Salmorejo

Que faire quand on est pressé, qu’on a des tomates bien mûres, du jambon ibérique, des oeufs et des restes de pain? Une recette andalouse bien sûre! Le Salmorejo. Super découverte de cette soupe froide originaire de Cordoue, donnée par Yummix.

Je ferais le même commentaire que Lyse: « A mes yeux, un cran au dessus du gaspacho! ».

Cette soupe constitue un plat complet par la présence des légumes (tomates), protéines (oeufs et jambon) et produits céréaliers (pain). Pour maintenir le plat en ig bas: à la place du pain de mie (ou de riz cuit) préconisé dans la recette,  j ai utilisé la mie du pain de seigle au levain. En revanche il faut en mettre un peu moins car la mie est plus compacte. Les proportions ci dessous correspondent à 4 belles assiettes en plat principal.


Recette avec le Thermomix:

Dans le bol du thermomix: 400g d eau + panier cuisson contenant 4 oeufs.  14 min/ varoma/ vit 1.
A la sonnerie, les plonger 5 min dans l eau froide et les ecaler. Vider le bol et remettre les 4 oeufs.  3 sec/vit 4 et les reserver.

Dans le bol: 2 gousses d’ail + 1 kg de tomates bien mures et 1 c. a café rase de sel. 30 sec / vit 5.
+ 100g de mie de pain de seigle au levain + 25g de vinaigre.  30 sec/vit 5 puis 2 min /vit 10.

Lancer le thermomix vit 5 et verser 100g d’huile d olive sur le couvervle sans ôter le gobelet, jusqu’à ce que tout soit incorporé.

Réserver au frais. Au moment de servir, répatir à la surface les oeufs hachés et le jambon.

Recette sans Thermomix: à la casserole, faire cuire les oeufs durs. Les écaler et les hacher à la fourchette ou à la moulinette pour herbes fines.
Dans un blender, mixer les tomates, le pain, l’ail, le vinaigre et le sel. Puis ajouter l’huile et mixer à nouveau.

Recette de Yummix à retrouver sur https://yummix.fr/salmorejo-thermomix/

Continue Reading

Sauce Gribiche

C’est dans le magazine Saveurs spécial Thermomix n°5 que j’ai trouvé cette recette de sauce Gribiche. Le plus souvent, elle est proposée avec des viandes ou des abats , langue ou tête de veau.  Cependant, elle est servie dans cette recette avec un pavé de saumon cuit mais froid. J’ai décidé de l’essayer  avec du saumon fumé car je n’avais que ça dans le frigo, je n’ai pas été déçu du tout, un régal ! Et comme il en restait, je l’ai utilisé en accompagnement de crudités, qui était également très bon.
La sauce Gribiche c’est quoi ? Des herbes vertes ( persil et cerfeuil), des cornichons, de la moutarde, des câpres, de l’oeuf cuit dur, le tout plus ou moins haché et travaillé avec de l’huile d’olive. Elle peut être réalisée très simplement dans un robot mais au fouet également.

Cette recette est vraiment très facile et rapide (le plus long est de cuir l’oeuf dur) et peut donner beaucoup de goût, de façon très saine, à un simple poisson blanc ou un bel assortiment de carottes, céleri, courgettes crus. Dans le choix des différents ingrédients, il faudra s’assurer quand même que les cornichons, les câpres et la moutarde choisis ne contiennent pas de sucre. Malheureusement c’est souvent le cas.

Faire cuire 2 oeufs 10 minutes dans l’eau bouillante d’une casserole. Puis les écaler, et les laisser refroidir.

Dans un bol : mélanger 1 bouquet d’herbes vertes hachées (moitié cerfeuil et moitié persil) + 20 cornichons coupés en petits morceaux + 1 cuillère à soupe de moutarde.

En battant au fouet ajouter, en filet, 70g d’huile.

+ 2 oeufs durs coupés en morceaux + 2 cuillères à soupe de câpres grossièrement hachés. Mélanger à nouveau.

Au thermomix:
Dans le bol  : 1 bouquet d’herbes vertes (moitié cerfeuil et moitié persil) Turbo / 0,5 Sec.

+ 20 cornichons 8 Sec / Vit 4
+ 1 cuillère à soupe de moutarde 30 Sec / Sens inverse / Vit 2 en faisant couler, en filet sur le couvercle, 70g d’huile
+ 2 oeufs durs coupés en 4 + 2 cuillères à soupe de câpres 5 Sec / Vit 3.

 

Continue Reading

Pâte brisée (ig bas)

Après plusieurs essais, c’est la recette de Megalowfood que je sélectionne. Je vous l’avez déjà présentée dans la quiche potiron-oignons rouges au curry. Vous trouverez la recette en cliquant ici.

Dans un bol : 150 g de farine d’épeautre complète (pour un rendu plus sablé) ou 150g de farine d’orge mondé (pour une pâte à indice glycémique très bas) + 50 g de poudre d’amande + 1 cuillère à café de sel + Herbes séchées au choix (j’aime bien l’origan). Bien mélanger et faire un puis.

Au milieu du puis : 75 g d’huile d’olive + 75 g d’eau tiède / chaude.

Bien mélanger à la spatule en bois. Une boule se forme immédiatement.

Fariner le plan de travail et l’étaler au rouleau à patisserie.

Garnir de cette pâte le moule qui va être utilisé et le laisser au frais au moins 30 minutes.

La pâte est prête à être utilisée : soit pour une cuisson à blanc soit pour recevoir la garniture choisie.

Cuisson à blanc de la pâte :
Préchauffer le four à 170°.
Recouvrir la pâte d’un papier cuisson. Déposer dessus des billes de céramiques ou des haricots secs et cuire 15 à 30 minutes en fonction des recettes à 170°.

 

Variante :
Vous trouverez aussi, dans le blog une variante de quiche originale, dans laquelle la pâte à tarte est remplacée par des feuilles de brick superposées. Le résultat est très croustillant. Découvrez la recette en cliquant ici
Je trouve très bien d’utiliser des feuilles de brick en guise de pâte à tarte pour plusieurs raisons : 

  • C’est très croustillant
  • C’est très pratique pour les jours où on n’a pas le temps de faire la pâte à tarte maison
  • Les feuilles de brick contiennent moins de glucides qu’une pâte à tarte brisée classique. Pour une pâte du commerce, il faut compter 105g de glucides, contre 40g les 4 feuilles de brick. Ainsi, si la tarte se partage entre 4 convives, on fait une économie de 16g de glucides par personne, ce qui n’est pas négligeable.
    Les feuilles de brick sont donc un très bon moyen de faire baisser l’indice glycémique de votre tarte.

Evidemment ces feuilles de brick du commerce, contiennent de la farine de blé et de l’huile de tournesol (pro-inflammatoire par les oméga 6), des émulsifiants et des conservateurs, ce qui est loin d’être parfait, mais une fois de temps en temps cela ne pose pas problème. Sachez que des versions sans additifs existent en magasins bio

Continue Reading

Pâte sablée (ig bas)

Je vous ai déjà parlé de pâte sablée dans les recettes de tartes aux fruits rustiques (accès en cliquant ici).

Cet article regroupe  2 versions de la pâte sablée à ig bas : une version 100% végétale (mais avec gluten) et une autre version avec oeuf et beurre mais dont l’indice glycémique est encore un peu plus bas de part la farine d’orge mondée dont l’ig est de 30. On a moins de scrupule à y mettre par exemple une crème pâtissière pour réaliser une tarte aux fraises. Cette pâte contient donc du lactose et du gluten.

Les proportions de la pâte sablée version oeuf et beurre sont assez importantes et il vous sera difficile de diviser un oeuf en 2 donc je vous conseille de la couper en 2 boules et d’en mettre une au congélateur pour un prochain goûter.


Version Oeuf  & Beurre :

Dans un grand saladier (dans cet ordre) : 215 g de farine d’orge mondé +  65 g de poudre d’amande + 50g de sucre de canne complet (ou sucre de coco) + 150 g de beurre doux mou coupé en morceaux  + 1 oeuf + 1 pincée de sel

Bien mélanger et faire une boule.

Mettre la boule de pâte au réfrigérateur pour minimum 30 minutes avant de l’étaler. Ce sera plus facile.

Pour l’étaler : n’hésitez pas à bien fariner le plan de travail ou à mettre la boule entre 2 feuilles de papier cuisson. Poudre la rendre bien fine, utilisez un rouleau à pâtisserie, en partant bien du centre vers les bords.

Si vous devez cuire à blanc cette pâte, il est interessant de la placer au frigo une fois étalée et mise dans le moule à tarte afin qu’elle ne se rétracte pas à la cuisson.
Pour cuire à blanc : la recouvrir d’un papier de cuisson et poser dessus des billes de cuisson ou haricots secs. Enfourner à four chaud 180° pour 10 minutes puis 5 minutes de plus sans la feuille de cuisson pour que la pâte colore (ou plus en fonction des besoins).

 

Version 100% végétale :

Dans un bol: 120g de farine d’épeautre complète + 40g de poudre d’amandes + 20 à 30g de sucre de coco (en fonction du goût déjà sucré des fruits) + cannelle + poudre de vanille (facultatif).

Bien mélanger et faire un puits au milieu.

Ajouter dans le puits : 50g d’eau froide + 35g d’huile de coco fondue.

Bien mélanger jusqu’à former une boule. Si besoin, rajouter de l’eau froide. Etalez la sur le plan de travail fariné (ou directement sur un tapis silicone). Aplatir grossièrement le boule avec les mains et la fariner sur le dessus. Continuer à la rendre bien fine avec le rouleau à pâtisserie, en partant bien du centre vers les bords.

Continue Reading

Tarte rustique à la rhubarbe

Mi Août 2019, j’avais publié une recette de tarte rustique aux fruits. Vous pouvez la retrouver en cliquant sur ce lien. Elle provenait du site Mégalowfood.
Rapellelez-vous : pâte à tarte entièrement végétale, sans crème, sans appareil à tarte, dessert riche en fruits de saison, indice glycémique basfarine d’épeautre complètepoudre d’oléagineux, sucre de cococannelle, croustillante sur les bords, comme dessous…

Je vous avez dit qu’elle se décline à l’infini en fonction de vos envies, des saisons et de ce que vous avez trouvé au marché. Mégalowfood la présente avec des pêches et des mures. Pour ma part, je l’avais essayé jusqu’à présent sous 3 versions qui ont eu autant de succès les unes comme les autres :

  • Pêches – poudre d’amandes – romarin
  • Abricots –  poudre de pistaches
  • Abricots – poudre d’amandes – pépites de chocolat

Mais voici ma 4ème version: rhubarbe rôtie ! En revanche cette version n’est pas végan car je réalise une crème de coco dans laquelle je mets un oeuf, mais reste sans lactose.

Elle est appelée rustique parce qu’on rabat les bords sur les fruits. D’ailleurs, les enfants se régaleront de faire ce genre de tarte. Ils aimeront aussi la simplicité de réalisation : on met tous les ingrédients secs dans le saladier, on fait un puits au centre dans lequel on introduit les 2 liquides (huile de coco et eau froide). En 3 petits tours de spatules en bois la pâte est formée. Elle pourra être faite au moment où les amis sonnent à la porte à l’improviste à l’heure du gouter, ou après une après récolte de fruits des le jardin ! Elle apparait un peu collante mais en mettant bien de la farine sur le plan de travail, elle reste simple à étaler.

Préchauffer le four à 160°.

Disposer 200g de tiges de rhubarbe préalablement épluchées et coupées en morceaux de 20 cm environ sur une plaque de four allant au four puis saupoudrer des 10g de sucre de coco. Faire cuire 15 minutes. Réserver à température ambiante.

Monter le four à 175°.

Dans un bol, réaliser la crème de coco : 1 oeuf + 60g poudre de noix de coco + 30g de  sucre de coco + 1 pincée de vanille + 35g d’huile de coco fondue. Bien mélanger. Réserver.

Dans un bol, réaliser la pâte : 120g de farine d’épeautre complète + 40g de poudre d’amandes + 20 à 30g de sucre de coco (en fonction du goût déjà sucré des fruits) + cannelle + poudre de vanille (facultatif).

Bien mélanger et faire un puits au milieu.

Ajouter dans le puits : 50g d’eau froide + 35g d’huile de coco liquide (fondue).

Bien mélanger jusqu’à former une boule. Si besoin rajouter un peu d’eau froide. Etalez la sur le plan de travail fariné (ou directement sur un tapis silicone). Aplatir grossièrement la boule avec les mains et la fariner sur le dessus. Continuer à la rendre bien fine avec le rouleau à pâtisserie, en partant bien du centre vers les bords.

Tartiner la pâte de crème de coco (il faut laisser environ 5cm sans crème sur les bords). Disposer les tiges de rhubarbe rôtie par dessus, puis rabattre les bords de la pâte par dessus.

Rabattre grossièrement les côtés sur les fruits. Saupoudrer d’un peu de sucre de coco.

Faire glisser la tarte sur une plaque à pâtisserie, si elle n’était pas sur un tapis silicone.

Enfourner pour 35 minutes.

Servir tiède.

Continue Reading

Entremet Mangue Coco

Dans le cadre de l’émission « Tout compte fait » de France 2 qui a été diffusé à 14h le samedi 10 Novembre 2018, je devais réaliser un dessert sans sucre jouté. 

Par ce dessert, je voulais vraiment montrer que l’on pouvait faire un gâteau de fête, aussi beau que gourmand, sans sucre raffiné bien sûr, sans édulcorants (ça va de soi quand on me connait) et sans sucre de coco ni sirop d’agave (à cause de certaines controverses sur leur indice glycémique ou méthode de fabrication).

C’est sur le site « Healthy Food Création » que j’ai trouvé l’inspiration. Après quelques essais et modifications de la recette originale, j’ai réalisé, pour cette émission, dont le but était de dénoncer la sur-consommation de sucre dans notre société et les effets sur notre organisme, un entremet Mangue – Coco. Je vous propose cette recette car ce gâteau est assez incroyable. Il doit son goût sucré en tout et pour tout à 4 dattes et 1 cuillère à soupe de miel. Sachez que nous nous le sommes partagé à presque 10 personnes, la quantité de sucre à la part est vraiment plus que négligeable.
Je vous conseille vivement de revoir cette émission dans son intégralité, vous verrez à quel point le sucre est omnis présent dans nos alimentations. Vous y accéderez directement grâce à ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=e268OA-R_fA

Le miel est un trésor de la nature. Il a un indice glycémique moyen (IG=55) mais apporte des vitamines, des minéraux, des acides aminés, des antioxydants et autres substances aromatiques dont on ne connait peut-être pas encore toutes les vertus sur l’organisme. Il est constitué de différents sucres mais plus il est riche en fructose, plus il est liquide et son indice glycémique sera donc plus bas, c’est le cas du miel d’acacia. À l’inverse, plus il est riche en glucose, plus il a tendance à se cristalliser et son ig sera plus élevé. Le pouvoir sucrant du miel est 1,3 fois plus élevé que celui du saccharose, il peut donc être utilise en pâtisseries pour s’économiser 192 calories (100g de sucre peuvent être remplacés par 65g de miel). Il est important de choisir un vrai miel artisanal local, au risque de se retrouver avec une sorte de « faux miel », cet aliment faisant souvent l’objet de fraudes notamment par ajout de sucre, le dénaturant complètement en le transformant en bombe glycémique (par l’ajout de sirops de sucre néfastes à la Santé). Une législation dans l’étiquetage devrait être imposer prochainement.

La datte séchée a un IG qui varie selon les études de 30 à 50 (la datte fraiche a un IG de 62). Ainsi, une portion raisonnable de dattes séchées par jour est de 30g. 

Après avoir lu l’article sur les compotes industrielles dans ce blog (clic), certains pourront penser que dans ce gâteau, le fruit cuit et mixé n’est pas forcément la bonne solution. Ces personnes auraient raison car plus on cuit un fruit, plus son IG augmente; mais c’est surtout, dans le cas des compotes industrielles, dont les fruits sont épluchés (donc pas de peau), puis ultra-mixés qui pulvérise l’indice glycémique.
Mais la compote maison avec la peau, en cuisson basse température et pas (ou peu) mixée est acceptable.
Cet entremet est aussi acceptable au sein d’une alimentation à IG globalement bas. Même si les fruits cuits sont mixés, ce dessert apporte aussi en même temps des oléagineux (lipides, fibres) et des flocons d’avoine (fibres solubles) donc si on devait calculer l’IG de cet aliment, il serait probablement bas.

En plus de son atout « sans sucre aouté« , ce gâteau est également végan, mais aussi sans lactose (uniquement du lait, de la crème et de la purée de coco) et …. sans gluten (il n’y a aucune farine, seulement de la poudre d’amandes et de la coco râpée).
Tout le monde devrait donc pouvoir se régaler autour de votre table pour un dessert ou accompagné d’un thé au goûter.

Il est très facile à réaliser car, comme vous pouvez le voir dans le reportage, ce sont mes 2 petits cousins, Victoria et Arthur, de respectivement 7 et 5 ans, qui l’ont cuisiné. 

Cet entremet se fait en 3 parties :

  • Le biscuit dessous
  • La mangue au milieu
  • Le topping

Mixer 50g de dattes dénoyautées + 140g de poudre d’amandes + 100g de noix de coco râpée + 60g de flocons d’avoine + 50g de noix du brésil + 2 cuillères à soupe d’huile de coco. Au Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Disposer cette pâte dans un moule à charnières préalablement huilé (huile de coco pour ma part). Tasser au maximum avec le dos d’une cuillère à soupe pour obtenir une couche fine et régulière.

Mixer à pleine puissance 100g de mangue + la pulpe de 10 fruits de la passion jusqu’à l’obtention d’un coulis bien lisse. (30 Sec / Vit 10 au Thermommix). Ajouter 1,1 kg de mangue + le zeste d’1 citron vert + 18g d’ agar agar et mixer à nouveau. Au Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Verser cette préparation dans une casserole et attendre à feu moyen les premières ébullitions.
Verser alors le contenu de la casserole dans le moule, sur le biscuit.
Réserver au frais au moins 1 heure.

Mixer 240g de crème de coco + 120g de lait de coco + 30g de purée de coco + 1 cuillère à soupe de miel + 4g d’agar agarAu Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Verser la préparation de coco mixée dans une casserole et attendre à feu moyen les premières ébullitions.
Verser alors le contenu de la casserole dans le moule, sur la mangue déjà figée.
Réserver au frais une bonne heure.

Lorsque l’entremet est bien pris, il est possible de le présenter joliment en déposant sur le dessus les décoration de votre choix. 
J’ai décider de le décorer de chips de coco et des fèves de cacao.

A très vite pour une petite surprise concernant ce gâteau ….

Continue Reading

Déjouons les pièges des boissons végétales et faisons-les maison!

Nous trouvons de plus en plus de boissons végétales dans les rayons des supermarchés. Cela vous est peut-être arrivé d’en acheter mais avez vous bien fait attention à leur composition? 

Que ce soient les boissons végétales au soja, aux oléagineux (amandes, noisettes) ou aux céréales (avoine, riz, épeautre, millet, sarrasin), ou des mélanges, il faut bien faire attention à leur teneur en sucre, voir en certaines huiles et sel.

Le sucre dans les boissons végétales:
En effet, il est fréquent de retrouver dans ces boissons végétales beaucoup de sucre lorsque celles-ci ne sont pas sans sucre ajouté. Comme toujours, on peut repérer ces sucres dans la liste des ingrédients (sucre, sucre de canne, amidon de riz, maltodextrine de maïs, sirop d’agave…) mais il est important également de bien regarder la ligne « dont sucre » (c’est à dire la totalité des sucres simples)

                        Sucre
Alpro Amande Original 3g pour 100 ml soit 6g pour un verre de 200ml (=1 morceau de sucre)
Biorg Amande Intense 4,1g pour 100 ml soit 8,2g pour un verre de 200ml (= presque 1,5 morceau de sucre)
Boisson à l’Amande Nat&Vie 2,5g pour 100 ml soit 5g pour un verre de 200ml (= un peu moins d’un morceau de sucre)
Amandina Perl’Amande 3,4g de sucre pour 100ml soit 6,8g pour un verre de 200ml (=un peu plus d’un morceau de sucre)
Bonneterre Riz Calcium 6,7g de sucre pour 100ml soit 13,4 g pour un verre de 200ml (=un peu plus de 2 morceaux de sucre)
Lima Boisson Riz Coco 7,4g de sucre pour 100ml soit 14,8 g pour un verre de 200ml (=2,5morceaux de sucre)
Sojade délice de Riz 4,1g pour 100 ml soit 8,2g pour un verre de 200ml (= presque 1,5 morceau de sucre)
The Bridge Riz Amande 5g pour 100 ml soit 10g pour un verre de 200ml (= 1,5 morceau de sucre)

L’indice glycémique du riz étant élevé il est normal que les boissons végétales en contenant soit plus riche en sucre.
De plus, les versions aromatisées à la vanille ou au chocolat sont en général encore plus sucrées.

Les OGM:
Il est important de connaître la provenance des ingrédients présents dans les boissons végétales car certains pays n’interdisent pas les OGM. Dans le doute, il est préférable de la prendre bio.

Les huiles:
A nouveau, il faut bien lire la composition de ces huiles car certaines peuvent contenir de l’huile végétale en quantité variable. Il sera plus judicieux d’éliminer également celles qui contiennent des huiles riches en omega 6 (comme le tournesol)

Le sel:
Là encore, lisez les étiquettes afin de choisir celle qui ne contient pas de sel ou en quantité infime.

Derniers point important, ces boissons végétales contiennent souvent des stabilisants et émulsifiants. Tournez vous vers celles qui en contiennent le moins.

 

Mais alors, pourquoi ne pas en fabriquer à la maison ? D’autant plus qu’en général, la teneur en oléagineux de ces boissons est de 2 à 3%? Je vous en propose une version homemade à 12%. Il suffit d’avoir 10 minutes devant soi, des amandes, de l’eau, à sac à lait végétal et un bon robot. Dans le cas où le robot ne serait pas assez puissant, il sera plus judicieux de faire tremper les oléagineux 4 heures dans l’eau auparavant.

Dans le bol du robot / blender : 120g d’oléagineux de votre choix + 880g d’eau (éviter celle du robinet). Mixer 1 bonne minute ou plus à vitesse maximale. Au thermomix 1 Min / Vit 10.

Si vous souhaitez une version aromatisée ou sucrée, n’hésitez pas à rajouter de la vanille, du chocolat, du miel, des dattes…

Verser le jus obtenu dans une poche d’étamine à jus végétaux et bien presser avec les mains, au dessus d’une carafe, pour récupérer le maximum de jus (Dans son livre, Yummix fait d’ailleurs un pas à pas en photos extra, mais rien de compliquer finalement). Voilà, votre boisson végétale est prête sans huile, sans sel, sans émulsifiants… Elle se garde 3 jours au frigo.

La purée obtenue dans le sac à jus végétal est appelé Okara. Ne le jetez surtout pas, il peut remplacer la farine dans les préparations. Les cookies à l’okara et à l’amande sont des petites merveilles. 

Continue Reading

Cabillaud façon crumble d’herbes et de noisettes

Tout est dans le titre, pas besoin de présenter cette recette! Un peu plus original que le dos de cabillaud avec citron et huile d’olive, ce crumble posé dessus permet à ce poisson d’être un peu plus gourmand et recherché mais en gardant une recette très simple et saine. Bien sûr, cette recette est adaptable à n’importe quel poisson blanc.

A vous de choisir les herbes pour le crumble. Pour ma part, cette fois-ci j’ai mélangé de la ciboulette, de l’estragon et du persil. On peut varier les saveurs à chaque essai en fonction de ce que l’on a dans le jardin, dans le congélateur ou de ce que l’on a acheté.

Les noisettes apportent le croquant dans ce plat et comme toute la famille des oléagineux ont une grosse teneur en protéines, lipides, fibres, nutriments et très faible teneur en glucides ce qui permet de garder un indice glycémique bas pour ce plat. Ceci n’aurait pas été le cas si nous avions mis du pain de mie blanc toasté pour faire notre crumble (comme c’est le cas dans la recette originale de la plateforme Cookidoo). Cette version rend le plat sans gluten également.

Les proportions sont données pour 4 dos de cabillaud.
Préchauffer le four à 220°.

Dans le bol d’un robot: 1,5 bouquet d’herbes aromatiques de votre choix (persil, estragon, ciboulette, coriandre, basilic, aneth, thym…) + le jus d’un citron (s’il est bio il est possible de rajouter quelques zestes) + 2 cuillère à soupe d’huile d’olive + 50g de noisettes entières ou concassées grossièrement en fonction de votre robot. Mixer quelques secondes pour obtenir une pâte dans laquelle des morceaux de noisettes apparaissent encore.

Mettre cette pâte sur chaque poisson en pressant bien pour la faire adhérer et arroser chaque poisson d’un filet d’huile d’olive.

Enfourner pour 20 minutes.

 

Au Thermomix:
Les proportions sont données pour 4 dos de cabillaud.
Préchauffer le four à 220°.
Dans le bol : 1,5 bouquet d’herbes aromatiques de votre choix (persil, estragon, ciboulette, coriandre, basilic, aneth, thym…) + le jus d’un citron (s’il est bio il est possible de rajouter quelques zestes) + 2 cuillère à soupe d’huile d’olive + 50g de noisettes. 10 Sec / Vit 5. On doit obtenir une pâte dans laquelle des morceaux de noisettes apparaissent encore.
Mettre cette pâte sur chaque poisson en pressant bien pour la faire adhérer.
Arroser d’un filet d’huile d’olive.
Enfourner pour 20 minutes.

 

Continue Reading

BCC : Boulettes Courgettes Chia

En feuilletant le magazine Healthy Food #12, mes yeux se sont arretés sur la recette « Boulettes de courgettes et graines de chia végan ». Cette recette m’a attiré, non pas pour son côté Végan mais plutôt courgettes et chia.
J’avais tout en stock pour l’essayer, je me suis donc lancé. Dans un soucis de limiter l’indice glycémique, j’ai remplacé les 30g de fécule de maïs par de la farine de lupin. En effet, la fécule de Maïs a un ig de 95 contre 15 pour la farine de lupin, qui reste également sans gluten.
La recette demande 160g de chia, je n’en avais que 110g. Je n’ai pas trouvé cela génant, les boulettes étaient peut être un peu trop molles, mais délicieuses quand même. Pour bénéficier au maximum des bienfaits du chia, il sera nécessaire de bien mâcher.

Concernant le côté technique de la recette, aucune difficulté est à noter et les enfants pourront aider volontiers à la réalisation des boulettes. Celles-ci seront confectionnées en quelques minutes et cuites en 25 minutes au four.
Personnellement je les ai servies avec une sauce tomate sans accompagnement mais les boulettes pourront être le centre d’un beau plat de spaghetti « al dente« , pour diminuer au maximum l’indice glycémique du plat. Plus la gélatinisation de l’amidon est importante, plus l’Ig est élevé.
Cette recette est donnée pour la réalisation de 15 boulettes environ, cela me semble parfait pour 4 personnes.

Préchauffer le four à 200°.

Presser avec les mains 300g de courgettes fraichement râpées pour en extraire le maximum d’eau, puis les mélanger à 150g de graines de Chia + 60ml d’huile d’olive + 60 ml d’eau. Bien mélanger.

+ 2 cuillères à soupe d’épices de votre choix (pour ma part mélange origan + thym + romarin + ail des ours séché)

+ 30g de farine de pois chiche (ou autre)

Bien mélanger puis former des boulettes. L’astuce est d’avoir les mains mouillées pour que ça ne colle pas.

Les faire cuire au four sur du papier sulfurisé, 25 min environ.

Les servir en trompe l’oeil comme des boulettes de viande avec de la sauce tomate, dont vous trouverez la recette en cliquant ici.

Au thermomix:

Préchauffer le four à 200°.
Dans le bol:  300g de courgettes coupées en gros tronçons.  10 Sec / Vit 4 . Les presser entre les mains pour en extraire le maximum d’eau, puis les remettre dans le bol et ajouter 150g de graines de Chia + 60ml d’huile d’olive + 60 ml d’eau + 2 cuillères à soupe d’épices de votre choix (pour ma part mélange origan + thym + romarin + ail des ours séché) + 30g de farine de pois chiche (ou autre) 1 Min / Vit 3.
Former des boulettes. L’astuce est d’avoir les mains mouillées pour que ça ne colle pas.
Les faire cuire au four sur du papier sulfurisé, 25 min environ.
Les servir en trompe l’oeil comme des boulettes de viande avec de la sauce tomate, dont vous trouverez la recette en cliquant ici.

Continue Reading

Chou-fleur Mimosa

Les recettes d’oeufs sont les bienvenues en cette période Pascale. Même si cette année, Pâques se déroule dans une atmosphère bien particulière, il est toutefois important de faire un petit clin d’œil à cette fête. Nous nous souviendrons probablement de Pâques 2020 qui n’a pas regroupé les familles, c’est pourquoi j’ai choisi de partager des recettes plus simples que le traditionnel agneau.

C’est sur son site que Laurent Mariotte nous partage la recette du chou-fleur mimosa. Pour ma part, je n’ai pas utilisé un seul gros chou-fleur mais plusieurs baby choux-fleurs.

Je consacre un article complet au chou-fleur sur mon blog (accès ici) car il est un véritable atout Santé que nous pouvons trouver toute l’année sur les étals.
Il est riche en vitamines K,  C et B, il regorge de fibres, il est riche en protéines, il possède des minéraux et oligo-éléments, il contient une famille de substances anti-cancer appelées « glucosinolates ». Certaines études parlent même d’une diminution nette du risque de cancers de la prostate (40%) chez les hommes qui consomment du chou-fleur au moins une fois par semaine.

Un beau chou-fleur avec 2 oeufs, peut être un plat complet de diner pour 2 personnes ou encore une entrée pour 4 sans gluten et sans lactose. En plat ou en entrée, vous pouvez soigner la présentation de ce chou-fleur mimosa pour égayer la table de Pâques cette année.

Dans un grand saladier : eau + vinaigre blanc + chou-fleur débarrassé de ses feuilles . Laissez-le tremper 5 minutes. Le vinaigre tue les petits insectes qui pourraient être cachés dans les bouquets. Égouttez.

Faire cuire le chou-fleur comme vous en avez l’habitude : dans l’eau salée bouillante ou à la vapeur. Plus ou moins 30 minutes en fonction de sa taille.

En parallèle, cuire les oeufs durs dans une eau bouillante salée (environ 2 oeufs our un beau chou-fleur). Les plonger dans l’eau froide dès la fin de la cuisson (9 minutes). Les écaler et les hacher.

Réalisez la vinaigrette :
Dans un bol : 1 cuillère à café de moutarde + 1 cuillère à café de moutarde à l’ancienne (ou 1 cuillère à soue de moutarde) + 2 cuillère à soupe de vinaigre + 8 cuillères à soupe d’huile (4 d’olive + 4 de colza par exemple pour un bon équilibre) + 1 cuillère à soupe d’eau + Sel + Poivre.
Bien mélanger.
+ 1 échalote hachée + Persil haché.
Bien mélanger.

Présenter le chou fleur nappé de vinaigrette et parsemer les oeufs par dessus.

Continue Reading