Gaspacho de courgettes au Pesto et Basilic

Ma soupe froide préférée est le Salmorejo et  le restera mais je dois dire que celle là est sympa aussi. Ca change un peu.

Je l’ai trouvée dans la collection Simplisme. Il suffit de réaliser une soupe de courgettes à l’eau et au moment de mixer il faut ajouter ajouter du Pesto maison et des feuilles de basilic.

Rien de plus simple encore une fois pour réaliser ce gaspacho. Il vous faut une casserole et un bon robot ou un pied de soupe, et le tour est joué. Il faudra cependant compter bien 3 heures de réfrigération.

Il sera préférable de choisir les courgettes bio car elles ne seront pas épluchées complètement.
Cette recette est sans gluten et végan. Il est possible de réaliser un Pesto à base de Pécorino pour avoir une version de gaspacho à la brebis et du coup sans vache.

Pour 4 personnes (ou plus si vous faites des verrines apéritives):
Dans la casserole : 600g de courgettes pelées une lamelle sur 2 et coupées en tronçons + 300g d’eau.
Faire bouillir 20 minutes.

Au robot ou pied de soupe, bien mixer la soupe avec 100g de Pesto di Genovese maison et une dizaine de feuilles de basilic.
Vérifier la consistance du gaspacho et rajouter de l’eau si besoin.
Vérifier l’assaisonnement et saler éventuellement.

Réserver au frigo au moins 3 heures .

Déguster très froid.

Au thermomix:
Dans le bol: 600g de courgettes pelées une lamelle sur 2 et coupées en tronçons + 300g d’eau  20 Min / 100° / Vit 1.
+ 100 g de Pesto di Genovese maison et une dizaine de feuilles de basilic 1 Min 30 / Vit 10.

Vérifier la consistance du gaspacho et rajouter de l’eau si besoin.
Vérifier l’assaisonnement et saler éventuellement.

Réserver au frigo au moins 3 heures .

Décorer de feuilles de basilic et déguster très froid.

Continue Reading

Pesto di Genovese

Comme beaucoup d’autres produits, il est important de faire le Pesto maison pour éviter des ingrédients qui n’ont rien à faire dedans ! La recette traditionnelle est composée d’huile d’olive, de pignons de pin, d’ail et de basilic et fromage râpé type parmesan et c’est tout !

Je me suis amusé à comparer des pesto industriels non bio mais aussi bio. Voici ce que j’y ai trouvé en plus des ingrédients logiques:

  • Sauce Pesto Barilla de Genovese: huile de tournesol, sucre (4g pour 100g), noix de cajou, lait en poudre, arôme naturel de lait, poudre de babeurre.
  • Pesto Panzani au basilic frais: huile de tournesol, sirop de glucose et flocons de pommes de terre (soit 3,7g de sucre pour 100g), farine de noix de cajou, et presque 6g de sucre pour 100g dans sa version en tube.
  • Sauce Sacla Pesto: huile de tournesol, noix de cajou, pomes de terre, sirop de glucose (3,2g de sucre pour 100g)
  • Bio Pesto Monoprix: huile de tournesol, flocons de pommes de terre, sucre de canne, noix de cajou, arômes naturels (lait), amidon de maïs
  • Bio Verde Pesto genovese: huile de tournesol, noix de cajou, flocons de pommes de terre

En conclusion: de l’huile de tournesol (huummm les bons oméga 6 !) du sucre sous plein de formes (ah bon mais pourtant c’est salé ?), des noix de cajou à la place des pignons et souvent du lait rajouté… Vous aurez compris qu’il vaut mieux « perdre » 10 minutes mais le faire soi-même !

C’est un classique certes mais qui peut nous sauver fâce à un diner improvisé, ou un manque de temps ou encore sublimera une soupe au pistou dégustée aux bruits des cigales. Il est réalisé en 5 minutes, si on a tous les ingrédients bien sûr et égayera de simples pâtes, servira de fond de pizza, de sauce pour des spaghetti de légumes, accompagnera des gaspacho de courgettes et des tomates – mozzarella au four …

Le Pesto est végan et sans gluten et pour une version brebis (plutôt que vache) il faut choisir du Pecorino à la place du Parmesan.
Yummix conseille aussi une version aux noix à la place des pignons, j’essaiera un de ces 4.

Pour obtenir un bon pot:

Dans le bol d’un robot mixeur : 1 gousse d’ail + 30g de parmesan + 50g de pignons de pin + 8 branches de basilic (j’aime mieux prendre celui à grosses feuilles) + 60g d’huile d’olive + 1 cuillère à café de gros sel non raffiné. Bien mixer jusqu’à obtenir la consistance souhaitée. Rajouter de l’huile d’olive si besoin. 

 

Au Thermomix:
je me suis fiée aux conseils de Yummix en gardant mes proportions.

Dans le bol : 1 gousse d’ail + 30g de parmesan  10 Sec / Vit 8.
+ 50g de pignons de pin + 8 branches de basilic (j’aime mieux prendre celui à grosses feuilles) + 60g d’huile d’olive + 1 cuillère à café de gros sel non raffiné.  10 Sec / Vit 8.

Bien mixer jusqu’à obtenir la consistance souhaitée. Rajouter de l’huile d’olive si besoin. 

Continue Reading

Pâte brisée (ig bas)

Après plusieurs essais, c’est la recette de Megalowfood que je sélectionne. Je vous l’avez déjà présentée dans la quiche potiron-oignons rouges au curry. Vous trouverez la recette en cliquant ici.

Dans un bol : 150 g de farine d’épeautre complète (pour un rendu plus sablé) ou 150g de farine d’orge mondé (pour une pâte à indice glycémique très bas) + 50 g de poudre d’amande + 1 cuillère à café de sel + Herbes séchées au choix (j’aime bien l’origan). Bien mélanger et faire un puis.

Au milieu du puis : 75 g d’huile d’olive + 75 g d’eau tiède / chaude.

Bien mélanger à la spatule en bois. Une boule se forme immédiatement.

Fariner le plan de travail et l’étaler au rouleau à patisserie.

Garnir de cette pâte le moule qui va être utilisé et le laisser au frais au moins 30 minutes.

La pâte est prête à être utilisée : soit pour une cuisson à blanc soit pour recevoir la garniture choisie.

Cuisson à blanc de la pâte :
Préchauffer le four à 170°.
Recouvrir la pâte d’un papier cuisson. Déposer dessus des billes de céramiques ou des haricots secs et cuire 15 à 30 minutes en fonction des recettes à 170°.

 

Variante :
Vous trouverez aussi, dans le blog une variante de quiche originale, dans laquelle la pâte à tarte est remplacée par des feuilles de brick superposées. Le résultat est très croustillant. Découvrez la recette en cliquant ici
Je trouve très bien d’utiliser des feuilles de brick en guise de pâte à tarte pour plusieurs raisons : 

  • C’est très croustillant
  • C’est très pratique pour les jours où on n’a pas le temps de faire la pâte à tarte maison
  • Les feuilles de brick contiennent moins de glucides qu’une pâte à tarte brisée classique. Pour une pâte du commerce, il faut compter 105g de glucides, contre 40g les 4 feuilles de brick. Ainsi, si la tarte se partage entre 4 convives, on fait une économie de 16g de glucides par personne, ce qui n’est pas négligeable.
    Les feuilles de brick sont donc un très bon moyen de faire baisser l’indice glycémique de votre tarte.

Evidemment ces feuilles de brick du commerce, contiennent de la farine de blé et de l’huile de tournesol (pro-inflammatoire par les oméga 6), des émulsifiants et des conservateurs, ce qui est loin d’être parfait, mais une fois de temps en temps cela ne pose pas problème. Sachez que des versions sans additifs existent en magasins bio

Continue Reading

Quiche en feuilles de brick oignons – poireaux

Cette recette vient du Larousse « Cuisiner light au Thermomix » sous l’appellation exacte « Gratin d’oignons et poireaux ». J’ai beau regarder l’image sous tous les angles, pour moi cela ressemble plus à une quiche.

J’ai choisi de faire cette recette, car au mois d’Août on trouve sur les étals les oignons et poireaux nouveaux. Leur goût très doux sera très apprécié des enfants également. Bien sûr, cette quiche est réalisable à toutes les saisons avec des légumes différents. Vous pouvez la garnir avec tout ce que vous trouvez au marché. 

Je trouve très bien d’utiliser des feuilles de brick en guise de pâte à tarte pour plusieurs raisons : 

  • C’est très croustillant
  • C’est très pratique pour les jours où on n’a pas le temps de faire la pâte à tarte maison
  • Les feuilles de brick contiennent moins de glucides qu’une pâte à tarte brisée classique. Pour une pâte du commerce, il faut compter 105g de glucides, contre 40g les 4 feuilles de brick. Ainsi, si la tarte se partage entre 4 convives, on fait une économie de 16g de glucides par personne, ce qui n’est pas négligeable.
    Les feuilles de brick sont donc un très bon moyen de faire baisser l’indice glycémique de votre tarte.

Evidemment ces feuilles de brick du commerce, contiennent de la farine de blé et de l’huile de tournesol (pro-inflammatoire par les oméga 6), des émulsifiants et des conservateurs, ce qui est loin d’être parfait, mais une fois de temps en temps cela ne pose pas problème. Sachez que des versions sans additifs existent en magasins bio

Dans une grande sauteuse, faire cuire les oignons et les poireaux émincés à l’étouffé sans matière grasse, jusqu’à ce qu’ils soient fondants (environ 15 minutes).

Préchauffer le four à 190°.

Dans un bol: mélanger 150g de lait (de votre choix) + 2 oeufs + Sel + Poivre + 1 pincée de muscade moulue.
+ mélange poireaux et oignons quand ils seront prêts.

Faire fondre 25g de beurre salé et badigeonner-en 4 feuilles de brick avant de les superposer dans un moule à charnière.

Verser dessus l’appareil à quiche.

Recouvrir la préparation de fromage râpé de votre choix (Emmental, Comté, Parmesan, Pecorino).

Enfourner pour 35 minutes.

Au Thermomix :

Si besoin, dans le bol: 50g de fromage (Emmental, Comté, Parmesan, Pecorino) de votre choix en cubes. 5 Sec / Vit 6. Réserver.
Dans le bol: 25g de beurre salé. 1 Min / 90° / Vit 1. Réserver.
Dans le bol: 300g d’ oignons coupés en 2 + 200g de poireaux en tronçons 12 Min /100° / Vit 1.
Préchauffer le four à 190°.
Ajouter dans le bol : 150g de lait (de votre choix) + 2 oeufs + Sel + Poivre + 1 pincée de muscade moulue 5 Sec / Vit 4.
Badigeonner 4 feuilles de brick de beurre fondu avant de les superposer dans un moule à charnière.
Verser dessus l’appareil à quiche.
Recouvrir la préparation de fromage râpé de votre choix.
Enfourner pour 35 minutes.

Continue Reading

Entremet Mangue Coco

Dans le cadre de l’émission « Tout compte fait » de France 2 qui a été diffusé à 14h le samedi 10 Novembre 2018, je devais réaliser un dessert sans sucre jouté. 

Par ce dessert, je voulais vraiment montrer que l’on pouvait faire un gâteau de fête, aussi beau que gourmand, sans sucre raffiné bien sûr, sans édulcorants (ça va de soi quand on me connait) et sans sucre de coco ni sirop d’agave (à cause de certaines controverses sur leur indice glycémique ou méthode de fabrication).

C’est sur le site « Healthy Food Création » que j’ai trouvé l’inspiration. Après quelques essais et modifications de la recette originale, j’ai réalisé, pour cette émission, dont le but était de dénoncer la sur-consommation de sucre dans notre société et les effets sur notre organisme, un entremet Mangue – Coco. Je vous propose cette recette car ce gâteau est assez incroyable. Il doit son goût sucré en tout et pour tout à 4 dattes et 1 cuillère à soupe de miel. Sachez que nous nous le sommes partagé à presque 10 personnes, la quantité de sucre à la part est vraiment plus que négligeable.
Je vous conseille vivement de revoir cette émission dans son intégralité, vous verrez à quel point le sucre est omnis présent dans nos alimentations. Vous y accéderez directement grâce à ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=e268OA-R_fA

Le miel est un trésor de la nature. Il a un indice glycémique moyen (IG=55) mais apporte des vitamines, des minéraux, des acides aminés, des antioxydants et autres substances aromatiques dont on ne connait peut-être pas encore toutes les vertus sur l’organisme. Il est constitué de différents sucres mais plus il est riche en fructose, plus il est liquide et son indice glycémique sera donc plus bas, c’est le cas du miel d’acacia. À l’inverse, plus il est riche en glucose, plus il a tendance à se cristalliser et son ig sera plus élevé. Le pouvoir sucrant du miel est 1,3 fois plus élevé que celui du saccharose, il peut donc être utilise en pâtisseries pour s’économiser 192 calories (100g de sucre peuvent être remplacés par 65g de miel). Il est important de choisir un vrai miel artisanal local, au risque de se retrouver avec une sorte de « faux miel », cet aliment faisant souvent l’objet de fraudes notamment par ajout de sucre, le dénaturant complètement en le transformant en bombe glycémique (par l’ajout de sirops de sucre néfastes à la Santé). Une législation dans l’étiquetage devrait être imposer prochainement.

La datte séchée a un IG qui varie selon les études de 30 à 50 (la datte fraiche a un IG de 62). Ainsi, une portion raisonnable de dattes séchées par jour est de 30g. 

Après avoir lu l’article sur les compotes industrielles dans ce blog (clic), certains pourront penser que dans ce gâteau, le fruit cuit et mixé n’est pas forcément la bonne solution. Ces personnes auraient raison car plus on cuit un fruit, plus son IG augmente; mais c’est surtout, dans le cas des compotes industrielles, dont les fruits sont épluchés (donc pas de peau), puis ultra-mixés qui pulvérise l’indice glycémique.
Mais la compote maison avec la peau, en cuisson basse température et pas (ou peu) mixée est acceptable.
Cet entremet est aussi acceptable au sein d’une alimentation à IG globalement bas. Même si les fruits cuits sont mixés, ce dessert apporte aussi en même temps des oléagineux (lipides, fibres) et des flocons d’avoine (fibres solubles) donc si on devait calculer l’IG de cet aliment, il serait probablement bas.

En plus de son atout « sans sucre aouté« , ce gâteau est également végan, mais aussi sans lactose (uniquement du lait, de la crème et de la purée de coco) et …. sans gluten (il n’y a aucune farine, seulement de la poudre d’amandes et de la coco râpée).
Tout le monde devrait donc pouvoir se régaler autour de votre table pour un dessert ou accompagné d’un thé au goûter.

Il est très facile à réaliser car, comme vous pouvez le voir dans le reportage, ce sont mes 2 petits cousins, Victoria et Arthur, de respectivement 7 et 5 ans, qui l’ont cuisiné. 

Cet entremet se fait en 3 parties :

  • Le biscuit dessous
  • La mangue au milieu
  • Le topping

Mixer 50g de dattes dénoyautées + 140g de poudre d’amandes + 100g de noix de coco râpée + 60g de flocons d’avoine + 50g de noix du brésil + 2 cuillères à soupe d’huile de coco. Au Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Disposer cette pâte dans un moule à charnières préalablement huilé (huile de coco pour ma part). Tasser au maximum avec le dos d’une cuillère à soupe pour obtenir une couche fine et régulière.

Mixer à pleine puissance 100g de mangue + la pulpe de 10 fruits de la passion jusqu’à l’obtention d’un coulis bien lisse. (30 Sec / Vit 10 au Thermommix). Ajouter 1,1 kg de mangue + le zeste d’1 citron vert + 18g d’ agar agar et mixer à nouveau. Au Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Verser cette préparation dans une casserole et attendre à feu moyen les premières ébullitions.
Verser alors le contenu de la casserole dans le moule, sur le biscuit.
Réserver au frais au moins 1 heure.

Mixer 240g de crème de coco + 120g de lait de coco + 30g de purée de coco + 1 cuillère à soupe de miel + 4g d’agar agarAu Thermomix : 15 Sec / Vit 5.
Verser la préparation de coco mixée dans une casserole et attendre à feu moyen les premières ébullitions.
Verser alors le contenu de la casserole dans le moule, sur la mangue déjà figée.
Réserver au frais une bonne heure.

Lorsque l’entremet est bien pris, il est possible de le présenter joliment en déposant sur le dessus les décoration de votre choix. 
J’ai décider de le décorer de chips de coco et des fèves de cacao.

A très vite pour une petite surprise concernant ce gâteau ….

Continue Reading

Déjouons les pièges des boissons végétales et faisons-les maison!

Nous trouvons de plus en plus de boissons végétales dans les rayons des supermarchés. Cela vous est peut-être arrivé d’en acheter mais avez vous bien fait attention à leur composition? 

Que ce soient les boissons végétales au soja, aux oléagineux (amandes, noisettes) ou aux céréales (avoine, riz, épeautre, millet, sarrasin), ou des mélanges, il faut bien faire attention à leur teneur en sucre, voir en certaines huiles et sel.

Le sucre dans les boissons végétales:
En effet, il est fréquent de retrouver dans ces boissons végétales beaucoup de sucre lorsque celles-ci ne sont pas sans sucre ajouté. Comme toujours, on peut repérer ces sucres dans la liste des ingrédients (sucre, sucre de canne, amidon de riz, maltodextrine de maïs, sirop d’agave…) mais il est important également de bien regarder la ligne « dont sucre » (c’est à dire la totalité des sucres simples)

                        Sucre
Alpro Amande Original 3g pour 100 ml soit 6g pour un verre de 200ml (=1 morceau de sucre)
Biorg Amande Intense 4,1g pour 100 ml soit 8,2g pour un verre de 200ml (= presque 1,5 morceau de sucre)
Boisson à l’Amande Nat&Vie 2,5g pour 100 ml soit 5g pour un verre de 200ml (= un peu moins d’un morceau de sucre)
Amandina Perl’Amande 3,4g de sucre pour 100ml soit 6,8g pour un verre de 200ml (=un peu plus d’un morceau de sucre)
Bonneterre Riz Calcium 6,7g de sucre pour 100ml soit 13,4 g pour un verre de 200ml (=un peu plus de 2 morceaux de sucre)
Lima Boisson Riz Coco 7,4g de sucre pour 100ml soit 14,8 g pour un verre de 200ml (=2,5morceaux de sucre)
Sojade délice de Riz 4,1g pour 100 ml soit 8,2g pour un verre de 200ml (= presque 1,5 morceau de sucre)
The Bridge Riz Amande 5g pour 100 ml soit 10g pour un verre de 200ml (= 1,5 morceau de sucre)

L’indice glycémique du riz étant élevé il est normal que les boissons végétales en contenant soit plus riche en sucre.
De plus, les versions aromatisées à la vanille ou au chocolat sont en général encore plus sucrées.

Les OGM:
Il est important de connaître la provenance des ingrédients présents dans les boissons végétales car certains pays n’interdisent pas les OGM. Dans le doute, il est préférable de la prendre bio.

Les huiles:
A nouveau, il faut bien lire la composition de ces huiles car certaines peuvent contenir de l’huile végétale en quantité variable. Il sera plus judicieux d’éliminer également celles qui contiennent des huiles riches en omega 6 (comme le tournesol)

Le sel:
Là encore, lisez les étiquettes afin de choisir celle qui ne contient pas de sel ou en quantité infime.

Derniers point important, ces boissons végétales contiennent souvent des stabilisants et émulsifiants. Tournez vous vers celles qui en contiennent le moins.

 

Mais alors, pourquoi ne pas en fabriquer à la maison ? D’autant plus qu’en général, la teneur en oléagineux de ces boissons est de 2 à 3%? Je vous en propose une version homemade à 12%. Il suffit d’avoir 10 minutes devant soi, des amandes, de l’eau, à sac à lait végétal et un bon robot. Dans le cas où le robot ne serait pas assez puissant, il sera plus judicieux de faire tremper les oléagineux 4 heures dans l’eau auparavant.

Dans le bol du robot / blender : 120g d’oléagineux de votre choix + 880g d’eau (éviter celle du robinet). Mixer 1 bonne minute ou plus à vitesse maximale. Au thermomix 1 Min / Vit 10.

Si vous souhaitez une version aromatisée ou sucrée, n’hésitez pas à rajouter de la vanille, du chocolat, du miel, des dattes…

Verser le jus obtenu dans une poche d’étamine à jus végétaux et bien presser avec les mains, au dessus d’une carafe, pour récupérer le maximum de jus (Dans son livre, Yummix fait d’ailleurs un pas à pas en photos extra, mais rien de compliquer finalement). Voilà, votre boisson végétale est prête sans huile, sans sel, sans émulsifiants… Elle se garde 3 jours au frigo.

La purée obtenue dans le sac à jus végétal est appelé Okara. Ne le jetez surtout pas, il peut remplacer la farine dans les préparations. Les cookies à l’okara et à l’amande sont des petites merveilles. 

Continue Reading

Spaghetti de courgettes au pesto

J’ai adoré cette recette quand je l’ai vu la première fois sur le blog de Yummix mais je n’ai jamais pris le temps de la faire… le temps ???? Alors là, c’est une fausse excuse! Mon pesto n’était même pas prêt et je crois que je suis passée à table moins de 15 minutes plus tard !

Cette entrée ou accompagnement est vraiment rigolo, c’est un véritable trompe l’oeil, ce qui peut aider les enfants à manger des légumes, plutôt que des pâtes qui apportent du sucre.

Yummix propose la version crue mais j’ai eu envie de les faire très rapidement poêler, pour avoir un accompagnement chaud ce jour-là. J’essaierai une prochaine fois complètement cru, mais c’était délicieux comme ça.

Il existe des gadgets, une sorte de gros taille crayon, pour légumes afin de les débiter en spaghetti. Pour ma part, la mandoline que j’utilise le fait aussi.

Compter 1 petite courgette par personne, les choisir plutôt bio car il est préférable de laisser la peau.

Tailler les courgettes en spaghetti.

Mélanger les courgettes avec du pesto maison.

Choisir de les manger froides en salades ou les faire poêler très rapidement.

Dans tous les cas, parsemer quelques pignons grillées et quelques copeaux de parmesan (ou pecorino pour ceux qui préfèrent la brebis à la vache). Décorer de petites olives et servir !

 

 

Continue Reading

Tomates farcies Mozza Pesto

Une façon un peu revisitée de préparer et de présenter les traditionnelles tomates mozzarella de l’été. L’ajout du Pesto (maison bien sûr !) donne une saveur supplémentaire qui sublime cette recette assez basique.
Autant vous dire qu’elle nécessite très peu de préparation et il ne faut pas être un grand chef pour réussir ces tomates !

La recette originale, trouvée dans le livre Simplissime au cuit vapeur, préconise une version chaude. Ceci dit, suivant les goûts et les envies, il est possible de les manger crues et bien froides également.

Couper le chapeau des tomates, les creuser et les vider puis les remplir de morceaux de mozzarella et une cuillère à café de Pesto.

Pour la version crue froide la recette est terminée !

Si vous les souhaitez chaudes: les faire cuire 10 minutes au cuit vapeur.

 

Si vous utilisez le thermomix: mettre de l’eau dans le bol de façon à recouvrir les lames. Fermer avec le couvercle et poser dessus le varoma contenant les tomates préparées. 10 Min / varoma / Vit 1

Continue Reading

Cake fanes de carottes – Feta

Avez-vous déjà pensé à utiliser les fanes des carottes ? Cela est tout à fait possible mais pensez à le faire immédiatement après l’achat pour garder toute la fraicheur. L’autre avantage de couper les fanes très rapidement est qu’elles arrêteront de « pomper » l’eau et les minéraux des carottes.

Crues (saveur amère et relevée comme la roquette), en pesto avec des oléagineux, ou cuites (saveur plus douce), en quiche, en soupe, en galettes de céréales ou encore en cake, les fanes de carottes seront vous surprendre.
C’est en feuilletant les fiches recettes dans le magasin Satoriz près de chez moi que je suis tombée sur ce cake original. Je venais justement d’acheter des carottes pour réaliser un poulet chasseur (dont vous trouverez la recette en cliquant ici).
Ce cake peut être sans produit laitier de vache si, comme moi vous utilisez un lait de brebis, ou encore un jus végétal. Dans ce cas, je vous conseille vivement de le réaliser maison. C’est vraiment simple (recette en cliquant ici) et vous aurez un jus sans aucun additif et avec un ratio Oléagineux/eau correct.

J’aime cette recette également par le choix de la farine d’épeautre complet qui permet un indice glycémique final bas. Cette farine n’est pas sans gluten.

Quel plaisir de ne plus avoir à jeter ces fanes. Vous verrez maintenant la carotte fanes comme 2 légumes.
Vos pique-niques seront bien plus originaux que le traditionnel cake jambon-olives. Vous pourrez en profiter pour organiser un petit quiz et faire deviner quel est l’aliment mystère de ce cake. Chez moi, personne n’a trouvé !

Préchauffer le four à 180°.

Dans le bol du blender : 3 oeufs + 70g d’huile d’olive + 100ml de lait (brebis, chèvre, vache ou boisson végétale sans sucre ajouté selon vos gouts et tolérance) + 60g de graines de courge + 1/2 cuillère à café de sel + 100g de fanes de carottes lavées, séchées et hachées au couteau. Mixer pour obtenir une sorte de purée. Au Thermomix : 30 Sec/ Vit 5.
+ 150g de farine d’épeautre complet + 2 cuillère à café de poudre à lever.  Bien mélanger. Au Thermomix 40 Sec / Vit 3.

Verser la pâte obtenue dans un moule à cake préalablement beurré ou huilé (ou recouvert de papier cuisson).

Parsemez de 80g de Feta émiettée.

Enfourner pour 45 minutes environ.

Continue Reading

BCC : Boulettes Courgettes Chia

En feuilletant le magazine Healthy Food #12, mes yeux se sont arretés sur la recette « Boulettes de courgettes et graines de chia végan ». Cette recette m’a attiré, non pas pour son côté Végan mais plutôt courgettes et chia.
J’avais tout en stock pour l’essayer, je me suis donc lancé. Dans un soucis de limiter l’indice glycémique, j’ai remplacé les 30g de fécule de maïs par de la farine de lupin. En effet, la fécule de Maïs a un ig de 95 contre 15 pour la farine de lupin, qui reste également sans gluten.
La recette demande 160g de chia, je n’en avais que 110g. Je n’ai pas trouvé cela génant, les boulettes étaient peut être un peu trop molles, mais délicieuses quand même. Pour bénéficier au maximum des bienfaits du chia, il sera nécessaire de bien mâcher.

Concernant le côté technique de la recette, aucune difficulté est à noter et les enfants pourront aider volontiers à la réalisation des boulettes. Celles-ci seront confectionnées en quelques minutes et cuites en 25 minutes au four.
Personnellement je les ai servies avec une sauce tomate sans accompagnement mais les boulettes pourront être le centre d’un beau plat de spaghetti « al dente« , pour diminuer au maximum l’indice glycémique du plat. Plus la gélatinisation de l’amidon est importante, plus l’Ig est élevé.
Cette recette est donnée pour la réalisation de 15 boulettes environ, cela me semble parfait pour 4 personnes.

Préchauffer le four à 200°.

Presser avec les mains 300g de courgettes fraichement râpées pour en extraire le maximum d’eau, puis les mélanger à 150g de graines de Chia + 60ml d’huile d’olive + 60 ml d’eau. Bien mélanger.

+ 2 cuillères à soupe d’épices de votre choix (pour ma part mélange origan + thym + romarin + ail des ours séché)

+ 30g de farine de pois chiche (ou autre)

Bien mélanger puis former des boulettes. L’astuce est d’avoir les mains mouillées pour que ça ne colle pas.

Les faire cuire au four sur du papier sulfurisé, 25 min environ.

Les servir en trompe l’oeil comme des boulettes de viande avec de la sauce tomate, dont vous trouverez la recette en cliquant ici.

Au thermomix:

Préchauffer le four à 200°.
Dans le bol:  300g de courgettes coupées en gros tronçons.  10 Sec / Vit 4 . Les presser entre les mains pour en extraire le maximum d’eau, puis les remettre dans le bol et ajouter 150g de graines de Chia + 60ml d’huile d’olive + 60 ml d’eau + 2 cuillères à soupe d’épices de votre choix (pour ma part mélange origan + thym + romarin + ail des ours séché) + 30g de farine de pois chiche (ou autre) 1 Min / Vit 3.
Former des boulettes. L’astuce est d’avoir les mains mouillées pour que ça ne colle pas.
Les faire cuire au four sur du papier sulfurisé, 25 min environ.
Les servir en trompe l’oeil comme des boulettes de viande avec de la sauce tomate, dont vous trouverez la recette en cliquant ici.

Continue Reading