Pâte brisée (ig bas)

Après plusieurs essais, c’est la recette de Megalowfood que je sélectionne. Je vous l’avez déjà présentée dans la quiche potiron-oignons rouges au curry. Vous trouverez la recette en cliquant ici.

Dans un bol : 150 g de farine d’épeautre complète (pour un rendu plus sablé) ou 150g de farine d’orge mondé (pour une pâte à indice glycémique très bas) + 50 g de poudre d’amande + 1 cuillère à café de sel + Herbes séchées au choix (j’aime bien l’origan). Bien mélanger et faire un puis.

Au milieu du puis : 75 g d’huile d’olive + 75 g d’eau tiède / chaude.

Bien mélanger à la spatule en bois. Une boule se forme immédiatement.

Fariner le plan de travail et l’étaler au rouleau à patisserie.

Garnir de cette pâte le moule qui va être utilisé et le laisser au frais au moins 30 minutes.

La pâte est prête à être utilisée : soit pour une cuisson à blanc soit pour recevoir la garniture choisie.

Cuisson à blanc de la pâte :
Préchauffer le four à 170°.
Recouvrir la pâte d’un papier cuisson. Déposer dessus des billes de céramiques ou des haricots secs et cuire 15 à 30 minutes en fonction des recettes à 170°.

 

Variante :
Vous trouverez aussi, dans le blog une variante de quiche originale, dans laquelle la pâte à tarte est remplacée par des feuilles de brick superposées. Le résultat est très croustillant. Découvrez la recette en cliquant ici
Je trouve très bien d’utiliser des feuilles de brick en guise de pâte à tarte pour plusieurs raisons : 

  • C’est très croustillant
  • C’est très pratique pour les jours où on n’a pas le temps de faire la pâte à tarte maison
  • Les feuilles de brick contiennent moins de glucides qu’une pâte à tarte brisée classique. Pour une pâte du commerce, il faut compter 105g de glucides, contre 40g les 4 feuilles de brick. Ainsi, si la tarte se partage entre 4 convives, on fait une économie de 16g de glucides par personne, ce qui n’est pas négligeable.
    Les feuilles de brick sont donc un très bon moyen de faire baisser l’indice glycémique de votre tarte.

Evidemment ces feuilles de brick du commerce, contiennent de la farine de blé et de l’huile de tournesol (pro-inflammatoire par les oméga 6), des émulsifiants et des conservateurs, ce qui est loin d’être parfait, mais une fois de temps en temps cela ne pose pas problème. Sachez que des versions sans additifs existent en magasins bio

Imprimer

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.