Tarte rustique aux fruits

Cette recette de pâte à tarte entièrement végétale vient de Mégalowfood. Elle est vraiment parfaite pour ce genre de desserts aux fruits, sans crème, sans appareil à tarte … On profite alors d’un dessert riche en fruits de saison et à indice glycémique bas grâce à sa composition à base de farine d’épeautre complète (ig=45) et de poudre d’amandes (ig=20). On doit la couleur un peu brune de cette pâte à l’utilisation de 2 cuillères à soupe de sucre de coco et de la cannelle. Celle que je vous présente est encore plus brune car j’ai utilisé, en plus de la farine d’épeautre, un petit peu de farine de pépins de raisins. J’avais cette farine dans mon placard, non utilisée, et j’ai trouvé qu’elle irait à merveille dans cette recette. C’était le cas !

Elle est appelée rustique parce qu’on rabat les bords sur les fruits. D’ailleurs, les enfants se régaleront de faire ce genre de tarte. Ils aimeront aussi la simplicité de réalisation : on met tous les ingrédients secs dans le saladier, on fait un puits au centre dans lequel on introduit les 2 liquides (huile de coco et eau froide). En 3 petits tours de spatules en bois la pâte est formée. Elle pourra être faite au moment où les amis sonnent à la porte à l’improviste à l’heure du gouter, ou après une après récolte de fruits des le jardin ! Elle apparait un peu collante mais en mettant bien de la farine sur le plan de travail, elle reste simple à étaler.

Ne vous inquiétez pas si en la sortant du four, vous trouvez un peu de liquide rendu par le fruit, très rapidement, en refroidissant, cela se transformera en compotée grâce à la pectine des fruits. Pour les fruits, qui comme la poire, rendent beaucoup d’eau, l’astuce est de les rouler dans un peu de farine d’épeautre, avant de les disposer, pour éviter ce genre de phénomène. Vous serez surpris à quel point elle reste croustillante sur les bords, comme dessous.

Cette tarte végan et sans lactose ne contient rien d’autres que des fruits et 2 cuillères de poudre d’oléagineux au choix. J’ai même mis un peu moins de sucre que conseillé dans la pâte tellement mes fruits étaient sucrés. Elle se décline à l’infini en fonction de vos envies, des saisons et de ce que vous avez trouvé au marché. Mégalowfood la présente avec des pêches et des mures. Pour ma part, je l’ai essayé sous 3 versions, et les 3 ont eu du succès:

  • Pêches – poudre d’amandes – romarin
  • Abricots –  poudre de pistaches
  • Abricots – poudre d’amandes – pépites de chocolat

Mégalowfood nous conseille de la manger le jour même. À vrai dire, il n’en est jamais resté donc je ne sais pas pourquoi elle précise cela. Peut-être le lendemain, cette tarte est moins croustillante …

Préchauffer le four à 190°.

Dans un bol: 120g de farine d’épeautre complète + 40g de poudre d’amandes + 20 à 30g de sucre de coco (en fonction du goût déjà sucré des fruits) + cannelle + poudre de vanille (facultatif).

Bien mélanger et faire un puits au milieu.

Ajouter dans le puits : 50g d’eau froide + 35g d’huile de coco fondue.

Bien mélanger jusqu’à former une boule. Etalez la sur le plan de travail fariné (ou directement sur un tapis silicone). Aplatir grossièrement  avec les mains la boule et la fariner sur le dessus. Continuer à la rendre bien fine avec le rouleau à pâtisserie, en partant bien du centre vers les bords.

Saupoudrer la tarte de poudre d’oléagineux de votre choix et d’un peu de sucre de coco si vous jugez nécessaire.

Bien répartir les fruits de votre choix au centre de la pâte (penser à laisser des bords à rabattre).

Rabattre grossièrement les côtés sur les fruits. A vous de voir si vous préférez le faire de façon vraiment très rustique (vous rabattez les bords comme ils viennent) ou si vous la façonner un minimum.

Faire glisser la tarte sur une plaque à pâtisserie, si elle n’était pas sur un tapis silicone.

Enfourner pour 45-50 minutes.

Laisser refroidir sur une grille, le temps que le liquide se transforme en compotée. 

Continue Reading

Crackers apéritifs aux graines et épeautre complet

Je crois que je peux dire que je n’ai jamais mangé des crackers apéritifs aussi bons ! Un pur régal et ils sont à décliner à l’infini en fonction des épices que vous disposez dessus avant d’enfourner.

Avez-vous déjà pris letemps de lire les listes d’ingrédients des biscuits apéritifs, crackers ou autres chips issus du commerce ? C’est la cata ! On y trouve de tout ! C’est pourquoi je vous propose cette recette sans conservateurs E …, sans sucre ajouté, sans arômes artificiels, sans farine de blé, et sans passer 2 heures en cuisine à les faire ! Je remercie MégalowFood qui, dans son livre, nous partage sa recette.

Vous allez rendre les apéritifs sains car l’indice glycémique de ces crackers est plutôt bas : la farine d’épeautre complet à un Ig de 45 et les flocons d’avoine ont un Ig de 40. Je suis devenue addict à ces biscuits apéro. Personnalisez-les comme vous le souhaitez avec des épices de toutes sortes : paprika, herbes séchées de provence, curry, cumin … et même des fromages râpés. La recette de base reste la même, il suffit de choisir les épices en fonction de vos envies du jour et de les parsemez sur la préparation avant d’enfourner.

Ces crackers aux graines sont sans lactose et végan. Dans la recette originale, Mégalowfood propose aussi des graines de tournesol. dans un soucis de ne pas ajouter un apport d’oméga 6, j’ai remplacé les graines de tournesol par des graines de lin.
Ces crackers ne sont pas sans gluten du fait de la présence de farine d’épeautre.

À la sortie du four, on laisse refroidir un peu, puis les enfants se feront une joie de casser la plaque cuite pour en faire des crackers de formes et tailles variables en fonction de ce que vous en faites.

Préchauffer le four à 180°.

Dans un saladier : 60g de farine d’épeautre complète + 15g de flocons d’avoine + 20g de graines de courge + 15g de graines de lin + 15g de graines de sésame + 1/4 de cuillère à café de poudre à lever (levure chimique) + 1/4 de cuillère à café de fleur de sel + 1 pincée d’ail en poudre (je n’avais que de l’ail des ours). Faire un puit et ajouter au centre 65g d’eau + 30g d’huile d’olive. Bien mélanger.

Etaler sur une plaque recouverte de papier de cuisson (ou tais silicone) et recouvrir d’une autre feuille de cuisson. Aplatissez la pâte en une fine couche homogène et retirer délicatement la feuille du dessus.

Saupoudrez d’épices de votre choix (j’ai mis du romarin séché) ou de fromage râpé ou laissez nature.

Enfourner pour 25 minutes en tournant la plaque de sens à mi-cuisson afin que tous les crackers soient grillés de la même façon.

Laisser refroidir quelques minutes puis casser des morceaux de la taille de votre choix.

Si tout n’est pas mangé (impossible d’après moi !), ces crackers se conservent une semaine dans un bocal hermétique.

Lien vers l’article sur les apéritifs sains : http://audrey-cookinglove.fr/domptons-les-pieges-de-laperitif-et-trouvons-des-alternatives-saines

Continue Reading

Lasagnes sans pâte aux légumes

Voilà LA recette d’été idéale pour les accompagnements de viande ou d’oeufs. Plein de légumes de saison, zéro glucides mais pourtant un plat de lasagnes (sans pâte) très savoureux, aux goûts de chaque légumes, et à la petite touche de romarin.

La recette initiale se trouve dans le Larousse « Cuisiner light au Thermomix ». Ils préconisent également une boule de mozzarella a glisser entre les différentes couches. Même si elle est riche en protéines (14-17g aux 100g), elle apporte aussi des graisses animales (plus de 20 grammes par boule si elle est à base de lait de vache et plus de 30 g si elle est à base de lait de bufflonne). Une consommation raisonnable serait donc de, un quart ou maximum une moitié de boule par personne, mais en complétant du coup les apports protéiques par des oléagineux et des algues fraîches ou sèches à saupoudrer afin d’avoir un plat équilibré. A vous donc de voir si vous souhaitez l’incorporer ou non. De mon côté, ces lasagnes étaient l’ accompagnement d’oeufs au plat, c’est la raison pour laquelle, je n’ai pas souhaité mettre la boule de mozzarella. 
En revanche, j’ai quand même mis, mais à peine (bien moins que conseillé), du parmesan afin de juste faire gratiner le plat au four. Pour une version sans vache, il est possible d’utiliser à la place du Pecorino. Et pour une version sans lactose, on ne met rien !

Dans une sauteuse, faire rissoler 200g d’oignons émincés dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient bien fondants. Puis les réserver.

Préchauffer le four à 180°.

Dans la même sauteuse, faire mijoter, 25 minutes, 250g de tomates coupées en gros cubes + 1 branche de romarin + 100g de purée de tomates + 25g d’eau + Sel et Poivre.
Pendant ce temps, cuire à la vapeur, 400g d’aubergines coupées en cubes.  
Et trancher à la mandoline, 500g de courgettes en lanières assez fines.

Une fois les 25 minutes passées, écrasez les aubergines cuites à la fourchette.

Dans un plat à gratin huilé, dresser le plat de lasagne dans cet ordre :

  • Courgettes
  • Oignons
  • Aubergines
  • Courgettes
  • Sauce tomates
  • 150g de mozzarella coupées en tranches (si vous en mettez)
  • Courgettes
  • un peu de parmesan (vache) râpé  pour gratiner ou du pecorino (brebis) ou rien pour une version sans lactose. La recette originale en préconise 30g.

Enfourner pour 30 minutes.

Au Thermomix:

Dans le bol : 200g d’oignons coupés en 4.       5 Sec / Vit 5.
+ 1 cuillère à soupe d’huile d’olive 5 Min / 110° / Vit 1 et réservez.

Préchauffer le four à 180°.

Dans le bol: 250g de tomates coupées en gros cubes + 1 branche de romarin + 100g de purée de tomates + 25g d’eau + Sel et Poivre.
+ Installer le Varoma contenant 400g d’aubergines coupées en cubes
25 min / 110° / Sens inverse / Vit 1

Trancher à la mandoline, 500g de courgettes en lanières assez fines.

Une fois la cuisson terminée, écraser les aubergines cuites à la fourchette.

Dans un plat à gratin huilé, dresser le plat de lasagne dans cet ordre :

  • Courgettes
  • Oignons
  • Aubergines
  • Courgettes
  • Sauce tomates
  • 150g de mozzarella coupées en tranches (si vous en mettez)
  • Courgettes
  • un peu de parmesan (vache) râpé  pour gratiner ou du pecorino (brebis) ou rien pour une version sans lactose. La recette originale en préconise 30g.

Enfourner pour 30 minutes.

Continue Reading

Cookies, sans sucre ajouté, banane-cranberry-flocons d’avoine

C’est sur le compte Instagram, @je_prends_soin_de_moi_ , que j’ai trouvé la recette de ces petits cookies banane – chocolat – flocons d’avoine à indice glycémique bas. Je l’ai modifiée  afin qu’ils soient sans sucre ajouté et j’ai donc remplacé le chocolat par des cranberry séchées.

Concernant l’utilisation de la banane, il est important de noter que plus elle est mûre, plus son indice glycémique est élevé et inversement, plus elle est verte, plus l’ig sera bas (65 mûre contre 40 verte). La maturation des fruits s’accompagne d’une conversion de l’amidon en glucides simples. Ceci explique d’ailleurs le goût plus sucré des fruits mûrs, par rapport aux fruits verts. Mais ici, pas de soucis, car dans ce cookies, en contre partie, il n’y a aucun sucre ajouté. Trouvez donc un juste milieu entre une banane verte et à l’autre extreme, une banane toute tachetée de noir.

Si toutefois vous ne trouvez pas ces cookies assez sucrés, rien ne vous empêche de remplacer les d’ajouter une cuillère à soupe de sirop d’agave, comme le veut la recette originale.

Je dois avouer qu’on est loin des cookies américains qu’on aime tous, mais ils sont très bons quand même et permettent de se faire plaisir au quotidien. Ils accompagnent à merveille une salade de fruits, une compote ou un petit café. Ils peuvent également être sur la table du petit déjeuner.

De part la présence d’avoine, ils ne sont pas sans gluten mais en remplaçant ces flocons par des flocons de quinoa, ils le deviennent.
Ils sont également sans lactose et compatibles avec un mode de vie et une alimentation  végan. Finalement, seulement 3 ingrédients sont nécessaires à leur réalisation et ne nécessitent qu’une minute de préparation et seulement quelques minutes de cuisson au four. Ils pourront donc très bien être improvisés au dernier moment.

Préchauffer le four à 180°

Mélanger une banane écrasée + 60 de flocons d’avoine (ou de quinoa pour une version sans gluten) + 30g de cranberries séchées (ou autre fruits séchés) + si besoin uniquement: 1 cuillère à soupe de sirop d’agave.

Former des petits tas, comme des cookies et enfourner pour quelques minutes en surveillant bien. Les retirer lorsque les bords comment à dorer.

Continue Reading

Pois chiches caramélisés

Vous avez en tête le goût des cacahuètes caramélisées ? Je ne peux pas vous dire que ces pois chiches grillés et croustillants auront exactement le même goût mais très honnêtement ce sont des friandises légèrement caramélisées, aux saveurs délicieuses et subtiles de vanille et de cannelle. Le sucre de coco caramélise à merveille ces pois chiches et très peu de celui-ci est nécessaire pour les envelopper complètement. L’indice glycémique du sucre de coco étant, lui aussi, plutôt bas, la recette finale le sera également.
Cette petite gourmandise (à indice glycémique raisonnable) sera agréable telle quelle ou dans un yaourt, mais aussi mélangée dans une salade de fruits et compote ou encore en topping sur un sorbet.
Bien sûr, comme toutes les légumineuses, le pois chiche est un féculent à indice glycémique bas mais il est important de modérer quand même sa quantité.

Je vous propose ici sa version sucrée mais la même recette peut être déclinée à l’infini avec des épices salés ou des herbes aromatiques pour un apéritif original: curry, thym, paprika, piment d’Espelette, ail, cumin ….

Préchauffez le four à 165°.

Recouvrir une plaque de four de papier de cuisson et y déposer dessus 250g de pois chiches cuits et égouttés mais pas essuyés. Saupoudrez de vanille et cannelle.

Enfourner pour 20 minutes.

Enrober les pois chiches d’1 à 2 cuillère(s) à soupe de sucre de coco avec 1 à 2 cuillère(s) à soupe d’eau.

Enfourner pour 20 minutes ou jusqu’à ce que les pois chiches soient bien croquants et caramélisés.

Pour la version salée: enrober les pois chiches des herbes et épices choisies et enfourner pour 40 minutes.

 

Continue Reading

Houmous de haricots blancs à la cacahuète

Tout le monde connait le houmous à base de pois chiche d’origine libanaise. Changeons de légumineuse grâce au livre de Yummix (que je recommande vivement à tous ceux qui possèdent un Thermomix), et réalisons un houmous de haricots blancs, dans lequel les cacahuètes remplacent le tahini (purée de sésame). Cela donne une tartinade salée pour l’apéritif très raffinée et originale. Je suis sure que, comme chez moi, elle plaira à vos invités.

Dans sa recette, Yummix, nous donne une quantité  de chaque ingrédient un peu importante (500g de produit fini) mais propose de la congeler pour en avoir toujours de prêt. C’est une très bonne idée pour les petits diners entre amis improvisés au dernier moment, mais pour ma part je ne l’ai jamais fait car j’ai toujours divisé la recette en 2 par manque d’ingrédients suffisant dans mes placards. C’est pourquoi , je vous donne la recette pour un pot de 250g environ.
Ce houmous est bien sûr sans lactosesans gluten, et complètement végan. Les légumineuses étant des féculents à indice glycémique bas, cet apéritif, peut être tout à fait raisonnable, si on l’accompagne de petits légumes crus (et non de chips ou de crackers à ig élevés). Bien évidement, il ne faut pas non plus se jeter dessus et dévorer l’ensemble du ramequin!

Dans le bol d’un mixeur: moudre 50g de cacahuètes grillées et salées, puis réserver.

Dans le bol du mixeur: 1/4 de gousse d’ail + 200g de haricots blancs cuits égouttés + jus d’1/2 citron + la pointe d’un couteau de cumin + Poivre ( pas de sel car les cacahuètes le sont déjà). Mixer.

+ 40g d’eau et bien mixer encore jusqu’à la consistance désirée, si besoin.

Dresser dans un ramequin avec un filet d’huile d’olive et parsemer des cacahuètes moulues.

Au Thermomix:

Dans le bol : 50g de cacahuètes grillées et salées.  10 Sec / Vit 9. Réserver.
Dans le bol : 1/4 de gousse d’ail + 200g de haricots blancs cuits égouttés + jus d’1/2 citron + la pointe d’un couteau de cumin + Poivre ( pas de sel car les cacahuètes le sont déjà). 30 Sec / Vit 5.
+ 40g d’eau 1 Min / Vit 7. Et encore jusqu’à la consistance désirée, si besoin.
Dresser dans un ramequin avec un filet d’huile d’olive et parsemer des cacahuètes moulues.

Continue Reading

« Confiture » sans sucre ajouté de fruits rouges et de graines de chia sans cuisson

On sait que la confiture, qu’elle soit faite maison ou du commerce, c’est 50% de fruits et 50% de sucre. Si l’on tient compte du sucre des fruits, cela fait presque 10g de sucre dans une cuillère de confiture de 15g (soit plus d’un morceau de sucre). C’est à dire beaucoup de sucre et d’énergie pour peu de nutriments intéressants pour la Santé. Les versions allégées diminuent seulement de 10% ce taux de sucre, qui reste encore beaucoup trop important. La marmelade d’orange ne vous apportera pas plus car elle contient encore moins de fruits.

Certes la confiture peut être une petite douceur matinale à vos yeux mais c’est surtout ce qu’appelle Angélique Houlbert, des calories vides, dont il est plus intéressant de se passer au quotidien et de garder ceci pour des petits-déjeuners plus occasionels.
Le miel, en fine couche sur une tartine, peut être une alternative plus interrasante à la confiture car malgré son taux de sucre, il possède d’autres vertus.

Cependant, je vous partage une recette issue de la plateforme Thermomix (Cookidoo) comme alternative à la confiture mais sans sucre ajouté et en profitant de tous les bienfaits des graines de chia riches en Oméga 3, fibres, calcium et magnésium. Même si, suivant les études, il est plutôt conseillé de les moudre pour en tirer tous les bénéfices (comme les graines de lin), le trempage (une nuit dans cette recette) permet de rendre disponible les oméga-3 en ramollissent la « coque » dure des graines.
Cela consiste à mélanger des fruits rouges à des graines de chia préalablement trempées une nuit dans de l’eau. L’aspect est plutôt gélatineux comme de la confiture et s’étale parfaitement sur du pain. Dans la recette originale, il est conseillé de mettre 1 à 2 cuillères de sirop d’agave, qui est à indice glycémique bas, donc qui ne fera pas monter la glycémie mais personnellement je trouve que si les fruits rouges, comme les framboises, sont bien sucrés, l’apport de sucre est inutile et je préfère de loin ajouter de la poudre de vanille ou de la fève Tonka râpée, pour apporter une petite saveur supplémentaire.

L’autre gros avantage de cette « confiture » est qu’elle ne nécessite aucune cuisson, c’est ce qu’on appelle de la « raw food« . Cette cuisine crue (« Cruisine »), ayant subi peu de transformation, est alors très saine car préserve les enzymes, les vitamines, et minéraux et nous permet de mieux les assimiler.
Cette « confiture » accompagnera également à merveille les yaourts ou fromages blancs.
Seul petit bémol pour ceux qui y sont sensible, la présence de nombreuses mini graines bien croquantes entre celles des framboises et celles du chia …

Bien que ce soit une recette Thermomix, celui-ci n’est pas forcément nécessaire.


La veille, faire tremper 1 cuillère à soupe de graines de chia dans 110g d’eau.

Le lendemain matin, les écouter à travers une passoire pour retirer le maximum d’eau.

Puis les mixer, dans un robot, avec 150g de fruits rouges (et 1 à 2 cuillère de sirop d’agave si besoin ou poudre de vanille ou Tonka râpée suivant les goûts mais tout est facultatif). Au Thermomix, les mixer 10 Sec / Vit 5.

Il est possible de la déguster de suite ou bien de la conserver au frigo dans un bocal hermétique.

 

Continue Reading

Aubergines marinées

Nous sommes le 2 Août et en Août on trouve, entre autre, les aubergines sur les étals. J’adore les aubergines ! Sous toutes les formes : en gratin, à la parmesane, grillée, en tian, en caviar, en terrine, farcies, confites à la tomate, le Zaaalouke … et puis en flânant sue le blog de « Mumu, créations et autres gourmandises », j’ai trouvé sa recette des aubergines marinées. Cette préparation m’a tout de suite séduite mais avec les 40 degrés l’après-midi, ici, en ce moment,  je n’ai pas eu le courage de laisser tourner le four 1 heure à 210°. C’est pourquoi j’ai attendu le lendemain matin tôt pour réaliser ces aubergines. La recette est très bien expliquée sur le blog et de ce fait la recette est très simple, avec peu de manutention. Il est nécessaire de mettre le plat réalisé quelques heures au frigo afin de servir es aubergines bien froide.

Ces aubergines marinées ont leur place dans un apéritif, en entrée, dans une assiette complète, en bruschetta, avec un féculent, sur du pain grillé, sur des crackers ou bien en accompagnement de poissons ou de viandes. C’est comme ceci que je les préfère car elles apportent toutes leurs saveurs en embelissant la plus simple des grillades! J’en profite d’ailleurs pour remercier Mumu Culmet Cornillon pour ce partage de recette.

La liste des ingrédients pour réaliser ces aubergines en fait une recette à IG bas. Il suffit d’être raisonnable et de ne pas les noyer dans un bain d’huile. Il vaut mieux choisir une huile d’olive extra, première pression à froid, de très bonne qualité et au goût un peu plus intense pour en mettre un peu moins. 
En plus d’être IG bas, ces aubergines sont sans gluten, sans lactose et végan … Aucune excuse de ne pas en manger … à part le goût d’ail un peu prononcé. Il peut être nécessaire de diviser la quantité d’ail en 2 pour ceux qui y sont sensible.


Piquer de quelques coups de couteau 1 kg d’aubergines lavées. Les enfourner entières à 210°C. Les retourner au bout de 30 minutes de cuisson et les laisser encore 30 min. Elles seront flétries et moelleuses  au toucher. 

Les ouvrir avec un couteau. Les vider avec une cuillère à soupe, et les déposer dans une passoire pendant 15 min pour que l’eau qu’elles rendent s’écoule.

Puis déposer les aubergines dans un plat de service un peu creux. Mélanger délicatement la chair d’aubergines confite avec: 2 belles gousses d’ail écrasées au presse ail, dont le germe a été enlevé (pour moi 1 belle gousse est suffisante) + sel et poivre +  1 cuillère à soupe de persil ciselé + 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin.

Enfin, les arroser d’huile d’olive. A vous de voir la quantité !

Les placer au frais un bon moment, afin de les servir bien froides.

Continue Reading

Soupe de mangue

Chez vous aussi il fait 39° l’après-midi? Voici un dessert ou un goûter très frais vraiment agréable en ce moment. On ne met pas le four en route. Juste quelques minutes à la casserole et un petit tour dans le robot. Cette recette vous demandera que très peu de courses : mangues, citron vert, vanille, ce qui en fait une soupe à indice glycémique bas. La recette originale prise dans le Larousse « Cuisiner light avec Thermomix » conseille 1 cuillère à soupe de cassonade. Très honnêtement je n’en vois pas l’intérêt, c’est pourquoi je ne l ‘ai pas mise et les enfants en ont repris pourtant 2 fois. J’ai rajouté au moment de servir des « chips de coco ». J’ai découvert ces pétales de chair de coco, non sucrées et juste toastées il y a très peu de temps et je dois avouer que c’est vraiment délicieux alors j’en mets de partout. Ils apportent une gourmandise sans faire flamber l’indice glycémique de la soupe. Faites très attention à la liste d’ingrédients, si vous en achetez, car d’une marque à l’autre, il peut y avoir du sucre.
Cette soupe de mangue a été dévorée en 15 minutes, c’est d’ailleurs le temps qu’il m’a fallu pour la réaliser ! J’ai doublé les quantités indiquées sur la recette originale et bien heureusement car nous étions 3 adultes et 2 enfants et il n’est rien resté.

Dans une casserole: 1kg de mangue coupée en petits morceaux + 1 gousse de vanille fendue et grattée + le jus et le zeste de 2 citrons verts + 150g d’eau. A feu moyen laisser, faire chauffer la mangue une dizaine de minutes sans cesser de remuer.

Puis mixer dans un robot.

Mettre au frais quelques heures et servir parsemé de chips de coco.

Au thermomix: 
Dans le bol : 1kg de mangue coupée en petits morceaux + 1 gousse de vanille fendue et grattée + le jus et le zeste de 2 citrons verts + 150g d’eau. 5 Min / 80° / Sens inverse / Vit 1.
Puis mixer 15 Sec / Vit 7.
Mettre au frais quelques heures et servir parsemé de chips de coco.

Continue Reading

BCC : Boulettes Courgettes Chia

En feuilletant le magazine Healthy Food #12, mes yeux se sont arretés sur la recette « Boulettes de courgettes et graines de chia végan ». Cette recette m’a attiré, non pas pour son côté Végan mais plutôt courgettes et chia.
J’avais tout en stock pour l’essayer, je me suis donc lancé. Dans un soucis de limiter l’indice glycémique, j’ai remplacé les 30g de fécule de maïs par de la farine de lupin. En effet, la fécule de Maïs a un ig de 95 contre 15 pour la farine de lupin, qui reste également sans gluten.
La recette demande 160g de chia, je n’en avais que 110g. Je n’ai pas trouvé cela génant, les boulettes étaient peut être un peu trop molles, mais délicieuses quand même. Pour bénéficier au maximum des bienfaits du chia, il sera nécessaire de bien mâcher.

Concernant le côté technique de la recette, aucune difficulté est à noter et les enfants pourront aider volontiers à la réalisation des boulettes. Celles-ci seront confectionnées en quelques minutes et cuites en 25 minutes au four.
Personnellement je les ai servies avec une sauce tomate sans accompagnement mais les boulettes pourront être le centre d’un beau plat de spaghetti « al dente« , pour diminuer au maximum l’indice glycémique du plat. Plus la gélatinisation de l’amidon est importante, plus l’Ig est élevé.
Cette recette est donnée pour la réalisation de 15 boulettes environ, cela me semble parfait pour 4 personnes.

Préchauffer le four à 200°.

Presser avec les mains 300g de courgettes râpées pour en extraire le maximum d’eau, puis les mélanger avec (110g à ) 160g de graines de Chia + 60ml d’huile d’olive +60 ml d’eau. Bien mélanger.

+ 2 cuillères à soupe d’épices de votre choix (pour ma part mélange origan + thym + romarin + ail des ours séché)

+ 30g de farine de lupin (ou autre)

Bien mélanger puis former des boulettes. L’astuce est d’avoir les mains mouillées pour que ça ne colle pas.

Les faire cuire au four sur du papier sulfurisé, 25 min environ.

Au thermomix:

Préchauffer le four à 200°.
Dans le bol:  300g de courgettes râpées.  10 Sec / Vit 4 . Les presser entre les mains pour en extraire le maximum d’eau, puis ajouter dans le bol (110g à ) 160g de graines de Chia + 60ml d’huile d’olive +60 ml d’eau + 2 cuillères à soupe d’épices de votre choix (pour ma part mélange origan + thym + romarin + ail des ours séché) + 30g de farine de lupin (ou autre) 1 Min / Vit 3.
Former des boulettes. L’astuce est d’avoir les mains mouillées pour que ça ne colle pas.
Les faire cuire au four sur du papier sulfurisé, 25 min environ.

Continue Reading