée soit en plat principal accompagné dans ce cas d’une belle salade verte.

Extrêmement facile à réaliser, rapide et avec peu d’ingrédients et d’ustensiles, ce plat totalement sain permet de faire le plein d’Oméga 3. Et qui dit plein d’Oméga 3 dit meilleur équilibre de la balance Oméga 6 / Oméga 3, ce qui est très important pour notre santé. N’hésitez pas à cliquer ici pour en savoir plus sur le bienfait des Oméga 3. 

Le plus difficile est de trouver des avocats murs à point. Pensez à en avoir toujours chez vous à bonne maturation.

Le titre de cette recette annonce des palourdes mais rien ne vous empêche, en fonction de votre marché, de la réaliser avec des praires ou des coques par exemple. Pour choisir un coquillage ou un autre, le mieux est encore de privilégier le coquillage pour sa fraîcheur et la proximité de son lieu d’élevage ou de pêche. Achetez-les bien fermés ou vérifiez qu’ils se referment quand on les touche. Les coquilles doivent être intactespas abîmées, ni béantes.
La palourde,(environ 5cm de large), possède une coquille quadrillée à dominante grise. En France, elle est disponible toute l’année mais elle est à son apogée au printemps. 
La coque est moins grosse que la palourde (entre 3 et 4 cm). Sa coquille est blanche et grise, bombée et striée aux bords crénelés. Les coques sont surtout disponibles de septembre à mars.
Les praires sont plus grosses que le
s palourdes. Attention, certaines personnes peuvent avoir plus de mal avec la praire plus charnue et plus ferme.

Dans mon cas, je choisis toujours la palourde car je l’aime pour son petit goût de noisette. Cependant, dans cette recette, les fruits de mer étant cuits, on peut facilement intervertir car leur chair fait penser à celle des moules, en plus raffiné.

 

Les quantités  sont données pour 4 personnes en entrée ou 2 en plats principal.

Dans une grande sauteuse, faites ouvrir 35 palourdes environ à feu vif avec 20  ml d’eau. Égouttez et filtrez le jus à travers une passoire dans un bol.Réserver le jus.

Couper 1 bel avocat mur à point en petits dés et l’arroser du jus de 3 citrons verts pressés +  1 cuillère à soupe d’huile d’olive + 1 botte d’aneth haché + 150 ml de jus de cuisson.

Enlevez la demi-coquille du dessus et dressez les palourdes dans les assiettes ou dans un grand plat de services un peu creux, parsemez de préparation à l’avocat.

Dégustez tiède ou froid.




Endives au jambon

Parce qu’il faut toujours privilégier les légumes de saison, voilà aujourd’hui une recette des fameuses endives au jambon …. Je peux vous dire que quand j’étais enfant, je n’en étais vraiment pas fan ….Mais maintenant j’adore, surtout avec la petite touche d’originalité que vous allez découvrir.

Cette recette peut paraître longue mais les endives cuisent à la vapeur 40 minutes sans surveillance, ce qui vous laisse la possibilité de faire plein d’autres chose pendant ce temps, ou au contraire de ne rien faire !

Certes il est de loin préférable de consommer au quotidien des légumes crus, cuits, chauds, en soupe chaude ou gaspacho froid, râpés, en entrée, en accompagnement, dans une omelette, en salade, mais certainement pas cachés dans un gratin ou des tartes au quotidien (qui regorgent de crème fraiche, de lardons ou d’autres matières grasses et sucres).
Il est possible, de temps en temps, de les incorporer à une Béchamel à indice glycérique bas. Celle-ci peut permettre de faire manger des légumes aux enfants, voire même aux plus grands si bien sûr cela reste occasionnel et surtout précédé d’une belle assiette de crudités, de salade ou encore de soupe de légumes.

Je vous ai déjà parlé dans un article de la sauce Béchamel à IG bas à la farine d’orge mondée (clic) mais, ici, je vous propose une variante à la farine de sarrasin. Cette farine a, non seulement, un indice glycémique bas mais elle a également le mérite d’être sans gluten. Cerise sur le gâteau, elle apporte en plus un petit goût rustique, qui se marie à merveille avec les endives au jambon. 

Calculez 2 endives par personne et le même nombre de tranches de jambon cuit.
Si comme moi, vous avez en tête un goût amer à l’endive, retirer le trognon de celle-ci en cône.
Faire cuire les endives à la vapeur 40 min environ, en fonction de leur taille (au thermomix: 35 à 40  Min / Varoma / Vit 1 en fonction de la taille des endives).

Pendant ce temps, préparez la béchamel:

Dans une casserole : Faites fondre 60g de beurre à feu très doux.
Ajouter 60g de farine de sarrasin. Bien remuer avec une spatule en bois et laisser colorer et épaissir.
Versez 600g de lait (brebis, vache ou boisson végétale sans sucre ajouté) progressivement, sans cesser de remuer, jusqu’à ce que la sauce épaississe.
Rajouter sel, poivre et muscade râpée en fonction de vos goûts.

Au Thermomix:
Dans le bol : 60g de farine de sarrasin + 60g de beurre + 600g de lait(brebis, vache ou boisson végétale sans sucre ajouté) + sel, poivre et muscade râpée en fonction de vos goûts.
10 Min / 90° / Vit 4.

Enrouler chaque tranche de jambon autour de l’endive et les déposer dans un plat à gratin.

Napper de béchamel.

Saupoudrer de gruyère comté ou parmesan râpé.

Enfourner en mode grill pour 5 à 10 minutes.




Crêpes farcies à la bolognaise d’automne

Appelées « Crêpes farcies Quimper-Nice par Marie Chioca, je vous partage ces crêpes qui ont été un véritable succès ici. 

Accompagnées d’une belle salade verte ou autres crudités, 2 crêpes par personnes permettent un repas complet équilibré.
Et ceci nous rassure car je dois l’avouer c’est un peu long à préparer : il faut réaliser une sauce tomate, cuisiner la farce et confectionner les crêpes.
Pour alléger un peu tout ça, je vous conseille d’avoir toujours une sauce tomate faite maison de prête au congélateur. En cliquant ici, vous accéderez à une recette réalisable été comme hiver. Si vous avez plutôt l’habitude d’acheter des sauces tomates industrielles, je vous recommande de lire cet article avant votre prochain achat : clic.
Pour une question d’organisation, il est préférable de cuisiner ces crêpes en 2 fois: soit les crêpes la veille, que vous conservez dans une boite hermétique ou inversement la farce d’abord et les crêpes au dernier moment.
Ces crêpes peuvent également être réalisées à l’avance et attendre quelques jours dans le frigo de les réchauffer et de les gratiner au four au moment de les manger.

La bolognaise se marie parfaitement avec le délicieux goût des épinards. Il est préférable, pour bénéficier de tous les bienfaits des épinards, d’attendre le moment où ils sont sur les étals, c’est à dire à l’automne, pour réaliser cette recette. Il serait dommage d’utiliser des épinards en bocaux.
Concernant la farce (bolognaise + épinards), j’ai suivi à la lettre la recette de Marie Chioca. En revanche pour ce qui est des crêpes, je préfère utiliser la pâte à crêpes à la farine d’épeautre ou de blé anciens dont vous trouverez la recette en cliquant ici. Il faut quand même adapter un peu la recette : moins de sucre (mais un peu quand même) et retirer tous les arômes : vanille, rhum, fleur d’oranger …)
Les crêpes de la recette originale sont faites à base de farine d’orge mondée et d’eau. Pour les avoir essayées, je trouve que non seulement elles sont plus difficiles à confectionner mais en plus, niveau goût, cela n’apporte pas grand chose. Il serait plutôt interessant d’essayer cette recette en utilisant du sarrasin pour réaliser des crêpes galettes de blé noir et optenir alors une recette sans gluten.

Les quantités sont données pour 4 crêpes farcies. Il restera surement des crêpes que vous pourrez accommoder d’une garniture salée ou sucrée pour un autre repas ou goûter.

Pour réaliser les crêpes:
Dans le bol du blender: 250g de farine d’épeautre complète T130 (ou de blés anciens T110) + 3 oeufs + 500ml de lait (animal ou végétal selon vos goûts et tolérances) + 1 cuillère à soupe sucre de coco. Bien mixer 1 minute. Au thermomix: 1 Min / Vit 6.
L’idéal est de graisser la crêpière avec de l’huile de coco pour confectionner les crêpes. 

Pour réaliser la sauce tomate:
Faire revenir 5 bonnes minutes dans une sauteuse 40g d’oignons et 1 gousse d’ail dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.

Ajouter alors 400g de tomates concassées + 1 bonne pincée de sel. Laisser mijoter 20 minutes.
Il est possible de rajouter des herbes aromatiques, comme du basilic ciselé, lorsque la cuisson est terminée.

Pour réaliser la farce:
Dans une sauteuse: 2 oignons hachés + 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Faire revenir.

+ 200g de viande de boeuf hachée (ou 2 steak)
+Origan ou autres herbes de Provence. Faire revenir jusqu’à bonne cuisson de la viande.
+ 300g d’épinards frais 
+ 200g de sauce tomate 
+Sel + Poivre
Laisser cuire à feu vif jusqu’à évaporation du jus de cuisson.
+ 25g de parmesan râpé. Mélanger.

Montage et Cuisson:
Garnir les crêpes de la farce, les rouler et les déposer dans un plat à gratin huilé.
Parsemer de 25g de parmesan râpé + origan ou autres herbes de Provence.
Enfourner pour 10 minutes dans un four préchauffer à 200°.

 

Au thermomix: 
Pour réaliser les crêpes:
Dans le bol : 250g de farine d’épeautre complète T130 (ou de blés anciens T110) + 3 oeufs + 500ml de lait (animal ou végétal selon vos goûts et tolérances) + 1 cuillère à soupe sucre de coco. 1 Min / Vit 6.
L’idéal est de graisser la crêpière avec de l’huile de coco pour confectionner les crêpes. 
Pour réaliser la sauce tomate:
Dans le bol: quelques feuilles de basilic.  5 brèves pulsion de turbo et réserver.
Dans le bol: 40g d’oignons et 1 gousse d’ail  5 Sec / Vit 5
+ 1 cuillère à soupe d’huile d’olive   5 Min / 120° / Vit 
+ 400g de tomates concassées + 1 bonne pincée de sel   20 Min / 100° / Vit 1
+ Basilic ciselé 10 Sec / Sens inverse / Vit 3.
Pour réaliser la farce:
Dans le bol: 2 oignons coupés en 2. 5 Sec / Vit 5

+ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. 3 Min / 120° / Vit 1.
+ 200g de viande de boeuf hachée (ou 2 steak) 
+Origan ou autres herbes de Provence. 8 Min / 120° / Sens Inverse / Vit 1.
+ 300g d’épinards frais 
+ 200g de sauce tomate 
+Sel + Poivre. 10 Min / 110° / Sens Inverse / Spatule.
+ 25g de parmesan râpé. 15 Sec / Sens Inverse / Vit 0,5.
Montage et Cuisson:
Garnir les crêpes de la farce, les rouler et les déposer dans un plat à gratin huilé.
Parsemer de 25g de parmesan râpé + origan ou autres herbes de Provence.
Enfourner pour 10 minutes dans un four préchauffer à 200°.




Pâtisson farci épeautre, épinards et parmesan

Je pense que, comme moi, vous allez trouver cette présentation magnifique. Vous n’aurez aucune difficulté à faire la même chose et à émerveiller toutes les personnes assises à votre table avec ce pâtisson farci.

Très honnêtement, le goût, en lui-même, de ce légume oublié, appartenant à la famille des cucurbitacés (comme les courgettes), ne présente aucun interêt dans cette recette tellement il est fade. Il doit son charme à ses festons qui rendent la présentation très jolie, mais aussi aux vitamines qu’il apporte.
En effet, il est très riche en pro-vitamine A ou bêta-carotène utile au métabolisme du fer, à la vision nocturne, au système immunitaire et à la croissance.
Il contient également les vitamines C et B9 et est source de potassium, de manganèse et d‘antioxydants.

Choisissez un pâtisson lisse et bien ferme. Sa peau doit être le moins taché possible. Ne le laissez pas attendre dans le bac à légumes, plus il sera jeune plus il sera savoureux. Bien évidemment, prenez le de grande taille pour pouvoir le farcir aisément.

Dans cette recette, le pâtisson est farci d’un mélange d’épeautre, de parmesan et d’épinards frais. L’indice glycémique final sera bas du fait que tous les ingrédients utilisés dans cette recette ont un indice glycérique bas.

Ce pâtisson farci peut être un accompagnement d’une viande, par exemple, ou bien, de part la portion de fromage, être un plat unique.

Faire cuire le pâtisson à la vapeur 35 minutes (Dans le Varoma du Thermomix: 35 Min / Varoma / Vit 2) ou au four chaud à 200° pendant 40 minutes).

Pendant ce temps, dans une casserole d’eau bouillante : 1 bouillon cube ou son équivalent fait maison + 100g d‘épeautre ou petit épeautre. Faire cuire le temps indiqué sur le paquet.

Dans une grande poêle : 1 filet d’huile d’olive + échalote. Laisser quelques minutes sur feu vif en surveillant puis réduire le feu.
+ 1/2 verre de vin blanc. Attendre quelques minutes.
+ épeautre cuit. Attendre quelques minutes.
+ 50g de parmesan râpé
+ 1 cuillère à soupe de crème fraiche liquide (ou son équivalent végétal)
+ 3 à 4 poignées d’épinards frais préalablement lavés, séchés et hachés grossièrement
+ Sel + Poivre.
Bien remuer.
Laisser sur feu très doux pour maintenir la chaleur.

Pendant ce temps, découper le chapeau du pâtisson. Le débarrasser de ses graines.
Gratter tout l’intérieur pour le vider et récupérer sa chair. Couper une partie de la chair en petits morceaux et l’incorporer au mélange en attente dans la poêle (tout mettre serait trop, gardez le reste pour l’incorporer dans une soupe de légumes variés).

Verser le contenu de la poêle dans le pâtisson et refermer-le avec son chapeau. 

Servez immédiatement.




Flan de blettes aux noisettes

Vertes, blanches, jaunes, oranges, rouges ou violacées, les blettes sont de la même famille que les épinards et la betterave. On les appelle blettes, bettes à carde, poirées, poirées à carde, joutes, jottes, côtes de bettes en fonction de notre région. Nous les trouvons sur les étals en novembre.
Il est préférable de les choisir en bottes avec des feuilles foncées, souples mais fermes, et non flétries. Les côtes devront être souples et cassantes sans tâches brunes.

A vous de choisir si vous servez ce flan en entrée ou en plat principal (dans ce cas, il faudra rajouter une autre source de protéines au cours du repas), dans un grand moule ou dans 4 petits moules individuels. N’hésitez pas à accompagner ce flan d’une sauce tomate faite maison été comme hiver. Vous accéderez à la recette en cliquant ici.

La farine de sarrasin est présente en quantité négligeable dans cette recette car elle représente 1/2 cuillère à café par personne, soit quelques grammes, ce qui en fait un flan à indice glycémique bas. L’usage du sarrasin permet de garantir un plat sans gluten
Aucun produit laitier n’est nécessaire, cette recette convient donc aux personnes désirant manger sans lactose.

Préchauffer le four à 180°.

Dans une poêle : 2 cuillère à soupe d’huile d’olive + 1 oignon émincé + 2 gousses d’ail émincées. Faire revenir 3 minutes.

+ 6 cottes de blettes préalablement lavées, séchées et coupées en petits dés
+ 1 cuillère à café de cumin en poudre
Couvrir et cuire 5 minutes.

+ feuilles vertes de 6 blettes préalablement lavées, séchées et émincés finement. Couvrir et cuire 5 minutes.

Dans le bol d’un robot: contenu de la poêle + 1 cuillère à soupe rase de farine de sarrasin + 2 oeufs + 15 noisettes + Sel + Poivre. Bien mélanger.

Verser la préparation dans un grand moule ou dans 4 moules individuels préalablement graissés.

Cuire 15 minutes dans un bain marie au four à 180°.

 

Au Thermomix:

Préchauffer le four à 180°
Dans le bol: 1 oignon + 2 gousses d’ail. 5 Sec/Vit 5
+ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. 3 Min/120°/ Vit 1.
+ 6 cottes de blettes préalablement lavées, séchées et coupées en petits dés
+ 1 cuillère à café de cumin en poudre
+ feuilles vertes de 6 blettes préalablement lavées, séchées et émincés finement.
10 Min/120°/Vit 1.
+ 1 cuillère à soupe rase de farine de sarrasin + 2 oeufs + 15 noisettes très grossièrement concassées + Sel + Poivre. 30 Sec/Sens Inverse/ Vit 4.
Verser la préparation dans un grand moule ou dans 4 moules individuels préalablement graissés.
Cuire 15 minutes dans un bain marie au four à 180°.




Salade de chou rouge, patate douce et bleu

J’ai réalisé cette recette la première fois car très intriguée par manger de la patate douce crue. Et bien cette salade, très simple et extrêmement rapide  à faire est vraiment délicieuse. Depuis j’en refais sans arrêt ! La recette initiale vient du livre Larousse, « Petits plats du soir avec Thermomix ».

La recette initiale est faite avec des raisins secs pour créer une saveur « sucré-salé ». Même si j’ai diminué la quantité de fruits secs, le problème est que l’indice glycémique des raisins secs est de 64, il est donc caractérisé comme modéré. Dans le cas ou on ne souhaiterai manger uniquement des aliments à ig bas, il est tout à fait possible de se rabattre sur des abricots secs coupés en 4 dont l’ig est de 30.

Pour les personnes qui souhaiteraient se passer de produits laitiers de vache, il est possible d’utiliser un fromage bleu de brebis.

Le chou rouge cru est un véritable aliment Santé car très riche en vitamines: C, K, A, B9, B1 et B6. On reconnait au chou rouge cru de bonnes teneur en Fer. Il contient également des sels minéraux, tels que le Potassium et le Calcium, entre autre.
Des études ont même prouvé son pouvoir anticancéreux.

Cette recette sans gluten peut être déclinée en petites verrines à l‘apéritif, en entrée ou en plat principal accompagnée d’une autre source de protéines.

Mixer 300g de chou rouge coupés en gros morceaux et réserver dans un saladier.

Mixer 200g de patate douce pelée et coupée en gros dés et réserver dans le saladier contenant le chou.

Préparer l’assaisonnement en mélangeant: 50g d’huile d’olive (ou mieux un mélange olive/colza ou un mélange d’oméga 3) + 1/2 cuillères à café de moutarde + 2 cuillères à soupe de vinaigre + Sel + Poivre.
Verser cette vinaigrette sur la salade chou.

Ajouter 150g de fromage à pâte persillée (bleu) en dés + 50g de noix (de Pécan pour moi) + 50g de fruits secs (raisins secs ou abricots secs coupés en 4, en fonction du taux de glucides que l’on peut se permettre).

 

Au Thermomix:

Dans le bol :300g de chou rouge + 200g de patate douce pelée et coupée en gros dés + 50g d’huile d’olive (ou mieux un mélange olive/colza ou un mélange d’oméga 3) + 1/2 cuillères à café de moutarde + 2 cuillères à soupe de vinaigre + Sel + Poivre.
Turbo / 1 Sec / 1 fois.
Racler avec la spatule les bords du bol.
Turbo / 1 Sec / 1 fois.
Mélanger le contenu du bol dans un saladier avec 150g de fromage à pâte persillée (bleu) en dés + 50g de noix (de Pécan pour moi) + 50g de fruits secs (raisins secs ou abricots secs coupés en 4, en fonction du taux de glucides que l’on peut se permettre).




Papillotes Dinde – Potiron

Voici une nouvelle recette pour faire honneur à la saison des courges et potirons ! C’est une recette très simple qui vient de la collection Simplissime.

Peu de matériel, peu de gestes et peu d’ingrédients … mais le résultat est délicieux. Sans lactose et sans gluten et avec un indice glycérique bas, cette recette est alors très saine.
Elle peut convenir pour le diner ou à midi, lorsque l’on souhaite faire un peu attention, après un gros week-end ou des vacances un peu chargées …

Préchauffer le four à 180°.

Préparer un morceau de papier cuisson par personne, un peu grand, pour pouvoir réaliser facilement des papillotes bien hermétiques.

Alterner un morceau d’escalope de dinde (prévoir une escalope par personne) et un morceau de potiron (prévoir 100g de potiron environ par personne).

Déposer 2 feuilles de sauge dans chaque papillote.

Saupoudrer de Paprika + Sel + Poivre.

Arroser chaque papillote d’une cuillère à soupe d’huile d’olive.

Fermer hermétiquement les papillotes. Les déposer sur la plaque du four.

Enfourner 35 minutes.