Tarte aux myrtilles

C’est à La Plagne chez Montmayer que j’ai mangé les meilleures tartes aux myrtilles de toute ma vie. La recette que je vous propose aujourd’hui est différente mais délicieuse quand même et surtout à indice glycémique bas.
J’ai trouvé la recette en février dernier dans le magazine Saveurs mais j’ai attendu de trouver de belles myrtilles sauvages fraîches pour réaliser ces tartelettes. J’ai bien entendu adapté la recette de la pâte à tarte pour qu’elle corresponde à une alimentation à indice glycémique bas. J’ai également diminué la quantité d’ingrédients car 900g de myrtilles me paraissait énorme.

J’ai finalement peu de choses à vous dire sur ces tartelettes car la réalisation est extrêmement simple et ne demande que peu d‘ingrédients : la pâte à tarte dont vous trouverez la recette sur ce blog en cliquant ici, les myrtilles, de la crème liquide, un oeuf, et du sucre (j’ai utilisé du sucre de canne complet mais du sucre de coco convient également).

La cuisson est un peu longue. Comptez 50 minutes et additionner à ceci le temps qu’elles refroidissent. Il vaut mieux la consommer froide. C’est au goûter que je la préfère avec un bon thé mais elle a également toute sa place au dessert accompagnée d’une crème fraîche Bressane épaisse (c’est comme ça que mon papa la préfère!).

Il est tout à fait possible de réaliser une grande tarte familiale plutôt que des individuelles sans changer la recette.

Commencer par réaliser la pâte sablée. Dans le blog pour trouverez 2 recettes au choix dans le même article. Une version 100% végétale et une version beurre/oeuf. J’utilise l’une ou l’autre en fonction de ce que j’ai dans mon réfrigérateur. Pour accéder à la recette de la pâte sablée, cliquer ici.

Préchauffer le four à 170°.

Dans un grand moule ou plusieurs individuels préalablement huilés ou beurrés, foncer la pâte sablée.

Dans un bol : 100ml de crème fraiche liquide + 1 oeuf + 30g de sucre de coco (ou de canne complet). Bien mélanger au fouet. Et verser ce mélange dans le(s) moule(s) à tarte.

Déposer dessus 450g de myrtilles fraîches.

Enfourner pour 50 minutes.

Déguster froid et très légèrement saupoudrer de sucre, accompagné ou non d’un peu de crème fraîche épaisse.

Continue Reading

Crumble figues-poires-noisettes

C’est dans le magazine Saveurs Thermomix #12 que j’avais relevé cette recette il y a quelques temps, et dès que j’ai vu les figues Solliès bien charnues sur les étals, j’ai pensé à faire cette recette. Et bien m’en a pris car c’est une totale réussite. Je l’ai adaptée afin de coller à une alimentation à indice glycémique bas.
J’ai remplacé la farine de blé par de la farine de sarrasin, et bonus, cette recette est du coup sans gluten et la cassonade par du sucre de coco (en divisant les proportions par 2).

Je me méfie toujours du sucre de coco. L’Indice Glycémique de ce sucre est de 35 selon les études en philippines. Cependant, les autorités des Philippines ont évidemment intérêt à promouvoir les produits de la noix de coco. Le ministère de l’agriculture des Philippines, a un lien d’intérêt avec la production de noix de coco. On peut douter de cet IG car les compositions du sucre blanc et du sucre de coco sont finalement très proches.
Par rapport au sucre blanc, qui fournit des calories vides, le sucre de coco contient des vitamines et des minéraux, notamment des polyphénols, du potassium en quantité importante, si l’on en croit des analyses pratiquées aux Philippines. Il contient aussi une forme de prébiotique appelée inuline.
Il faut être donc raisonnable sur son utilisation et dans le doute ne pas se jeter dessus à mon avis. Mais ici, la quantité de sucre est de 3,5 g par portion de crumble ce qui est largement acceptable. 

Le recette est faite pour une réalisation au Thermomix mais tout à fait adaptable sans ce style de robot car elle ne nécessite aucun geste technique. Elle est même très rapide à réaliser, comptez 15 minutes de préparation et 30 minutes de cuisson au four, soit 45 minutes en tout. Le crumble peut être réalisé bien en avance ou être fait à la dernière minute. Certains l’aiment à la sortie du four et d’autres le préfèrent tiède. Ici on l’adore accompagné de crème fraîche Bressane épaisse

Préchauffer le four à 180°.

Dans le plat à gratin familial (ou les petits plats individuels) mélanger 150g de poire coupée en cube (cela représente environ 1 belle poire) + 300g de figues fraîches bien charnues et sucrées (environ 6/7 figues) coupées en cubes.

Préparer le crumble : 20g de sucre de coco + 40g de beurre coupé en dés et resté à température ambiante + 35g de noisettes en poudre + 20g de farine de sarrasin. Malaxer du bout des doigts jusqu’à obtenir du sable. Parsemer ce sable sur les fruits.

Enfourner pour 30 minutes environ.

 

Au Thermomix : 
Préchauffer le four à 180°.
Dans le plat à gratin familial (ou les petits plats individuels) mélanger 150g de poire coupée en cube (cela représente environ 1 belle poire) + 300g de figues fraîches bien charnues et sucrées (environ 6/7 figues) coupées en cubes.
Dans le bol : si besoin réduire 40g de noisettes en poudre. 30 Sec / Vit 10
Dans le bol : 20g de sucre de coco + 40g de beurre coupé en dés et resté à température ambiante + 35g de noisettes en poudre (préalablement préparé ou acheté directement en poudre) + 20g de farine de sarrasin. 20 Sec / Vit 4. Parsemer ce sable sur les fruits.
Enfourner pour 30 minutes environ.

Continue Reading

Pâte sablée (ig bas)

Je vous ai déjà parlé de pâte sablée dans les recettes de tartes aux fruits rustiques (accès en cliquant ici).

Cet article regroupe  2 versions de la pâte sablée à ig bas : une version 100% végétale (mais avec gluten) et une autre version avec oeuf et beurre mais dont l’indice glycémique est encore un peu plus bas de part la farine d’orge mondée dont l’ig est de 30. On a moins de scrupule à y mettre par exemple une crème pâtissière pour réaliser une tarte aux fraises. Cette pâte contient donc du lactose et du gluten.

Les proportions de la pâte sablée version oeuf et beurre sont assez importantes et il vous sera difficile de diviser un oeuf en 2 donc je vous conseille de la couper en 2 boules et d’en mettre une au congélateur pour un prochain goûter.


Version Oeuf  & Beurre :

Dans un grand saladier (dans cet ordre) : 215 g de farine d’orge mondé +  65 g de poudre d’amande + 50g de sucre de canne complet (ou sucre de coco) + 150 g de beurre doux mou coupé en morceaux  + 1 oeuf + 1 pincée de sel

Bien mélanger et faire une boule.

Mettre la boule de pâte au réfrigérateur pour minimum 30 minutes avant de l’étaler. Ce sera plus facile.

Pour l’étaler : n’hésitez pas à bien fariner le plan de travail ou à mettre la boule entre 2 feuilles de papier cuisson. Poudre la rendre bien fine, utilisez un rouleau à pâtisserie, en partant bien du centre vers les bords.

Si vous devez cuire à blanc cette pâte, il est interessant de la placer au frigo une fois étalée et mise dans le moule à tarte afin qu’elle ne se rétracte pas à la cuisson.
Pour cuire à blanc : la recouvrir d’un papier de cuisson et poser dessus des billes de cuisson ou haricots secs. Enfourner à four chaud 180° pour 10 minutes puis 5 minutes de plus sans la feuille de cuisson pour que la pâte colore (ou plus en fonction des besoins).

 

Version 100% végétale :

Dans un bol: 120g de farine d’épeautre complète + 40g de poudre d’amandes + 20 à 30g de sucre de coco (en fonction du goût déjà sucré des fruits) + cannelle + poudre de vanille (facultatif).

Bien mélanger et faire un puits au milieu.

Ajouter dans le puits : 50g d’eau froide + 35g d’huile de coco fondue.

Bien mélanger jusqu’à former une boule. Si besoin, rajouter de l’eau froide. Etalez la sur le plan de travail fariné (ou directement sur un tapis silicone). Aplatir grossièrement le boule avec les mains et la fariner sur le dessus. Continuer à la rendre bien fine avec le rouleau à pâtisserie, en partant bien du centre vers les bords.

Continue Reading

Tarte rustique à la rhubarbe

Mi Août 2019, j’avais publié une recette de tarte rustique aux fruits. Vous pouvez la retrouver en cliquant sur ce lien. Elle provenait du site Mégalowfood.
Rapellelez-vous : pâte à tarte entièrement végétale, sans crème, sans appareil à tarte, dessert riche en fruits de saison, indice glycémique basfarine d’épeautre complètepoudre d’oléagineux, sucre de cococannelle, croustillante sur les bords, comme dessous…

Je vous avez dit qu’elle se décline à l’infini en fonction de vos envies, des saisons et de ce que vous avez trouvé au marché. Mégalowfood la présente avec des pêches et des mures. Pour ma part, je l’avais essayé jusqu’à présent sous 3 versions qui ont eu autant de succès les unes comme les autres :

  • Pêches – poudre d’amandes – romarin
  • Abricots –  poudre de pistaches
  • Abricots – poudre d’amandes – pépites de chocolat

Mais voici ma 4ème version: rhubarbe rôtie ! En revanche cette version n’est pas végan car je réalise une crème de coco dans laquelle je mets un oeuf, mais reste sans lactose.

Elle est appelée rustique parce qu’on rabat les bords sur les fruits. D’ailleurs, les enfants se régaleront de faire ce genre de tarte. Ils aimeront aussi la simplicité de réalisation : on met tous les ingrédients secs dans le saladier, on fait un puits au centre dans lequel on introduit les 2 liquides (huile de coco et eau froide). En 3 petits tours de spatules en bois la pâte est formée. Elle pourra être faite au moment où les amis sonnent à la porte à l’improviste à l’heure du gouter, ou après une après récolte de fruits des le jardin ! Elle apparait un peu collante mais en mettant bien de la farine sur le plan de travail, elle reste simple à étaler.

Préchauffer le four à 160°.

Disposer 200g de tiges de rhubarbe préalablement épluchées et coupées en morceaux de 20 cm environ sur une plaque de four allant au four puis saupoudrer des 10g de sucre de coco. Faire cuire 15 minutes. Réserver à température ambiante.

Monter le four à 175°.

Dans un bol, réaliser la crème de coco : 1 oeuf + 60g poudre de noix de coco + 30g de  sucre de coco + 1 pincée de vanille + 35g d’huile de coco fondue. Bien mélanger. Réserver.

Dans un bol, réaliser la pâte : 120g de farine d’épeautre complète + 40g de poudre d’amandes + 20 à 30g de sucre de coco (en fonction du goût déjà sucré des fruits) + cannelle + poudre de vanille (facultatif).

Bien mélanger et faire un puits au milieu.

Ajouter dans le puits : 50g d’eau froide + 35g d’huile de coco liquide (fondue).

Bien mélanger jusqu’à former une boule. Si besoin rajouter un peu d’eau froide. Etalez la sur le plan de travail fariné (ou directement sur un tapis silicone). Aplatir grossièrement la boule avec les mains et la fariner sur le dessus. Continuer à la rendre bien fine avec le rouleau à pâtisserie, en partant bien du centre vers les bords.

Tartiner la pâte de crème de coco (il faut laisser environ 5cm sans crème sur les bords). Disposer les tiges de rhubarbe rôtie par dessus, puis rabattre les bords de la pâte par dessus.

Rabattre grossièrement les côtés sur les fruits. Saupoudrer d’un peu de sucre de coco.

Faire glisser la tarte sur une plaque à pâtisserie, si elle n’était pas sur un tapis silicone.

Enfourner pour 35 minutes.

Servir tiède.

Continue Reading

Entremet Mangue Coco

Dans le cadre de l’émission « Tout compte fait » de France 2 qui a été diffusé à 14h le samedi 10 Novembre 2018, je devais réaliser un dessert sans sucre jouté. 

Par ce dessert, je voulais vraiment montrer que l’on pouvait faire un gâteau de fête, aussi beau que gourmand, sans sucre raffiné bien sûr, sans édulcorants (ça va de soi quand on me connait) et sans sucre de coco ni sirop d’agave (à cause de certaines controverses sur leur indice glycémique ou méthode de fabrication).

C’est sur le site « Healthy Food Création » que j’ai trouvé l’inspiration. Après quelques essais et modifications de la recette originale, j’ai réalisé, pour cette émission, dont le but était de dénoncer la sur-consommation de sucre dans notre société et les effets sur notre organisme, un entremet Mangue – Coco. Je vous propose cette recette car ce gâteau est assez incroyable. Il doit son goût sucré en tout et pour tout à 4 dattes et 1 cuillère à soupe de miel. Sachez que nous nous le sommes partagé à presque 10 personnes, la quantité de sucre à la part est vraiment plus que négligeable.
Je vous conseille vivement de revoir cette émission dans son intégralité, vous verrez à quel point le sucre est omnis présent dans nos alimentations. Vous y accéderez directement grâce à ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=e268OA-R_fA

Le miel est un trésor de la nature. Il a un indice glycémique moyen (IG=55) mais apporte des vitamines, des minéraux, des acides aminés, des antioxydants et autres substances aromatiques dont on ne connait peut-être pas encore toutes les vertus sur l’organisme. Il est constitué de différents sucres mais plus il est riche en fructose, plus il est liquide et son indice glycémique sera donc plus bas, c’est le cas du miel d’acacia. À l’inverse, plus il est riche en glucose, plus il a tendance à se cristalliser et son ig sera plus élevé. Le pouvoir sucrant du miel est 1,3 fois plus élevé que celui du saccharose, il peut donc être utilise en pâtisseries pour s’économiser 192 calories (100g de sucre peuvent être remplacés par 65g de miel). Il est important de choisir un vrai miel artisanal local, au risque de se retrouver avec une sorte de « faux miel », cet aliment faisant souvent l’objet de fraudes notamment par ajout de sucre, le dénaturant complètement en le transformant en bombe glycémique (par l’ajout de sirops de sucre néfastes à la Santé). Une législation dans l’étiquetage devrait être imposer prochainement.

La datte séchée a un IG qui varie selon les études de 30 à 50 (la datte fraiche a un IG de 62). Ainsi, une portion raisonnable de dattes séchées par jour est de 30g. 

Après avoir lu l’article sur les compotes industrielles dans ce blog (clic), certains pourront penser que dans ce gâteau, le fruit cuit et mixé n’est pas forcément la bonne solution. Ces personnes auraient raison car plus on cuit un fruit, plus son IG augmente; mais c’est surtout, dans le cas des compotes industrielles, dont les fruits sont épluchés (donc pas de peau), puis ultra-mixés qui pulvérise l’indice glycémique.
Mais la compote maison avec la peau, en cuisson basse température et pas (ou peu) mixée est acceptable.
Cet entremet est aussi acceptable au sein d’une alimentation à IG globalement bas. Même si les fruits cuits sont mixés, ce dessert apporte aussi en même temps des oléagineux (lipides, fibres) et des flocons d’avoine (fibres solubles) donc si on devait calculer l’IG de cet aliment, il serait probablement bas.

En plus de son atout « sans sucre aouté« , ce gâteau est également végan, mais aussi sans lactose (uniquement du lait, de la crème et de la purée de coco) et …. sans gluten (il n’y a aucune farine, seulement de la poudre d’amandes et de la coco râpée).
Tout le monde devrait donc pouvoir se régaler autour de votre table pour un dessert ou accompagné d’un thé au goûter.

Il est très facile à réaliser car, comme vous pouvez le voir dans le reportage, ce sont mes 2 petits cousins, Victoria et Arthur, de respectivement 7 et 5 ans, qui l’ont cuisiné. 

Cet entremet se fait en 3 parties :

  • Le biscuit dessous
  • La mangue au milieu
  • Le topping

Mixer 50g de dattes dénoyautées + 140g de poudre d’amandes + 100g de noix de coco râpée + 60g de flocons d’avoine + 50g de noix du brésil + 2 cuillères à soupe d’huile de coco. Au Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Disposer cette pâte dans un moule à charnières préalablement huilé (huile de coco pour ma part). Tasser au maximum avec le dos d’une cuillère à soupe pour obtenir une couche fine et régulière.

Mixer à pleine puissance 100g de mangue + la pulpe de 10 fruits de la passion jusqu’à l’obtention d’un coulis bien lisse. (30 Sec / Vit 10 au Thermommix). Ajouter 1,1 kg de mangue + le zeste d’1 citron vert + 18g d’ agar agar et mixer à nouveau. Au Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Verser cette préparation dans une casserole et attendre à feu moyen les premières ébullitions.
Verser alors le contenu de la casserole dans le moule, sur le biscuit.
Réserver au frais au moins 1 heure.

Mixer 240g de crème de coco + 120g de lait de coco + 30g de purée de coco + 1 cuillère à soupe de miel + 4g d’agar agarAu Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Verser la préparation de coco mixée dans une casserole et attendre à feu moyen les premières ébullitions.
Verser alors le contenu de la casserole dans le moule, sur la mangue déjà figée.
Réserver au frais une bonne heure.

Lorsque l’entremet est bien pris, il est possible de le présenter joliment en déposant sur le dessus les décoration de votre choix. 
J’ai décider de le décorer de chips de coco et des fèves de cacao.

A très vite pour une petite surprise concernant ce gâteau ….

Continue Reading

Banana bread

Je vous propose une recette de Banana Bread sans gluten et sans lactose, trouvée une fois de plus, sur le site de Megalowfood.

Idéal au goûter accompagné d’un thé ou au petit-déjeuner, tranché, grillé et badigeonné d’une purée d’oléagineux, ce cake plaira à toute la famille. Sa texture est très fondante et les saveurs de banane et de vanille, accompagnées (ou non) de pépites de chocolat sont un délice.

Il est possible d’utiliser des bananes vertes mais ce Banana Bread nous permet de se débarrasser aussi de bananes mûres qui trainent (ne les utilisez pas si elles sont très noires), tout en étant bien plus sain que les fameuses bananes flambées réalisées souvent dans ce cas là!
L’indice glycémique de la banane bien mûre est plus élevé que celui d’une banane verte (65 mûre contre 40 verte). La maturation des fruits s’accompagne d’une conversion de l’amidon en glucides simples. Ceci explique d’ailleurs le goût plus sucré des fruits mûrs, par rapport aux fruits verts.

Mais ici, pas de soucis, car dans ce banana bread, en contre partie, il n’y a aucun sucre ajouté. Autre point positif, pas de farine dans cette recette mais de la poudre d’amande et des graines de lin moulues, ce qui permet de réduire l’indice glycémique et de faire de ce Banana Bread, une recette sans gluten et sans lactose.

Huilez un moule à cake et préchauffez le four à 170°C.

Dans un bol, écrasez 300g de bananes pas trop mûres épluchées et écrasées avec une fourchette + 30g d’huile de coco + une pincée de vanille en poudre + 3 œufs. Bien remuer au fouet.

+ 220g de poudre d’amande + 25g de graines de lin moulues et mélanger à nouveau.

+ 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude + 1 cuillère à soupe de jus de citron et mélangez encore une fois.

+ 20g de pépites de chocolat, de baies de goji, de cramberies, ce que vous voulez qui soit à indice glycémique bas (ou rien du tout) et mélanger une dernière fois.

Verser la pâte obtenue dans un moule à cake ou dans des moules individuels. 

Enfourner pour 1 heure, jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte sèche ou moins si la cuisson se fait dans des moules individuels. 

Il est possible de le conserver une semaine au frigo dans du film ou de le trancher et de le congeler. Il sera alors délicieux au petit-déjeuner après un passage au grille-pain, comme nous le recommande Megalowfood.

Continue Reading

Pudding de Chia

Les graines de Chia sont riche en Oméga 3, fibres, calcium et magnésium. Même si, suivant les études, il est plutôt conseillé de les moudre pour en tirer tous les bénéfices (comme les graines de lin d’ailleurs), ce dessert nous tentera par sa fraicheur, la douceur du lait de coco, l’acidité et ou le côté suave du fruit en fonction de celui choisi et sa simplicité de réalisation (1 seul geste!). Il est adaptable toute l’année, du moment qu’on choisit un fruit de saison pour l’accompagner. Personnellement je l’adore avec du coulis de mangue maison ou des fruits de la passion, framboises ou fraises délicatement déposés dessus.
Seul bémol, il ne faut pas avoir envie de ce dessert à la dernière minute, les graines de chia gonflent en au moins 4 heures. Il faut donc penser à le faire bien à l’avance.
Avantage encore, et pas des moindre, grâce à l’ajout de fruit (frais ou en coulis), il est inutile de sucrer la préparation.

C’est donc un dessert hyper simple à cuisiner, sans cuissonsans sucre ajouté, à indice glycémique bas, sans lactose et sans gluten. Je pense que vous allez adorer et pourrez contenter l’ensemble de la famille et des amis!

Les proportions sont données pour 4 à 5 personnes mais celle-ci peut être divisée en 2.
Voici la recette de base mais celle-ci peut être déclinée à l’infini : nature, avec des fruits frais, avec un coulis de fruits ou encore en réalisant au préalable une boisson végétale sans sucre ajouté mixée avec des fruits. Cette dernière idée a été donnée par Yummix dans son dernier livre Simple & Healthy au thermo-robot et je dois dire que j’adore ! C’est la raison pour laquelle je vous explique plus bas comment faire.


Dans un saladier : 500g de lait de coco (ou boisson végétale sans sucre ajouté au choix) + 80g de graines de chia.
Ensuite variez les saveurs en fonction de vos goûts et de ce que vous avez dans vos placards : 1 pincée de vanille en poudre ou extrait liquide, cannelle, Tonka, mélanges d’épices…

Bien mélanger. Il peut être possible de rajouter un peu de miel d’acacia ou de sirop d’agave bio pour ceux qui le souhaitent. Attention toutefois de ne pas trop en mettre car les fruits choisis pour accompagner pourront également jouer le rôle de sucrant.
Puis répartir la préparation dans les contenants de votre choix. Pensez à ne pas les remplir jusqu’en haut afin d’avoir la place de rajouter le topping le moment venu (au moins 4 heures plus tard) : fruits frais posés dessus à varier en fonction des saisons, et / ou nappés d’un coulis de fruits ou d’une purée onctueuse d’oléagineux …. ou rien …
Laisser au réfrigérateur au moins 4 heures. 

Au Thermomix : mettre la boisson végétale, le chia, la vanille et les éventuelles épices ou sucre dans le bol et lancer 10 sec / Sens Inverse / Vit 3.

Pudding de chia – coco – mangue fraîche – coco râpée
Pudding de chia – coco – cerises – purée de pistaches
Pudding de chia – coco – abricots – purée de noisettes

 

 

 

 

 

 

 

Version boisson végétale aux fruits :

 

Avant de mélanger la boisson végétale choisie aux graines de chia, mixer au blender 200g de fruits de votre choix frais ou encore congelés (ici myrtilles) à la boisson végétale sans sucre ajouté. Le résultat doit être bien lisse. 
Puis reprendre la recette en bien mélangeant les graines de chia et les éventuelles épices à la boisson végétale aux fruits ainsi obtenue.

Continue Reading

Clafoutis ig bas

Le clafoutis est un dessert habituellement très gourmand et à indice glycémique élevé, parfois même très élevé en raison de la quantité de farine et de sucre. Mais ceci était jusqu’à ce que Megalowfood publie une recette de clafoutis pommes-cerises à indice glycémique très bas. Sa base de clafoutis est devenue la mienne (à peine adaptée) et je n’hésite pas à le réaliser avec n’importe quel fruit de saison, dont vous trouverez la liste en cliquant ici. L’astuce étant d’utiliser de la farine d’orge mondée, de la purée d’amande, et du miel d’acacia. Le résultat reste gourmand et pourtant vraiment très léger.

Un clafoutis peut être interessant au petit déjeuner ou lors d’une collation. Si l’on choisi l’option boisson végétale et non lait, il conviendra parfaitement à une alimentation sans lactose. En revanche, attention, en raison de la farine d’orge mondée, ce clafoutis contient du gluten.

Nous sommes en Juin et la rhubarbe se trouve sur les étals du marché, et ce pour encore un petit mois alors il faut en profiter. A part par sa saveur très acide que certains redoutent, il n’y a aucune raison de se priver de la rhubarbe qui présente un ig  très bas (15). Dans ce blog, j’ai publié les recette de compote avec de la datte, de crumble rhubarbe-fraise, de tarte rustique. Je vous propose aujourd’hui la version clafoutis. Pensez à bien choisir les tiges : bien rosées, bien fraises et les extrémités fraichement coupées. Pour éplucher les tiges de rhubarbe, il suffit de couper une extrémité et de tirer délicatement les filaments sur toute la longueur.

Préchauffez le four à 180°.

Eplucher et couper en morceaux 600 à 700g de fruits et les disposer dans un plat à gratin préalablement graissée.

Dans un saladier : 4 oeufs + 30g de farine d’orge mondée + 3 belles cuillères à soupe de purée d’amande blanche + 3 cuillères de miel d’acacia d’un producteur local (ou de sirop d’agave) + 400 ml de lait (brebis, chèvre ou vache) ou de boisson végétale sans sucre ajouté + quelques gouttes d’extrait naturel ou pincée de poudre de vanille (ou autre épices de votre choix) +facultatif :  2 cuillères à soupe d’alcool choisi (rhum, kirch, liqueur de fruits …). Bien battre au batteur électrique pour éviter les grumeaux.

Verser sur les fruits pour les recouvrir.

Enfournez pour 30 à 40min suivant les fours. La pointe du couteau doit ressortir sèche.

Lorsque les fruits choisis sont très peu sucré, comme la rhubarbe ici, il peut être intéressant de saupoudrer légèrement de sucre de coco (ou de canne complet) à la sortie du four.

Il est préférable d’attendre qu’il refroidisse avant de la déguster.

J’ai trouvé une alliance incroyable entre la rhubarbe et le safran. Cela donne une saveur particulière au clafoutis mais qui a plu à tout le monde au goûter.
Je vous recommande vivement d’essayer pour un peu d’originalité sur vos tables. Il suffit de rajouter 1 à 2 pincée de safran (suivant vos goûts) dans l’appareil à clafoutis.

 

 

 

 

Continue Reading

Fraises rôties et Pesto sucré

Enorme merci à Alexandre Mazzia, chef doublement étoilé de Marseille pour cette recette. C’est là qu’on voit à quel point la touche d’un grand chef fait la différence. Toutes les saveurs se marient à merveille pour un résultat tellement original en bouche et même élégant. Dessert à la fois sans prétention mais grandiose aussi par l’explosion du basilic, du pamplemousse, et du citron mais immédiatement adoucie par la crème de fraises au mascarpone.

Rien à rajouter …. Essayez-le !

Préchauffer le four à 150°.

Fraises :
Déposer en couronne 25 fraises dans un plat à gratin. Au milieu déposer 2 cuillères à soupe de miel liquide d’acacia et le jus d’un citron. Enfourner pour 5 minutes.

Crème rose :
A la sortie du four, prendre 5 fraises rôties et les écraser à la fourchette dans un saladier + zeste du citron qui a servi à faire le jus + 2 cuillères à soupe bombée de mascarpone + 1 cuillère à soupe de miel liquide d’acacia. Déposer cette crème en fine couche dans des assiettes individuelles (un peu creuses).

Poser en couronne des fraises rôties dans les assiettes.

Pesto sucré :
Dans un bol : jus d’un pamplemousse + 20 ml d’huile d’olive + 1 cuillère à soupe de jus de citron + 1 cuillère à soupe de miel liquide d’acacia + 5 brins de basilic haché (en garder pour la déco) + 1/2 poignée de pignons de pin + 2 feuilles de coriandre hachée (facultatif).
Napper les fraises de ce pesto et en déposer une petite cuillère au centre, sur la crème de mascarpone.

 

Continue Reading

Blanc-Manger aux amandes (ou autres variantes)

La pénurie d’oeufs et farine commence à se faire sentir … Confinement oblige, gros challenge … Il fallait trouver des recettes de desserts et gourmands à indice glycérique bas, sans farine et sans oeuf. C’est chose faite et je rajoute même sans gluten et sans lactose (en fonction du lait ou boisson végétale choisie) !
Et comme ce n’est pas tout … vous passerez maximum 15 minutes dans la cuisine pour réaliser 6 Blanc-Manger individuel.
Et… Et… votre four sera disponible pour autre chose, car ce dessert ne nécessite pas de cuisson, juste une prise au réfrigérateur de quelques heures.

Vous vous demandez bien ce que cela peut être ? Et je rajouterai même à la description ci-dessus… tellement beau ! J’arrête le suspens et je vous présente le blanc-manger aux fruits de la passion. Le blanc-manger est un cousin de la panna cotta qui, elle, est réalisée à base de crème.
Pour réaliser cette recette, que j’ai trouvé sur la plateforme Cookidoo de Thermomix sous le nom de Blanc-manger aux fruits de la passion,  il vous faudra de la poudre d’amandes, du lait (animal ou boisson végétale), du miel, de l’agar-agar, de la vanille. La recette Cookidoo se réalise avec du sucre, que j’ai bien sur remplacé par du miel d’acacia d’un producteur local pour obtenir un entremet à indice glycémique bas. Je prévois 70g de miel mais cette quantité sera à adapter à vos goûts bien entendu mais aussi au goût sucré des fruits de nappage. 

Il faudra cependant bien choisir le miel. Le miel est un véritable trésor de la nature. Il a un indice glycémique moyen (IG=55) mais apporte des vitamines, des minéraux, des acides aminés, des antioxydants et autres substances aromatiques dont on ne connait peut-être pas encore toutes les vertus sur l’organisme. Il est constitué de différents sucres mais plus il est riche en fructose, plus il est liquide et son indice glycémique sera donc plus bas, c’est le cas du miel d’acacia. À l’inverse, plus il est riche en glucose, plus il a tendance à se cristalliser et son ig sera plus élevé. Le pouvoir sucrant du miel est 1,3 fois plus élevé que celui du saccharose, il peut donc être utilise en pâtisseries pour s’économiser 192 calories (100g de sucre peuvent être remplacés par 65g de miel). Il est important de choisir un vrai miel artisanal local, au risque de se retrouver avec une sorte de « faux miel », cet aliment faisant souvent l’objet de fraudes notamment par ajout de sucre, le dénaturant complètement en le transformant en bombe glycémique (par l’ajout de sirops de sucre néfastes à la Santé). Une législation dans l’étiquetage devrait être imposer prochainement.

Le plus difficile dans cette recette sera d’attendre 2 bonnes heures que les blanc-manger se figent au réfrigérateur … Petit conseil personnel, les sortir un peu avant du réfrigérateur pour ne pas les déguster glacés.

Ces blanc-manger sont réalisés avec des amandes comme oléagineux mais vous pouvez faire varier les plaisirs en fonction des allergies, de vos goûts et de ce que vous avez dans vos placards : cajou, noisettes … 
J’ai tenté la version 100% coco qui fonctionne très bien (coco râpé, lait de coco, miel, agar-agar dans les mêmes proportions que pour la version amande). Personnellement je mixerai un peu plus fort ou plus longtemps pour moins sentir la texture de la coco râpée.

La version grand moule familial est possible et le résultat est sublime aussi. Dans ce cas, il est peut-être nécessaire de doubler les doses en fonction de votre moule et donc de laisser un temps de prise au réfrigérateur plus important.

Dans un mixeur / blender : 125g de poudre d’amande + 500g de lait (vache, brebis ou chèvre) ou de boisson végétale + 2,5g d‘agar-agar (4g d’agar-agar si utilisation de boisson végétale autre que lait de coco) + 70g de miel (moins si les fruits de nappage ont une goût très sucré) +  quelques graines de poudre de vanille (facultatif).
Bien mixer.
Faire chauffer dans une casserole 10 minutes environ. Arrêter juste avant l’ébullition.

Verser la préparation dans des moules en silicone individuels.

Réserver 2 heures au réfrigérateur avant de servir avec des fruits frais ou en coulis.

Petit conseil personnel, les sortir un peu avant du réfrigérateur pour ne pas les déguster glacés

Au Thermomix :
Dans le bol : 125g de poudre d’amande + 70g de miel (moins si les fruits de nappage ont une goût très sucré) + 500g de lait (vache, brebis ou chèvre) ou de boisson végétale + 2,5g d’agar-agar (4g d’agar-agar si utilisation de boisson végétale autre que lait de coco) + quelques graines de poudre de vanille (facultatif). 15 Sec / Vit 7 puis 10 Min / 98° / Vit 3.
Si jamais vous n’avez pas de poudre d’amande, vous pouvez mixer 100g d’amandes émondées  10 Sec / Vit 10.
Verser la préparation dans des moules en silicone.
Réserver 2 heures au réfrigérateur avant de servir avec des fruits frais ou en coulis.
Petit conseil personnel, les sortir un peu avant du réfrigérateur pour ne pas les déguster glacés.

Continue Reading