Pounti

Le Pounti est une spécialité de l’Aveyron, du Cantal et de l’Auvergne. Chaque région apporte des petites touches différentes à la recette. Je pourrais vous le décrire comme un plat paysan entre le cake, la terrine et le flan qui utilise les restes de viande et les produits de la ferme : lait, farine, oeufs, légumes et herbes.

C’est à la Ferme du Bruel, à Saint Illide que j’ai découvert la première fois cette spécialité, en entrée, servi tiède avec une sauce tomate. Dans cette exploitation agricole, le diner composé de spécialité de la ferme était servi dans le jardin les soirs d’été. Leur pounti, pour en avoir gouté plusieurs par la suite, était vraiment exceptionnel.

Cette recette n’a pas la prétention de vouloir l’égaler mais de proposer un pounti à indice glycémique bas dont les saveurs se rapprochent de très près de celui de la Ferme du Bruel. 

La farine utilisée pour cette préparation est de la farine d’orge mondée. Ce pounti ne convient donc pas aux personnes ayant un modèle alimentaire sans gluten
Concernant le lait, j’utilise pour ce genre de préparations un lait Ribot, qui donne du moelleux, de l’onctuosité et de la légèreté. C’est un lait de vache breton fermenté et grâce aux ferments, il se digère plus facilement qu’un lait classique.
Un lait de brebis peut être utilisé pour obtenir un pounti sans produits laitiers de vache et il faudrait peut-être essayer cette recette en utilisant une boisson végétale pour une version sans produits laitiers.

Le pounti peut permettre d’utiliser les restes de viande. On trouve aussi des recettes 100% lard. Dans un soucis de Cuisine Santé, j’utilise du jambon blanc en majorité et un peu de lard fumé

La particularité du pounti est sa saveur sucré / salé par l’ajout de pruneaux. Afin de limiter la charge glycémique, j’ai mis beaucoup moins de pruneaux que ce qui est conseillé dans les recettes aveyronnaises et je les ai coupé en 4.

Ici le pounti a fait parti du panier du pique-nique mais peut tout à fait être, accompagné d’une salade verte, de crudités et d’une sauce tomate un parfait diner. Attention au choix de la sauce tomate si elle est industrielle, elle ne doit pas contenir de Sucres. 

On obtient avec ces quantités 2 belles terrines. J’en ai cuit une dans un moule à cake en porcelaine préalablement beurré et l’autre dans un moule à cake en silicone.
Lorsque j’en fait, je préfère en faire 2, un pounti est mangé immédiatement et l’autre est coupé en tranches et placé au congélateur. 
Ainsi, les soirs ou rien est prêt et que l’on est pressé, il suffit de sortir des tranches du congélateur et de les passer au four ou de les poêler. 

La préparation est très simple car tous les ingrédients sont mélangés crus, il faut simplement les hacher / mixés au préalable.

Préchauffer le four à 200°.

Dans un gros saladier : 1/2 bouquet de persil haché + 1/2 bouquet de ciboulette hachée (n’hésitez pas à mettre plus ou moins d’herbes suivant vos goûts) + 270g de feuilles de blettes hachées (ou épinards) + 1 bel oignon haché + poivre + 150g de jambon blanc haché + 50g de lard fumé haché (j’ai mis une barquette de 75g de lardons fumés et 3 tranches de jambon soit 130g).

Au batteur électrique mélanger : 2 oeufs + 420g de lait + 100g de farine d’orge mondée. Il ne doit pas y avoir de grumeaux.

Bien mélanger ensuite les 2 préparations.

Graisser les moules à cake si nécessaire et répartir au fond 8 pruneaux moelleux dénoyautés coupés en 4 (la recette originale parle de 340g de pruneaux dénoyautés).

Verser la préparation dans les moules à  cake.

Enfourner pour plus ou moins 45 minutes à 200° (chaleur tournante). La croute doit être dorée. Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau, elle doit ressortir propre.

 

Imprimer

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.