Miel d’écureuil

Je dois vous avouer que j’adore le nom de cette recette. Dès que je l’ai vu sur le site de Healthy julia, je me suis empressée de la réaliser car j’adore le miel, j’adore les noisettes alors les deux en même temps …. Et ça tombait très bien car c’était la veille de la Chandeleur…. la garniture parfaite pour des crêpes à indice glycémique bas.

Le miel est un véritable trésor de la nature. Il a un indice glycémique moyen (IG=55) mais apporte des vitamines, des minéraux, des acides aminés, des antioxydants et autres substances aromatiques dont on ne connait peut-être pas encore toutes les vertus sur l’organisme. Il est constitué de différents sucres mais plus il est riche en fructose, plus il est liquide et son indice glycémique sera donc plus bas, c’est le cas du miel d’acacia. À l’inverse, plus il est riche en glucose, plus il a tendance à se cristalliser et son ig sera plus élevé. Le pouvoir sucrant du miel est 1,3 fois plus élevé que celui du saccharose, il peut donc être utilise en pâtisseries pour s’économiser 192 calories (100g de sucre peuvent être remplacés par 65g de miel). Il est important de choisir un vrai miel artisanal local, au risque de se retrouver avec une sorte de « faux miel », cet aliment faisant souvent l’objet de fraudes notamment par ajout de sucre, le dénaturant complètement en le transformant en bombe glycémique (par l’ajout de sirops de sucre néfastes à la Santé). Une législation dans l’étiquetage devrait être imposer prochainement.

Et les noisettes, quand à elles, comme tous les oléagineux sont des calories pleines bénéfiques qui regorgent de bienfaits pour la santé.Vous pouvez retrouver l’article sur les oléagineux en cliquant ici.

Alors allions miel et noisettes pour créer le miel de l’écureuil et se régaler sur des crêpes ou sur du pain ou encore pour sucrer les thés ou tisanes.
Bien évidement, ne perdons pas de vue que cela reste un produit sucré qui doit être consommé très faiblement afin de ne pas créer une appétence pour le goût sucré. 

Le pot de miel d’écureuil obtenu se garde union mois température ambiante.

Préchauffer le four à 180°

Déposer sur la plaque du four, 125g de noisettes entières décortiquées. Faites les brunir 7 minutes environ ( surveillez  bien).
Dès la sortie du four les déposer sur un torchon (qui ne craint rien) et les frotter entre elles pour retirer un maximum de petite peau.

Mettre l’ensemble des noisettes dans un blender et mixer jusqu’à la consistance de poudre de que vous souhaitez. Plus vous mixez, plus la texture sera fine et plus le miel sera lisse. Au Thermomix : 10 Sec / Vit 6 puis 5 Sec / Vit 8 en raclant les bords entre les 2.

Ajouter dans le bol mixeur avec 180g de miel d’acacia et mixer pour bien lier la poudre de noisettes au  miel. Au Thermomix : 10 Sec / Vit 3,5.

 

Continue Reading

« Confiture » sans sucre ajouté de fruits rouges et de graines de chia sans cuisson

On sait que la confiture, qu’elle soit faite maison ou du commerce, c’est 50% de fruits et 50% de sucre. Si l’on tient compte du sucre des fruits, cela fait presque 10g de sucre dans une cuillère de confiture de 15g (soit plus d’un morceau de sucre). C’est à dire beaucoup de sucre et d’énergie pour peu de nutriments intéressants pour la Santé. Les versions allégées diminuent seulement de 10% ce taux de sucre, qui reste encore beaucoup trop important. La marmelade d’orange ne vous apportera pas plus car elle contient encore moins de fruits.

Certes la confiture peut être une petite douceur matinale à vos yeux mais c’est surtout ce qu’appelle Angélique Houlbert, des calories vides, dont il est plus intéressant de se passer au quotidien et de garder ceci pour des petits-déjeuners plus occasionels.

Dans la rayons bio, on peut trouver de la « confiture » sans sucre ajouté, élaborée à base de fruits, de jus de pommes et de pectine (sans fructose en poudre ajouté). Ces « confitures »peuvent  également être une solution pour les  tartines. Peut-être pas la meilleure car cela entretient le goût pour le sucré mais c’est totalement acceptable pour remplacer la vraie confiture sucrée.

Le miel, en fine couche sur une tartine, peut être une alternative plus intéressante à la confiture car malgré son taux de sucre, il possède d’autres vertus. 

Cependant, je vous partage une recette issue de la plateforme Thermomix (Cookidoo) comme alternative à la confiture mais sans sucre ajouté et en profitant de tous les bienfaits des graines de chia riches en Oméga 3, fibres, calcium et magnésium. Même si, suivant les études, il est plutôt conseillé de les moudre pour en tirer tous les bénéfices (comme les graines de lin), le trempage (une nuit dans cette recette) permet de rendre disponible les oméga-3 en ramollissent la « coque » dure des graines.
Cela consiste à mélanger des fruits rouges à des graines de chia préalablement trempées une nuit dans de l’eau. L’aspect est plutôt gélatineux comme de la confiture et s’étale parfaitement sur du pain. Dans la recette originale, il est conseillé de mettre 1 à 2 cuillères de sirop d’agave, qui est à indice glycémique bas, donc qui ne fera pas monter la glycémie mais personnellement je trouve que si les fruits rouges, comme les framboises, sont bien sucrés, l’apport de sucre est inutile et je préfère de loin ajouter de la poudre de vanille ou de la fève Tonka râpée, pour apporter une petite saveur supplémentaire.

L’autre gros avantage de cette « confiture » est qu’elle ne nécessite aucune cuisson, c’est ce qu’on appelle de la « raw food« . Cette cuisine crue (« Cruisine »), ayant subi peu de transformation, est alors très saine car préserve les enzymes, les vitamines, et minéraux et nous permet de mieux les assimiler.
Cette « confiture » accompagnera également à merveille les yaourts ou fromages blancs.
Seul petit bémol pour ceux qui y sont sensible, la présence de nombreuses mini graines bien croquantes entre celles des framboises et celles du chia …

Bien que ce soit une recette Thermomix, celui-ci n’est pas forcément nécessaire.


La veille, faire tremper 1 cuillère à soupe de graines de chia dans 110g d’eau.

Le lendemain matin, les écouter à travers une passoire pour retirer le maximum d’eau.

Puis les mixer, dans un robot, avec 150g de fruits rouges (et 1 à 2 cuillère de sirop d’agave si besoin ou poudre de vanille ou Tonka râpée suivant les goûts mais tout est facultatif). Au Thermomix, les mixer 10 Sec / Vit 5.

Il est possible de la déguster de suite ou bien de la conserver au frigo dans un bocal hermétique.

 

Continue Reading

La pâte à tartiner Noisettes-Choco, plutôt saine

Je vous propose aujourd’hui une recette pour son côté « fait maison » et « ingrédients sains » mais dont l’indice glycémique reste élevé par l’ajout de sucre. 
Comme cette recette se conserve plusieurs semaines, inutile de descendre le pot en une seconde!!!! Pourtant, elle est délicieuse et on en aurait envie. Même si elle est plus raisonnable que la fameuse pâte à tartiner, il est important qu’elle ne soit pas sur la table des goûters ou petits déjeuners quotidiens. L’autre astuce pour limiter les dégats est de ne pas la tartiner sur des brioches, sur une baguette ou sur du pain de mie mais plutôt sur des bons pains au levain multicéréales ou complet.
Il vous suffira d’un bon robot et de seulement 5 ingrédients pour vous régaler. On se passera donc d’ingérer du lait, du soja, de la vanilline, de l’huile de palme et beaucoup plus de sucre. D’ailleurs combien y a t-il de sucre et de gras dans le fameux Nutella?
Sur l’étiquette de celui-ci, on n’apprend finalement que peu de choses:
  • Sucre
  • Huile de palme
  • 13% de noisettes
  • 7,4% de cacao maigre
  • 6,6% de lait écrémé en poudre
  • Lactosérum en poudre
  • Lécithine de soja
  • Vanilline 
Ainsi: 13 + 7,4 + 6,6 = 27%
Hors 100 – 27 = 73%
D’accord, je suis presque prête pour participer aux chiffres et aux les lettres…. Mais ma question est de savoir comment ces 73% sont répartis entre le sucre, l’huile de palme? Dans une de ses chroniques, Angélique Houlbert, parle de 90 morceaux de sucre dans le pot familial de 950g…
On peut trouver dans d’autres marques des pâtes à tartiner contenant beaucoup plus de noisettes mais malgré toutes mes recherches, je n’en ai pas trouvé qui allient à la fois bonne teneur de noisettes, peu de sucre, pas trop de gras et bon gras (l’huile de palme est parfois remplacée par des huiles qui ne sont pas meilleures pour la santé) et pas d’arômes artificiels ni conservateurs ni émulsifiants. Ce qui signifie que rien ne vaut une pâte à tartiner faite maison!
La recette de pâte à tartiner que je vous partage aujourd’hui est sans lactose, sans gluten, sans émulsifiants, sans arôme artificiel, avec peu de gras, mais surtout beaucoup de noisettes. C’est la recette de pâte à tartiner de Yummix (faite normalement pour le thermomix), à laquelle j’ai diminué un peu la quantité de sucre pour rester dans des valeurs raisonnables:
  • 49,5% de noisettes
  • 29,7% de sucre
  • 8,9% de cacao maigre
  • 5,94% d’huile de noisettes
  • un peu de vanille en poudre
  • Une pincée de fleur de sel
Préchauffer le four à 200°.
Dans le bol d’un robot: Mixer très rapidement 150g de sucre (plutôt blond de canne) avec une pincée de vanille en poudre (ou 1 gousse). Au thermomix, 20 Sec/ Vit 10.
Faire rôtir 250g de noisettes entières décortiquées 8 min au four sur une plaque.  Attention, ne les faites pas griller. Dès la sortie du four, les étaler sur un linge mouillé et essoré, le replier en 2 et masser les noisettes pour leur retirer la peau. Il est important d’utiliser un linge auquel vous ne tenez pas.
Jeter les noisettes (avec le moins de peau possible) encore chaudes dans le robot, sur le sucre et mixer pour obtenir une poudre fine. 2 Min / Vit 6 au thermomix.
Ajouter ensuite 45g de cacao maigre sans sucre ajouté + 30g d’huile de noisettes et une pincée de fleur de sel. Mixer à nouveau. Si vous utilisez le thermomix: 2 Min / Vit 6.
Cette pâte se conserve dans un placard si vous l’aimez plutôt liquide ou au frigo pour la durcir, plusieurs semaines.
Lien vers la recette originale de Yummix: https://yummix.fr/pate-a-tartiner-type-nutella-thermomix/
Continue Reading